Licenciement pour abandon de poste [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 Tonton -
Bonjour,
j'ai été licencié pour abandon de poste par le conseil général ,j'étais en arrêt maladie jusqu'au 11février et licencier le 9mars les assedic ma fait un rejet pour m'indemniser car c'est eux qui doivent me payer le chômage j'aimerais savoir si il vont m indemniser ou pas par rapport a la nouvelle loi en cours ou déjà voté

25 réponses

Bonjour,

Je viens d'integrer une société, je suis en CDI ma periode d essais vient de se finir. Je me rends compte qu'avec mon chef ca ne va pas , il me crie tjs decu rien ne vas il me met une surcharge de travail inpressionnante, et comme il me stress je n'arrete pas de faire des erreurs betes. Je suis angoissée. j ai eu un entretien avec lui et son grand chef et il a exageré mes fautes et a bcp menti. je n en peux plus je voudrais savoir si je fais un abandon de poste est ce que j aurais le chomage ? et quel est la procédure ? merci de me répondre rapidement
82
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 17328 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

> genaimarre
Cher genaimarre,

Encore une fois, j'interviens sur le sujet. Je pense que vous n'avez pas pris connaissance des messages qui figurent sur ce forum. En effet, comme je l'ai déjà dit, un salarié qui fait un abandon de poste (dans le privé car dans le public une procédure spécifique existe), non seulement n'aura pas droit au chômage, mais pourra rester dans cette situation très longtemps.

Je m'explique : Un salarié qui fait un abandon de poste n'a pas démissionné et n'est pas licencié. Il est donc toujours lié par un contrat avec son employeur. Donc il ne peut pas s'inscrire au "pôle emploi" (nouveau nom pour l'ANPE et les Assedics réunis).

Donc comme beaucoup d'employeur ne veulent pas licencier car ils savent que les salariés ne peuvent pas rester sans salaire trop longtemps. Ils savent donc que les gens finissent par démissionner sans que cela ne leur coûte rien. De plus, dans ce contexte de crise, avoir un salaire de moins à donner sans avoir de licenciement économique à faire, quelle aubaine pour le patron.

Je vous conseille donc d'aller voir le médecin du travail afin qu'il sache ce qui se passe. Peut-être pourra-t-il envisager une inaptitude qui vous permettra de quitter l'entreprise par un licenciement pour inaptitude ou peut-être vous fera-t-il un avis d'inaptitude temporaire vous permettant de vous faire arrêter par votre médecin. Pendant cet arrêt, vous aurez tout loisir d'écrire au supérieur de votre chef pour lui dire ce qui se passe et ainsi tenter de vous faire entendre sans avoir peur des retombées. Sinon, vous pouvez aussi aller voir une organisation syndicale (je suis moi-même à la CGT) et y rencontrer un conseiller juridique qui pourra vous épauler et faire un courrier à votre employeur pour trouver une solution au problème.

En tout cas, ce qui est sûr c'est qu'il n'est pas normal de se rendre malade pour son travail à cause d'une personne et qu'il faut faire valoir vos droits. Pourtant, tout le monde à ses limites et si vous ne vous en sentez pas la force, n'allez pas au combat pour vous détruire. Faites-vous aider.

Concernant le chômage, vous y aurez droit si vous démissionnez, au bout de 4 à 6 mois si vous prouvez que vous faites de réelles recherches d'emploi et si vous avez à faire à une personne du pôle emploi compréhensive (depuis le regroupement des assedics et de l'ANPE, la personne qui vous reçoit à tous pouvoirs de décider si vous faites ce qu'il faut pour trouver un emploi ou non).

Bonne chance.
> Calou
Salut calou es tu la car je n en peux plus ca deviens grave ???????????????????????????
> genaimarre
Salut genaimarre, oui je suis là, mais pour peu de temps.

Calou
> Calou
Bonjour,

Je rencontre des soucis de santé à cause de mon job , je suis stewards ferroviaire , j'était sous médicament pour ma douleur au thorax , j'ai un certificat du médecin qui précise que je suis sous antibiotique alors je vous explique , je travail dans les TGV , je distribue et je vend des menus aux clients en 1ere classe , et la la douleur est venu à la minutes après quelque effort , et j'ai pris l'initiative de partir du train , qui lui était arrivé en gare , j'ai fait paris=> Strasbourg , je suis descendu du train pour reprendre un autre train pour rentré à la maison.
J'avoue je n'ai pas prévenu l'employeur parce que jetait souffrent , et je n'ai pas pu rencontré mon médecin parce que c'était le soir. alors on me reproche un abandon de poste et on me licencie , je veux juste dire que j'ai pas un dossier lourd auprès de mon employeur et il me licencie comme sa. sans avertissement ou mise a pied. donc je voulais savoir es ce normal ? quesce que je pourrais faire ? es ce que je peu dire à mon avocat de venir ? J'ai déjà eu une seul mise à pied mais plus rien ensuite.
donc à ce jour je suis licencié , je vais faire appel a la commission de discipline. la convention est restauration ferroviaire. merci de votre aide.
Je me permets de vous écrire car j'ai abandonné mon poste: je ne me suis pas rendu à mon lieu de travail après mes congés, en effet je ne pouvais plus supporter les remarques de ma supérieure,le manque de communication, le refus de toutes mes demandes, les tâches humiliantes qu'elle me faisait faire, ...
Ainsi je ne me suis pas rendu à mon travail et j'ai profité de mon congés pour chercher un autre travail, ce que j'ai trouvé.
Depuis , elle veut qualifier mon départ de démission pour qu'elle puisse bénéficier de ma part d'un mois de préavis (en salaire) alors que j'étais payé le SMIC et que je ne peux pas me permettre, a-t-elle le droit?
Si oui quels sont les recours?
Merci d'avance de votre réponse.
Cordialement
Messages postés
4100
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
25 janvier 2021
13 752
BONJOUR
J AI ABANDONNE MON POSTE DEPUIS 15 JOURS
Y A TIL UN DELAI MINIMUM OU MAXIMUM A RESPECTER PAR LE PATRON AVANT LE LICENCIEMENT
IL M AVAIT PROMIS UNE LETTRE D AVERTISEMENT PAR SEMAINE ET EN 3 SEMAINES J AURAIS MES PAPIERS POUR POUVOIR RETROUVER UN AUTRE TRAVAIL
J AI ENTENDU DIRE QU IL FAISAIT COMME IL VOULAIT A SAVOIR 6 A 12 MOIS DE DELAI? EST CE EXACT
MERCI REPONSE URGENTE
ET PENDANT CE TEMPS AI JE LE DROIT DE RETRAVAILLLER AILLEURS?
Cher Nono,

Je ne peux que répéter ce que j'ai déjà dit sur ce point. Votre employeur n'a pas de délai pour vous licencier, il fait ce qu'il veut.

L'abandon de poste est tellement dur à prouver pour un employeur qu'aujourd'hui, ils ne licencient plus les salariés pour cela. Un colloque a été organisé sur le sujet par le MEDEF déconseillant aux employeurs de licencier les salariés pour ce motif. Plusieurs dossiers ayant été perdu devant les tribunaux, la principale cause était que les employeurs n'avaient pas demandé aux salariés de justifier leurs absences. Je parle évidemment pour le privé, dans le public, il est plus facile de licencier pour ce motif car un texte existe.

Ce qui risque d'être ennyeux pour vous, c'est que non seulement vous ne serez pas payer pendant tout ce temps-là, mais de plus, si vous venez à travailler ailleurs pendant cette période, votre nouvel employeur et vous-même pourrez être poursuivi par votre patron pour non respect du contrat de travail et travail dissimulé (même si vous êtes déclaré chez ce nouveau patron). En effet, le premier contrat signé est toujours celui qui prime.

Je ne vous le conseille pas car je ne pense pas que votre nouvel employeur vous gardera dans ce cas-là.

Il y a plusieurs solutions. Soit vous faites une rupture amiable (loi de juin 2008), soit vous démissionnez. Si vous demissionnez parce que votre employeur ne vous paye pas comme il le devrait ou s'il ne respecte pas votre contrat de travail, vous pourrez faire requalifier votre démission en licenciement aux torts de l'employeur (sans cause réelle et sérieuse) devant le conseil de prud'hommes compétent (c'est à dire dont votre entreprise dépend).

J'espère vous avoir éclairé.

Calou
> Calou
bonjour Calou, c est Carine. Voilà j ai téléphoné au patron de mon mari et après maintes conversations, il propose : d envoyer des lettres recommandées pour absence non justifiée et au bout de la troisième un licenciement. je lui ai proposé une rupture conventionnelle ( bien sur il l a refusé comme cela il ne paiera pas les indémnités de licenciement. Ce que je ne comprends pas c est qu il a proposé de payer mon mari depuis le 24 décembre ( date à laquelle le patron lui a demandé de ne plus se présenter à son travail) jusqu au 28 janvier 2009. ensuite il sera licencié et son employeur lui versera 2000 euro comme transaction. qu en penses tu? Ce que je ne comprends pas c est qu il refuse la rupture conventionnelle pour ne pas lui verser les indemnités de licenciement mais de l autre coté, il le paye 1 mois (sans etre présent à son travai)l et il lui donne un dessous de table. si tu peux m aider cela serait gentil car il va falloir que je prenne une décision. merci par avance
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 30 septembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 octobre 2009
> Calou
bonjour calou,
voila je suis aller au union locale et à l'inspection du travail ;Mais tellement d'information et pas toujours les memes je sais plus quoi faire.
Mon congé parental est terminé,j'ai appelé mon employeur pour reprendre mon travail ,il me dit non car il veut garder ma remplaçante.Donc il envisageait une rupture conventionnelle.AYANT pas eu de nouvelle je l'ai rappelé pour savoirce qui en est et que si toujours rien je me présentait au travail.IL M4A DIT NON vient chercher les papiers donc il m'a donner la doc sur rupture conventionnelle comment calcul les indemnité et un modèle de contrat de rupture.que je na'ai pas signé car les chiffres était fau les dates étaient daté du jour ou j'ai appelé pour lui dire que je reprennais le travail.
MAIS DEPUIS je me suis pas présenter car il n'ya plus de poste pour moi . DOIT IL ME FAIRE UNE LETTRE comme quoi il me refuse de reprendre ma place et si je suis payé le temps du déroulement de la rupture conventionnelle.Sinon 2 mois sans salaire je fais comment (car il faut 15 jours et 15 jours ouvrable) c'est chaud.
LE SYNDICAT me dit qu'il aurait du m'envoyer une lettre de licenciement comme quoi c'est lui qui me propose la rupture et reprendre mon poste.
ET L4INPECTION ME DIT d'aller au travail de reprendre mon poste et si ve pas faire une lettre et de me payer.j'ai envoyer une lettre recommandé à mon employeur mais pas de nouvelle.

AIDEZ_ moi CORDIALEMENT
PHOTO2FRANCE
>
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 30 septembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
1 octobre 2009

Chère Photo2france,

Je ne peux encore que répéter ce que j'ai dit à plusieurs reprises. Vous devez reprendre votre travail. Sinon, la situation va rester comme cela très longtemps. Votre employeur n'a pas d'intérêt à vous licencier, même pour abandon de poste car il risquerait de se voir poser des questions génantes sur la présence de votre remplaçante alors que vous deviez reprendre votre travail.

Il va donc laisser pourrir la situation et vous faire "courir" jusqu'à ce que vous démissionniez par dépit. Sachez, que pendant tout ce temps, vous ne toucherez rien !

Il vaut mieux aller reprendre votre poste et lui dire que tant que vous n'avez pas un document écrit et signé de sa part vous notifiant votre licenciement, vous reviendrez travailler. S'il souhaite une rupture conventionnelle, il doit vous en faire la proposition et vous donner rendez-vous. Vous pourrez vous faire assister d'un Conseiller du salarié, dont vous trouverez les coordonnées dans votre mairie ou à la Préfecture de votre département. Ces Conseillers pourront vous aider à calculer votre prime de départ et pourrons vous aider à "négocier" une prime supplémentaire. Vous pouvez vous adresser à une organisation syndicale. Je suis moi-même à la CGT comme je l'ai déjà dit.

Si vous ne retournez pas travailler, vous ne pourrez pas régler cette situation. La seule alternative est d'aller chez votre employeur avec un huissier de justice (c'est très couteux) et de faire constater que votre patron ne veut pas vous faire travailler. Malheureusement, il dira que c'est vous qui refusez de travailler et il dira que lui vous attend depuis plusieurs jours ou plusieurs semaines.

Espérant avoir été complet dans ma réponse.

Calou
Je n'ai pas pu me rendre à mes 2 derniers contrôles médicaux. La première fois, j'avais sciatique impossible de me déplacer séances de kiné. La seconde, j'étais en convalescence après opération en relation avec mes problèmes de dos. La poste me licencie pour abandon de poste. C'est injuste. En a t'elle le droit?
Oui, si vous ne vous rendez pas aux contrôles médicaux. Vos justificatifs, qui doivent être de nature à vous pêcher réellement d'aller à ces RDV, doivent avoir été produits. A défaut la Poste considère que vous n'étiez pas malade puisque vous ne l'avez pas fait constater par un médecin du travail , ce qui est constitutif d'un abandon de poste ; (cause réelle et sérieuse de faute entraînant le licenciement).

Je ne vois pas ce qui est injuste la-dedans.
bonjour,

a tu eu droit au chomage? aprés ton licenciement?
bonjour
après avoir lu tout les messages,je me pose encore des questions.je suis dans la meme situations que beaucoup d entre vous.En cdi depuis 7 ans,mon employeur et moi avons decidés de faire une rupture conventionnelle.Mon travail ne me plais plus,et l entreprise connait des difficultés,et demandais au personnel des departs volontaires.Mais la rupture a été refusé car trop de demande en meme temps,biensur l entreprise ne prévoit pas de licenciement economique.ayant appris tout deux le refus de cette rupture conventionnelle,mon drh me propose de ne plus venir travailler,pour qu'il puisse me licencier pour faute.c'est la que je n'arrive toujours pas a comprendre si j'aurais le droits aux assedic ou pas.Je suis allé les voir,un conseiller me dis que oui ,mais est ce que après mon licenciement ils ne vont pas déduire que c'est un abandon de poste,puisque je ne vais plus travailler depuis maintenant une semaine?
je suis vraiment angoissé,et ne sais plus vers qui me tourner,car beaucoup de versions differentes. qu'en pensez vous?
j'espere etre assez comprehensible dans mes propos,et désolé pour les fautes.
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 123
bonjour dana

tu dois reprendre ton travail d'urgence et absolument ne pas t'absenter sans motif

le but etant de ne pas te payer tes indemnités de licenciements auquel tu as droit
ce n'est pas une question de chomage mais d'indemnités que ton employeur essait d'eviter et de plus, une faute pour le salarié alors que celui ci n'est pas responsable

a ta place, je fais un courrier pour relater les faits excates

je consigne en LAR ce que tu viens de dire, a savoir que ton employeur t'a demandé ou ton DRH de ne plus venir travailler afin qu'il te licencit suite a un accord mutuel d'un licenciement que tu pensais ne pas te mettre en prejudice

apres t'etre renseigné aupres de l'inspection du travail, tu decouvres que ceci te penaliserait au niveau de tes iindeminités de licenciements et d'ancienneté et tout le bataclan puisque licenciement pour faute et abandon de poste

resumé
tu reprend ton poste aujoud'hui
tu ecris une lettre a ton employeur copie inspection du travail en relatant les faits
tu precises que ton employeur t'a avisé qu'il rencontrait des dificultés financieres et qu'il t'a proposé un licenciement d'un accord mutuel qui aurait pu te convenir car etant donné que l'entreprise va fermer, tu preferais anticiper et chercher un autre travail , donc, que tu reflechissais a cette proposition mais que suite a cela , LE DRH te proposes de t'absenter sans excuses afin d'enclencher ce licenciement
tu dis " n'y connaissant rien au droit du travail, j'ai donc suivit les consignes de ma DRH et mon employeur
mais apres m'etre renseigné autour de moi , dans le doute, je me suis renseigné aupres de l'inspection du travail qui m'a precisé que je me mettais dans mes tords
je decide donc de réintegré aujourdh'ui mon travail et j'attend de vous un licenciement qui ne me serait pas prejudiciable ou tout simplement un licenciement economique

copie a l'inspection du travail
bon courage
>
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020

bonjour
merci beaucoup d avoir pris le temps de me repondre. en fait ,je n aurai pas d indemnités,mais mon drh me propose une transaction "sous la table",plutot interressante.cela dit je n ai aucune garantie ,pas de double de la transaction,mais bon on verra.et je ne veux pas attendre le licenciement economique car ca peux prendre très longtemps,ils ne veulent pas en entendre parler .
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 123 > dana
re
ah oui, mais as tu un ecrit, une garantie , ca se passe comment cette transaction ?
avec ton syndicat ?
bref, ca me parait tiré par les cheveux, personnellement , je ne m'y lancerais pas, car visiblement, tout est fait pour un licenciement pour faute et tu n'auras aucun recours au niveau du PRUDHOMME car tu aura ete licencié pour absence non justifié si il ne te pait pas la transaction

il faudrait que tu fasses autrement

reprend le boulot et ensuite si tu veux, absentes toi en arret maladie
suite a cela, contacte tonemployeur en lui proposant que la transaction se fasse avant ton licenciement
une fois celle ci faite, tu peux te faire licencier d'un accord mutuel sans absence injustifié

une separation d'entente préalable est preferable a un licenciement pour faute
cordialement
Bonjour,

Quant à ceux qui ce demande : "je serai libre dans combien de temps de mon ""bourreau"""
que penser de ce principe de droit du CDT (article L. 122-44 du Code du travail)

"Le principe est qu'aucun fait fautif ne peut donner lieu à l'engagement d'une procédure disciplinaire à l'encontre du salarié au-delà d'un délai de deux mois à compter du jour où l'employeur en a eu connaissance."

Sachant que "Pour les sanctions soumises à un entretien préalable, c’est la convocation à cet entretien qui marque le début de la procédure disciplinaire."

https://www.juritravail.com/

Bien à vous,

SimonTs.
Bonjour et merci pour votre réponse

Meme une petite mission de qq semaines par intérim ne m est pas permise??? mais je ne comprends pas on pousse les gens à travailler , et ne pas attendre apres les assedic ce que j essaie de faire sans perdre de temps, je cherche un autre travail bien sur je n ai tjs rien trouvé mais en attendant je fais quoi pour vivre??? bien sur je ne dis pas cela pour vous , au contraire je vous remercie de votre reponse mais c est vrai que je suis surpris de la reponse car je pensais que du moment ou je ne recois pas de salaire je pouvais travailler et ensuite le signaler aux assedic quand je recevrai mes documents. BREF par rapport aux assedics je ne risque pas de problème si je leur dit que j ai travaille en attendant de recevoir mes papiers MERCI BEAUCOUP DE VOTRE REPONSE
bonjour,
je me permets de vous contacter puisque je pense que vos lumières vont pouvoirs m'éclairer.
je suis actuellement en CDD dans un cabinet de secrétariat.
je souhaite créer une SARL. pour cela, je souhaite également demander les aides proposées, à savoir l'ACCRE par exemple. le problème de cette démarche, c'est qu'il faut que je sois au chômage.
j'ai demandé à mon patron de négocier un licenciement mais il ne veut pas.
j'ai donc pensé à l'abandon de poste puisque, désormais, aux yeux des Assedic, le licenciement pour abandon de poste n'empêche pas de toucher les prestations et surtout de pouvoir ensuite faire les demandes d'aides à la création d'entreprise.
ma question est : mon patron a t-il un délai pour me licencier pour abandon de poste? peut-il ne pas tenir compte de mon absence? ...

je vous remercie d'avance de l'intérêt que vous porterez à mon interrogation

cordialement

vivietpierre
slt une question en lisant j'ai vu "Ce sont des absences non justifiées par des arrêts maladies,"si on as un arret par un medecin il est justifié les medecins ne font pas des arrets comme ça
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 123 > gigi99
bonjour

avez vous pensez tout de meme a prendre un avis aupres d'un avocat gratuit de cette situation que je trouve ILLEGITIME et je me demande meme si c'est legal

oui, es ce legal apres tout de reclamer les frais de formation ?

je me pose des questions sur la validité de cette demande

allez voir un avocat gratuit , vous savez, vous appellez votre mairie ou vous residez et vous prenez les jours ou ils recoivent en consultation
ca ne vous coute rien

en effet, l'etat est bien un BEL HYPOCRITE , que de sermons sur la police pour finalement les degouter d'y etre

bon courage, ne baissez pas les bras et de toute facon, meme si ils vous licencient pour abandon de poste, au moins, vous ne payez rien et en plus vous toucherez le chomage

ne vous laissez pas faire , c'est deja une situation critique
cordialement
> gigi99
bonjour gigi99,

je me permets de te répondre, en ce qui concerne ta formation, tu as eu affaire à une clause de dédit formation qui devait être présente sur ton contrat de travail ou du moins elle devait être écrite sur un des documents qui t a été remis.

dédit-formation : en contrepartie d'avoir payé au salarié une formation supérieure aux dépenses imposées par la loi, l'employeur demande au salarié de ne pas quitter l'entreprise, à moins de lui régler un dédit.

je te donne les conditions de validité du dédit :

- les frais doivent être supérieurs à ceux imposés par la loi, c'est-a-dire, 2% de la masse salariale,
- le délai doit être raisonnable, en fonction de la durée et du coût de la formation,
- la démission doit rester possible, donc le montant du dédit ne doit pas être trop élevé,
- interdite dans le cas d'un contrat de qualification ayant qui a justement pour objet la formation d'un jeune.

combien de temps cela va t il prendre? est ce que je serai vraiment licencié?


j'ai moi même fait un abandon de poste le 18/08/08, cela a pris 6 semaines pour que je sois licencié. Je ne suis pas juriste, mais l'employeur ne peut excéder 2 mois. Passé ce délai il ne peut plus te licencier pour faute grave (une faute grave est une faute qui rend le maintien du salarié impossible dans l'entreprise), dans le cas où il te licencie pour faute grave, tu pourras facilement la contester devant les prud'hommes et ta faute sera requalifiée.

est ce qu'ils vont me considerer comme demissionnaire et donc me faire payer quand meme les 15 000 euros?

pour cette question, je ne sais pas quoi te répondre; je vais juste te parler de mon cas, je me suis inscrit aux assedics depuis le 29/10/08 (j'ai tardé pour m'inscrire car je ne voulais tout de suite profiter du système), mon dossier est complet depuis le 18/12/08 et mon dossier est toujours en attente de décision pour m'octroyer les indemnités chômage.

pour la somme des 15000€, la somme me semble exorbitante, à mon avis, tu ne devrais pas la payer car ceci serait un frein à ton droit de démissionner, mais mon avis ne vaut rien face à celui de quelqu'un dans le domaine du droit (le mieux est de se renseigner comme t'a dit sophiag) par exemple, à l'inspection du travail.

que dois je faire ? signer les AR lorsque je recevrai les lettres recommandées? ne plus donné signe de vie?

c'est tout a fait ce que je fais les 1ers jours ; je ne répondais pas à mon portable (je t'avoue que je l'ai mal vécu), mais ma boîte est parvenue à avoir le n° de mes parents, donc elle a appelé, et j'ai eu les parents qui s'en sont mêlés et qui m'ont que c'était un comportement immoral de faire le "mort", j'ai donc annoncé mon abandon de poste au bout du 4e jour à la boîte. (Celle-ci m'a annoncé que je devais donner ma démission, ce dont je n'ai jamais fait malgré ses nombreux recommandés.)

De toute façon, même s'ils n'appelleront pas tes parents, ils trouveront d'autres moyens de pression, c'est sûr!

j'espère t'avoir apporté des éléments de réflexion par ma réponse.
> dam28
salut dam28 et merci ! vous etes vraiment tous sympas de prendre le temps de me repondre !
je vais aller me renseigner effectivement car ce que tu m'as dit concerne surtout le privé, moi je suis fonctionnaire d'état et rien n'est pareil... par exemple nous on a pas de prud'hommes mais le tribunal administratif... je n'ai aucun contrat, ni cdi ni rien du tout, on ne m'a rien donné quand je suis rentré dans la boite hormis un arreté quand j'ai été stagiaire et un arreté quand j'ai été nommé titulaire... en fin rien n'est pareil !

mais de toutes façons ce sera abandon de poste, je ne repondrai pas jusqu'a ce que je sois licencié et on verra bien.
je signerai quand meme les AR pour qu'ils voient que je recois leurs courriers et que j'ai abandonné mon poste.
merci beaucoup en tout cas à toi et sophiag.
a bientot.
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 123 > gigi99
bonsoir gigi
tiens nous au courant
on te souhaite vraiment d'arriver a tes fins et de receptionner les LAR est en effet une bonne idée
les choses seront ainsi claires

je suis sure que tu retrouvera un travail plus interessant et moins ingrat que celui ci , quand je constate grace a ton temoignage la facon dont traite l'etat ses fonctionnaires

cordialement
> gigi99
Il est pourtant bien connu que TOUT FONCTIONNAIRE DE POLICE EST ASSUJETTI A 5 ans dans son poste sous peine de devoir rembourser sa formation .

A savoir que vous avez eu droit a entre 12 et 18 mois de formation Nourri logé ... et PAYEE c'est pourquoi ils demadnet de rembourser la somme, en deduisant certainement le temps resté dans votre poste.
Mais Tout cet argent a bien dû aller quelque part !! Vous vous y etes mal prit ! Je n'ai pas fais ce metier par cette peur !
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 29 janvier 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juin 2009

Bonsoir,

Voilà me voici dans une galère, mon patron refuse la rupture conventionnelle du CDI à cause des indeminités qui doivent être égal au licenciement. Il me pousse à la démission, ou à l'abandon de poste (je ne suis pas d'accord) j'ai un projet personnel que je veux réalisée et je serais donc dans l'impossibilité d'assurer les horaires inscrits sur mon contrat de travail.
Comment puis-je m'en sortir?

A savoir que mon patron est horrible je ne mens pas, je n'en peux plus.

J'étais en arrêt suite à dépression puis pour le passage en insémination pour avoir un enfant en étant reposé car à cause de ce patron il m'interdit de prendre mes congés pour mes examens! Reponse de sa pare "tu ne travailles pas à la sécu ni à edf" J'ai mon mari qui est handicapé moteur et qui à besoin de moi le matin, une fois j'arrive à mon travail à 7h56 exactement, (je commence à 8h00) je me suis fait pourir alors qu'il est au courant de ma situation!
Il m'a menacé ouvertement qu'il y aurait des représailles!
Il me parle mal ainsi que son associé qui est ma directrice administrative!
"Je suis une C...."
"elle commence à me faire chier" "c'est moi le patron"
"ils vont se prendre le pieds au c.." j'en passe et des meilleurs
Si je discute avec ma collègue qui est dans le même bureau que moi, il ou son associé épit nos conversations"
Nous n'avons pas le droit de rire, on va aux toilettes il nous cherche
Quand mes collègues sont en congés je dois faire mon travail + celui des autres.... Les Congés il l'est impose à sa convenance 1mois l'été et une semaine en janvier!
A chaque fois il insulte tous les employés mais pas forcément directement.
Il se mets à huler dans la société pour que tout le monde entende...

"Il a sorti à une de mes collègues que c'est lui qui la nourrissait avec son argent"
Malheureusement personne ne veut me suivre et les ex employés ne veulent plus entendre parler de lui,
même le délégué du personnel à été élu seulement par le patron personne ne voulait se présenté ça pratiquement 5 ans maintenant, je ne peux même me fier à cet homme car il ne me défendra pas face à mon patron! C'est vraiment le monde à l'envers!

J'ai appris ce soir qu'il avait contacter mon médecin traitant pour avoir des explications sur mes arrêts de travail.
Et ma collègue (51 ans, 13 ans ds l'entreprise et toujours au smic) ne veut pas témoigner, elle à peur de perdre son travail.

Qu'en pensez vous . Je suis toute seule.
Mais je voudrais aujourd'hui faire de l'interim et avoir un enfant en toute tranquilité car le stress n'arrange pas les choses mais je ne veux pas démissionner car ce n'est pas de ma faute! Un recours en justice long et difficile avec la vie que je mène déjà!

Au bout de 2 ans 1/2 je suis au bout du rouleau
salut Nanouche81,

d'après ce que tu dis, je dirai que tu es victime de harcèlement moral.

regardes cette page ça pourrait t'apporter des éléments de réponses : http://www.ast74.fr/prevention/theme-violence+et+travail/id-28-le-harcelement-moral.

dans ton cas, je pense qu'il te faudrait des preuves (enregistrements , notes,...) dans la mesure la mesure où personne n'est prêt à témoigner dans ton sens.

aussi, si tu fais un abandon de poste, tu ne toucheras pas l'indemnité de licenciement, tu seras licencié pour faute grave, tu percevras l'indemnité compensatrice de congés payés et les indemnités chômage.

bon courage à toi et tiens moi au courant de ta situation.
Messages postés
935
Date d'inscription
mercredi 5 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2019
550
Bien sur et vous avez plutôt intérêt.
>
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020

Sophiag,

Je ne veux pas me mêler de vos affaires, mais si je peux vous donner un conseil, allez plutôt voir une organisation syndicale. En effet, cela vous coûtera moins cher qu'n avocat.

Il suffit de prendre rendez-vous et de demander les conditions. Certaines organisations syndicales ne font rien payer pôur un conseil (c'est le cas de la CGT). D'autres vous demanderont de payer quelque chose. Mais, un avocat rien que pour vous dire si votre dossier est recevable vous fera payer le rendez-vous.

A vous de voir, mais il me semble que cela pourrait vous faire avancer sans engager trop de frais.

Bonne chance.

Calou
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 123 > Calou
merci calou

c'est ce que je vais faire alors merci encore et bonne année et plein de bonne chose pour vous
je vous tiendrais au courant des conclusions de celle ci , ce sera plus facile a resumer mon affaire
bonne fete a tous et toutes
> Calou
ET apres sa va dire que sa se la pete pas ....... pffffff va cloturer les dossiers aux prud'hommes meilleur reponse a mes questions je l'es aupres de l'inspection du travail et de mon avocat qui me repond gratuitement et lui n'a pas deux portables pour ce la peter
>
Messages postés
935
Date d'inscription
mercredi 5 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2019

j'aimerai savoir si on peut licencier un salarié pour abondon de poste. il n'était pas a son poste pendant la nuit du samedi à dimanche, ou doit -on juste faire un avertissement. c'est un agent maître chien.
Merci pour l'info.
>
Messages postés
935
Date d'inscription
mercredi 5 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2019

Bonjour , je vous voudrais prendre contact avec vous pour des renseignements sur un licenciement pour abandon de poste ,comment cela se passe , au bout de combien de temps on peux obtenir les assedics surtout si on on pris tous nos congés .J' ai cru comprendre que vous y connaissiez dans ce domaine j'aimerai vraiment que vous m'éclairiez sur ce sujet je suis un peut perdu Je vous donne mon adresse mail (shaka56@hotmail.com), merci de prendre note de ma demande et si possible de me contacter a cette adresse. cordialement .
Bonjour,

J'était salarié dans une entreprise depuit 9ans, et depuit 2ans mon évolution à été bloqué.
Complètement démotivé, je décide de ne plus retourner au travail apres mes congés.
Mon directeur me convoque et comme je ne me présente pas au entretiens, il me licencie.
Sur ma lettre de licenciement il y a indiqué que c'était un abondon de poste qui constitue une faute grave.
Sur l'attestation il y a marqué absence injusifié.

J'ai rdc au assedic la semaine prochaine.
Je ne sait pas quoi dire.
>
Messages postés
935
Date d'inscription
mercredi 5 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2019

je suis dans une situation semblable a la votre.J'etais employée de commerce depuis 1996.En fin d'année 2004,j'ai de gros soucis de dos suite a la station debout dans mon metier. j'ai consulter la médecine du travail qui a juger que mon etat necessité une hospitalisation en rhumatologie. Sur ceux 11/05, l'annonce exelante d'une grossesse mais a risque m'oblige a ne pas reprendre mon emploi.Ensuite je prend un congé parentale de 3 ans pour elever mes enfants. Congé qui prenais fin en 08/08. J'ai repris contact avec mon directeur, en lui disant que mon objectif proffessionnel n'etait plus d'etre dans se poste. Proposition donc: ABANDON DE POSTE. Au dire sans inquietude, mais quoi que le temps passe!!! et j'aimerais savoir si a ce jour le fait de l'abandon de poste ouvre droit a la possibilité d'une inscription auprés des ASSEDIC en ayant objectif d'une reconvertion professionnel. MERCI A VOUS POUR UNE REPONSE.
Messages postés
935
Date d'inscription
mercredi 5 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2019
550 > val31
Attention PAS D'ABANDON DE POSTE. Cela signifie que vous n'êtes jamais revenue à votre travail après votre congés parental.

Soit votre employeur vous licencie pour quelques raisons que ce soit, et vous percevrez les allocations chômage, soit si vous démissionnez vous ne percevrez pas d'allocations chômages.

Donc, n'envoyer aucune lettre, reprenez votre travail et attendez qu'il vous licencie.
> val31
La loi de juin 2008 permet à tous les salariés et à leurs employeurs de mettre fin au contrat de façon "amiable". Ce qui permet de ne pas avoir à "combiner" pour se séparer et permet aussi de négocier le départ.
Bonjour Borovitch,

Votre cas m'intéresse.
En effet, je ne me plais plus dans mon travail(aucune évolution), je suis en CDI depuis 9 ans.J'ai fait un bilan de compétences car je n'ai plus du tout confiance en l'industrie française, et souhaite me reconvertir dans le domaine de la santé.
Je me décide pour une reconversion professionnelle, pour obtenir le DTS imagerie médicale .Cette formation dure 3 ans. La première année, c'est le FOngecif qui paye ma formation. Pour les 2e et 3e années, ce sera les assedics.
Le problème est que mon employeur ne veut pas négocier une rupture amiable(cause paiement d'indemnités) après mon année de CIF. Il me propose un abandon de poste dès cette année. J'ai refusé, il vaut mieux prendre un an de CIF, difficile à avoir en plus(le fond ne prend qu'un dossier sur 4 en ce moment!), et le Fongecif paye ton salaire à hauteur d'une année + une partie du coût de la formation (très chère).Alors que les assedics ne payent pas la formation, ni ton salaire normal la 1ère année!!!
Je voudrais savoir si un abandon de poste est possible après mon année de CIF, afin d'être licenciée et de toucher les assedics pour ma reconversion.Je ne vais pas démissionner au risque que tout soit à mes frais!
Si je ne me présente pas à mon poste après mon année de CIF et que je n'envoie aucune lettre de démission, il faudra bien que mon employeur me licencie, je pense.
De toute façon l'ANPE m'a dit qu'il faut que j'arrive à un licenciement pour poursuivre ma formatioin ,sinon c'est 4 mois sans rien et après il faut que le commission des assedics accepte ma reconversion ...pas gagné!

Si quelqu'un sait si un abandon de poste est réalisable après un an de CIF?

Jeanne
je suis dans la meme situation que toi. je suis convoquée cette semaine mais pas question que j'y aille alors merci pour m'avoir rassurée par ton expérience. quant à ta question, je serais toi j'dirais la vérité tout simplement. en tout cas moi c se que je vais faire. c que tu avais un malaise dans ce travail. bon courage pour la suite. tchao
salut, pas vrai ... il ne peuvent pas te licencier facilement surtout pour abandon de poste , c'est très encadré ..
cherche sur google 'jurisprudence abandon de poste FP ou FPT ' et tu veras !

bien sûr que si tu ne peux aller à une convocation tu dois le faire savoir au médecin officiellement !

a+
Bonjour,
Je suis dans une societe depuis 8 mois. Cela se passe très mal. Il m'en demande toujours plus et je vous passe les details, qui rendent mes journées insurmontables. J'ai une telle pression, que je prends des medicaments pour dormir. Le stress du travail m'empoisse l'existence. J'ai des horaires décalées qui n'arrangent en rien l'equilibre de ma vie. Si je ne retourne plus au travail et que j'ai un abandon de poste pour absences injustifiées, pourrais je avoir les assedics ?
Je m'active pour trouver un autre emploi et je ne veux pas être dependante des assedics mais j'ai des enfants et des responsabilités, je veux être sure de ne pas me retrouver dans une situation financiere catastrophique. Merci d'avance pour votre reponse. Cordialement.
Salut Eden,
Je suis dans le même cas que toi, 8 mois de boite, une pression pas possible, j'ai fini en arrêt avec crises d'angoisse.
Aujourd'hui je cherche à partir, je dois reprendre le boulot la semaine pro.

Réponse à ta question l'abandon de poste donne t'il droit au assedic: OUI, source CGT.

Le seul problème est que cette procédure peut durer 1 mois ou plus. Apparemmment, ça n'empêche pas d'aller bosser ailleurs, ce que j'envisage.

Aujourd'hui j'ai 3 solutions pour partir, peut être qu'une te conviendra:
1- La rupture conventionnelle est effective, rupture du cdi d'un commun accord.
2- Abandon de poste et travailler ailleurs en attendant
3-Suite à un arrêt supérieur à 3 semaines, visite médicale obligatoire: jepeux donc prouver au médecin qu'il m'est insupportable de travailler dans cette entreprise pour qu'il me déclare inapte au travail dans cette boite.

Je te conseillerai de te rapprocher d'un conseiller CGT qui pourra suivre ton cas, te conseiller et comme moi te faire tes courriers et t'éclairer sur la procédure.
Moi je l'ai vu le jour ou j'allais poser une démission et il me l'a formellement déconseillé. Depuis il me suit et me conseille pour les lettres AR.

Pour ma part j'ai demandé un entretien à mon patron le jour de ma reprise, s'il veut entendre raison c'est bien sinon je passe la visite médicale et dans le pire des cas bye bye...

En espérant t'avoir éclairé,
Bon courage pour la suite,
Bonjour éden,

Ou puise trouver un consellier cgt ????
cette transaction se passe entre lui et moi,discretion.et elle ne peux se faire avant le licenciement.c'est vrai que cette situation est bizzare,et ca me stress vrmt bcp,j'ai été plusieurs fois le voir afin d'etre rassurée ,et il m'a l'air reglo.Mais c'est un employeur , je ne peux pas lui faire entierement confiance.Je vais reflechir a ce que tu me dis..
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 123
re
je sais qu'une transaction est secrete, sauf qu'elle peut se faire en presence de representant syndicale ou ton avocat
cela me parait aussi bizarre et tout est possible

les employeurs n'ont aucun scrupules

ce qui est en effet bizarre c'est qu'il te demande de te mettre en faute alors qu'il te dit qu'il veut faire une transaction ??????

pourquoi ne pas te licencier tout simplement avec cette trransaction sans te mettre en faute ?

moi, ca ne me plairait pas et mon instinc me dirait de ne surtout pas me mettre dans une situtation de risque ou aucun recours ne sera possible

tu joue au poker la *?

tu n'a aucune garantit et les employeurs peuvent se montrer convaincant du moment que cela n'est que orale

tiens moi au courant
>
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020

c'est vrai ce que tu dis, j'ai l impression d etre dans une partie de poker. mais ma priorité a l'heure actuelle est de changer de vie,pouvoir beneficier du chomage le temps de me retourner.a la limite la transaction et les indemnités c'est pas grave . Mais je te tiendrai au courant des evenements. Merci bcp pour tes info!
Chère Dana,

Encore une fois je vais insister sur le fait que vous ne devez pas faire confiance à votre employeur. Lui ne vous fait pas confiance car comme l'a très justement dit Sophiag,pourquoi votre employeur ne vous a pas fait la transaction directement sans que vous soyez absente.

S'il avait confiance en vous, il vous proposerait de faire des documents anti-datés comme c'est souvent le cas. La transaction serait faite et la procédure des lettres de reproche, d'abandon de poste et de licenciement serait datés d'une date antérieure à la date de la transaction.

Là, vous seriez sûre de ne pas vous faire avoir.

Autrement, aucune chance d'être sûre. De plus, avec les nouveaux textes en vigueur sur les assedics, vous pourrez être radiée simplement au bon vouloir de la personne du "pôle emploi" qui vous recevra et qui pourra considérer que vous ne vous donnez pas les moyens suffisants pour retrouver du travail.

Moi, j'insisterais auprès de mon employeur pour que la transaction soit faite immédiatement. Le conseil de Sophiag sur le fait d'écrire un courrier à votre employeur sur ce qui se passe avec la menace d'en envoyer une copie à l'inspecteur du travail est très judicieuse et obligera votre patron à bouger. Lettre qu'il faudra bien sûr envoyer en recommandé.

J'en profite pour saluer Sophiag et je m'aperçois que celui qui demandait conseil hier apporte du soutien aux autres. C'est un esprit de solidarité et de "renvoi de l'ascenceur" que je tiens à saluer.

Cordialement,

Calou
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 123 > Calou
bonsoir calou
je te remercie pour ta remarque et je te remercie également pour l'aide que tu apportes aux autres sur ton temps

avec mes Meilleurs Voeux de bonheur pour cette Année 2009 a toi et ta famille
ainsi que tous les internautes de ce forum
cordialement
je pense reprendre mon travail dés lundi ,car je n'ai vrmt pas la conscience tranquille.je vais discuter avec mon drh et essayer de trouver une autre solution.Pour la transaction,je ne peux pas l avoir avant, il met ca sur le dos de son avocat disant que c 'est sa facon de procéder. merci pour vos conseils qui sont très important pour moi.
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 123
re dana

c'est la meilleure chose a faire et tenez nous au courant
cordialement

ok je suis d'accord avec toi sur certains points, mais après ça dépend du médecin, pr ma part, jété allé le voir en me faisant passé pr dépressif a cause de mon travail, il m'a arrêté 10 jrs mais il m'a dit kil ne m'arrêterait pas à nouveau.

pr l'abandon de poste, je ne connait pas comment ça se passe ds le public. moi, g attendu 6 semaine avant de me faire licencier, et g ensuite pu toucher les assedics.
Bonjour à tous,

Déjà je voulais vous remercier pour tous ces conseils et remarques qui en aide beaucoup et moi notamment.

Je vous explique ma situation: Je suis dans mon entreprise depuis Sept 07 (19 mois environ). J'ai changé de poste (car vente d'une aprtie de l'entreprise et mon poste était suprimé) j'ai donc accepté un autre poste dans la même entreprise. Mais ce poste ne me plait pas dutout, ça fait 1 an maintenant que je tiens le coup car j'ai besoin de mon salaire pour vivre et que je voulais vraiment m'accrocher...
Aujourd'hui (et depuis janvier en fait) je n'en peux vraiment plus, j'ai été en arrêt maladie pendant 1 semaine pour "anxiété généralisée" et la semaine précédente je ne répondais plus au téléphone (je suis commerciale) et du coup j'ai eu un entretien avec mon Chef (pas RH) qui m'a remonté les bretelles et dis que la RH voulais me licencier pour "abandon de poste" car je ne répondais plus au téléphone.

Je dois vous avouez que qqes part c'est ce que je voulais (être licencié pour avoir le temps de chercher un autre job). Mais je me pose des questions:

> un licenciement pour "abandon de poste" me donne droit à quoi? (je suis jeune je pense retrouver du travail rapidement mais bon...) Ai-je droit à?
- indemnité de licenciement?
- mes journée de congés non prises à ce jour (28)
- les indemnités chomage: assedic?

Merci pour votre aide car j'ai lu tout le forum mais je n'arrive pas à voir une réponse précise. (désolée pourtant je cherche partout des infos).
Merci pour le temps que vous passez..

Bises à tous et bon courage pour vos emploi respectifs!
bonjour. j'ai été dans la meme situation que toi,je voulais partir en etant licencié pour abandon de poste.mon employeur etait d'accord,la dessus pas de probleme,il me donnais les indemnités prévue.Le hic c'est qu'au niveau des assedic,tu as bon te renseigner tu ne seras jamais sure et certaine de toucher du chomage.C'est un peu à la tête du client!!