Mes droit

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 5 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2020
-
Messages postés
48400
Date d'inscription
mardi 8 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 octobre 2020
-
Bonjour
Je me permet de poster ici, n'ayant pas trouver de réponse ailleurs.
Je suis arriver dans les hautes alpes il ya presque 2 mois maintenant avec mon fils de 10 mois pour nous rapprocher de mon compagnon
Mon problème concerne la pmi de mon secteur. En effet, jai solliciter le suivie à domicile dune puéricultrice sous les conseils de mon ancienne pmi. Jai eu une période assez compliquée avant d'arriver dans les alpes, un peu comme une dépression si j'ose dire. Je pense que de me savoir suivie les "rassurée", les visites de la puéricultrice ete de 1 à 2x par semaine, tout aller bien. Mais très vite, j'ai remarquer que la puer devenait très envahissante voir pire.. elle se mêle beaucoup de ma vie privée. Elle ne me harcèle pas non plus mais se permet de prendre certaines décisions à ma place, prend des rendez vous à mon nom et me prévient qu'une fois le Rdv pris et se permet depuis le début d'émettre des jugement sur ce que moi et mon fils pouvons ressentir.
Elle se permet de dire que mon fils est instable et qu'il est très stressé voir anxieux et que moi je suis dépressive et isolée alors que pas du tout.. La pédiatre a carrément dit quil avait du retard alors qu'avant de partir on est aller voir mon ancien pédiatre et ras.. De plus, elle a beaucoup insisté pour que j'accepte l'aide d'une TISF, ce que j'ai refusé plusieurs fois.. elles ma même demander de me déplacer jusqua la pmi qui se trouve assez loin de chez moi juste pour me convaincre avec l'aide du pédiatre..
Finalement, une semaine plus tard je reçois un appel des deux concernés qui me dit comme quoi elles auraient reçu une informations préoccupante concernant mon fils comme quoi il pleurerait beaucoup et très fort.. elle me remet l'idée de la tisf sous le tapis sauf que je ne cède pas.. et la, elle ne ma pas fait des menaces mais j'ai tellement eu peur quand elle ma parler d'évaluation que j'ai accepter sous la pression et la peur..Je suis pratiquement sûr qu'elle en a profiter car quand je lui disait que je voulais pas qu'on m'enlève mon fils, elle été complètement neutre, comme si qlq part ma peur l'arrangeait. Sauf qu'aujourd'hui en réfléchissant, je trouve très incohérent que qlq est signaler quoique ce soit à la pmi puisque je connais personne dans les environs a part mon copain.. je voudrais savoir mes droit en tant que seule tuteur légal de mon fils. Et surtout comment rompre contact avec la pmi. En sachant qu'à part l'ip il n'ya rien eu contre moi, mon fils a tout ce dont il a besoin, il a sa chambre, son espace de jeu, sa santé et sa sécurité ne sont en aucun cas compromise..
Merci à tout ceux et celle qui pourront m'aider!

1 réponse

Messages postés
48400
Date d'inscription
mardi 8 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 octobre 2020
601
Bonjour,

 En sachant qu'à part l'ip il n'ya rien eu contre moi, mon fils a tout ce dont il a besoin, il a sa chambre, son espace de jeu, sa santé et sa sécurité ne sont en aucun cas compromise.. 
 Il n'y a donc rien à craindre de l'intervention d'un TISF ou d'une quelconque évaluation par des personnes compétentes et neutres.


Quant au signalement supposé, il n'y a pas besoin de connaitre quelqu'un pour entendre les pleurs des petits dudit quelqu'un. Un parfait inconnu peut s'inquiéter, à tort ou à raison, de bruits incongrus.

Les gens qui se battent peuvent perdre. Les gens qui ne se battent pas ont déjà perdu.
(Bertolt BRECHT)
Dossier à la une