Interrogation sur droit de visite un dimanche

isa - 19 oct. 2016 à 19:05 - Dernière réponse :  isa
- 20 oct. 2016 à 17:42
Bonjour,
mon bien est mis en vente dans une agence immobilière en mandat simple. L'agence immobilière m'a demandé par téléphone l'autorisation de remettre les clés de mon bien pour une visite le dimanche à des personnes que je ne connaissais pas, sachant que l'agence était fermée ce jour. en a t elle le droit?
Afficher la suite 

11 réponses

Répondre au sujet
angelsam 3823 Messages postés lundi 27 juillet 2009Date d'inscription 15 avril 2017 Dernière intervention - 19 oct. 2016 à 19:10
+3
Utile
2
L'agence vous demande l'autorisation.
Elle a le droit de vous le demander.
Après vous acceptez ou pas.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
kasom 25037 Messages postés samedi 25 septembre 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 22 février 2018 Dernière intervention - 19 oct. 2016 à 22:02
tout à fait d'accord avec angelsam

d'autre part une visite un dimanche par des gens dont je ne connais aucun d'entre eux moi je refuse
kikifather 2780 Messages postés vendredi 2 décembre 2011Date d'inscription 30 novembre 2016 Dernière intervention - 19 oct. 2016 à 22:15
D'accord avec angelsam et kasom

La moindre des choses serait que l'AI soit présent pour assurer la visite.

Ce n'est pas un signe de professionnalisme.
Soit ils se rendent disponibles un dimanche, soit ils proposent à l'acquéreur une visite en semaine
Commenter la réponse de angelsam
ptiboy 3319 Messages postés lundi 1 octobre 2007Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention - 19 oct. 2016 à 19:11
0
Utile
7
qu'y a t'il de bizarre, tu as autorisé l'agence, à faire visiter le dimanche, vu que la demande de l’agence a été formulée, comme ça!

après, tu ne connais pas, les visiteurs, c'est normal, l’agence, ne va te présenter tous les acheteurs, avant visite
l'agence est fermée le dimanche, je vois la un signe de sérieux, de ton agence, elle rogne sur son repos dominical, pour assurer une vente
alors?
isa > kasom 25037 Messages postés samedi 25 septembre 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 22 février 2018 Dernière intervention - 20 oct. 2016 à 09:54
Merci pour votre avis, effectivement l'agence m'a demandé l'autorisation de donner les clés à des personnes intéressées par le bien, pensant que l'agent serait présent, il savait que je ne pouvait être présente du fait de la distance qui sépare ma résidence et mon bien à vendre
ptiboy 3319 Messages postés lundi 1 octobre 2007Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention > isa - 20 oct. 2016 à 16:02
Effectivement, dis comme ça, c'est pas pareil.
L'agence, prends un gros risque, à procéder de la sorte, car sa responsabilité, est engagée
Une amie, qui a dirigé, pendant 20 ans, une agence immobiliere, m'a assuré, quelle, n'aurait jamais oseé, procéder, de la sorte.
ptiboy 3319 Messages postés lundi 1 octobre 2007Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention > djivi38 15427 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention - 20 oct. 2016 à 16:14
J'ajouterais même, une autre catastrophe possible, ton bien, est squate, par les acheteurs !
isa > ptiboy 3319 Messages postés lundi 1 octobre 2007Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention - 20 oct. 2016 à 17:42
eh bien oui la catastrophe à eu lieu puisque ces gens là se sont introduit dans un local adjacent qui ne leur avait pas été montré lors de la 1 ère visite avec l'agence.et pour cause je n'en était pas propriétaire et sous prétexte qu'une des clés du trousseau ( ancienne clé tube) puisse ouvrir cette pièce, ils en ont pris possession après la signature de l'acte notarial.
cristali 12167 Messages postés samedi 1 septembre 2007Date d'inscription 22 février 2018 Dernière intervention - 20 oct. 2016 à 16:14
et qui dit que ces personnes ne vont pas faire un double des clés et revenir tranquillement cambrioler les futures habitant si toutefois ils n'achètent pas eux mêmes.
Commenter la réponse de ptiboy
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une