Au secours! Je vous remercie pour votre aide!

Signaler
-
Messages postés
24149
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 septembre 2021
-
Bonjour,
J’ai acquis, le 28 juin dernier, une maison.
Alors que j’ai fait venir un entrepreneur en bâtiment pour des travaux de maçonnerie, il s’avère que la trémie de l’escalier intérieur, installé par les anciens propriétaires, a été percée en coupant les poutres de maintien des plafonds/planchers, au droit du mur de pignon, sans aucun renforcement, elles ne tiennent donc plus dans quoique ce soit, provoquant un affaissement des plafonds et donc également du plancher de l’étage, dont l’aménagement était l’argument de vente de ce bien immobilier.

Pourriez-vous m’indiquer si cela peut être considéré comme un vice caché, puisque qu’une planchette couvre l’extrémité des dites poutres les cachant à l’œil?

Quelles sont mes voies de recours?
Dois-je faire venir un expert?
Si le plancher supérieur s’effondre, dans le salon, serai-je couverte par les assurances?

Je vous remercie beaucoup des réponses que vous pourrez m’apporter, j’avoue être très inquiète pour la solidité de l’édifice et pour mes finances si je dois tout faire reprendre par une entreprise.

Bien cordialement.

1 réponse

Messages postés
24149
Date d'inscription
dimanche 16 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 septembre 2021
7 060
Bonjour

En l'absence d'information écrite, et si lors des différentes visites jusqu'à signature définitive de l'acte vente, vous n'avez rien remarqué ou que cela n'était pas visible, il est vraisemblable que ce désordre puisse constituer un vice caché.

Qu'en pense la protection juridique de votre assurance habitation ?

Un peu de lecture à ce sujet
https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/67923-vice-cache-definition-et-garantie-des-vices-caches
https://www.pap.fr/acheteur/garanties-apres-achat/la-garantie-de-vices-caches/a11250
https://www.village-justice.com/articles/focus-sur-garantie-legale-des,21904.html