Retraite: comment optimiser son petit capital?

Signaler
-
Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021
-
Bonjour,

J'approche de la retraite et la vie m'a apporte beaucoup de soucis ces derrnières annees: separation, maladie, ect.
Je n'ai jamais regarde en details pour ma retraite, c'etait mon mari qui s'occupait de tout ca.

Bref, ma situation est relativement simple: j'aurais une tres petite retraite (environ 450e/mois) et je possede un capital de la vente de la maison: 250 000e.

Comment faire pour faire travailler ce capital sans prendre de risques, et pour que fiscalement cela soit interessant? Vers quels placements se diriger?
Merci d'avance pour vos conseils,

8 réponses

Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021
7 306
Bonjour

Le seul placement qui garanti votre capital tout en apportant un certain rendement est l'assurance vie en fonds euros , mais pas sûr que les assureurs acceptent une telle somme en fonds strictement euros

Il existe des assurance vie de deux sortes dans votre cas : vous placez vos 250.000 € et elles vous garantissent une rente mensuelle à vie
ou alors vous programmez des versements réguliers qui ne seront pas à vie , et dont le placement rapportera dans les 2 % par an

voyez les grands assureurs comme AXA , allianz , généralli ..

songez que 1000 € / mois , vous en avez pour 25 ans environ avant 'd'épuiser votre capital
Bonjour kasom
Année de 10 mois ?
Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021
7 306 > gitane2229
Bonsoir gitane

j'adoooore ton humour ... tu ne penses pas que la somme va produire des intérêts ??? comme elle est placée et non pas sur le compte ;=))
>
Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021

A kasom
Oui, naturellement.
Avec des placements financiers traditionnels, Dalia se retrouverait à payer cotisations et peut-être impôt, sur les intérêts théoriques.
Alors qu'en réalité, ce sont des placements à rendement négatif, du fait de l'érosion monétaire.
1000 € en 2020 et 1000 € en 2040, ne seront pas équivalents en pouvoir d'achat.
En résumé : payer sur les revenus des capitaux financiers, bien que ces capitaux soient en train de fondre comme neige au soleil... that is the question.
Messages postés
18674
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 février 2021
4 687
Bonjour

aujourd'hui plus aucun placement ne rapporte vraiment et même ceux qui ont des placements en assurance -vie y sont presque perdants
très peu de rendement et une fiscalité plus forte ; plus les banques ou organismes qui ont augmenté les frais de gestion.

donc si vous voulez un bon conseil
vous remplissez un livret A et un LDD ( en cas de coup dur ) ; ce sont 2 placements sans fiscalité et sans frais ; disponibles en permanence et le reste vous le gardez sur votre compte pour le dépenser ( et croyez moi qu'avec 450 euros de retraite par mois ; vous en aurez besoin )
et surtout
ne cédez pas aux pressions d'un banquier qui vous venterait tel ou tel placement


Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021
7 306

et le reste vous le gardez sur votre compte pour le dépenser


vous devriez éviter de répondre ce genre d'ineptie ....relisez la question .


Bonjour.

Vaste question !
Avant de parler d'optimisation, il s'agirait de trouver des placements ne générant pas une perte de pouvoir d'achat.
Actuellement tout ce qui livrets assurance-vie, avec leurs taux très bas, ont une rentabilité réelle négative. Il faut en avoir conscience.

Diversifier les placements est toujours préconisé.

Si vous investissiez une partie en immobilier, attention au lieu d'implantation du bien. Beaucoup d'immobiliers sont dans une bulle, c'est à dire biens surévalués. D'une manière générale, éviter les grandes villes.
L'inconvénient étant qu'en cas de besoin d'argent, cela prend de nombreux mois.
De plus, dans les 10 prochaines années, l'immobilier est appelé à baisser.

Mon conseil : D'une manière générale, éviter d'investir dans du "papier", il serait préférable de placer votre argent dans du concret. Nous allons probablement vivre durant cette décennie des bouleversements importants qui toucheront tout le monde. Les désordres monétaires sont à leur paroxysme, les économies en berne...

Cdt
Bonjour,

Livret A, pel.
plusieurs assurance vie (maximum 30000 euros à placer dans chacune, mieux vaut les fonds euro).
immobilier (résidence principale et/ou locatif).
aussi mais c'est plus risqué pea (une fois que vous aurez atteint le plafond des versements vous pouvez retirer votre argent (dividendes d'actions que vous voulez garder pour compléter votre retraite) si vous n'avez pas atteint le plafond des versements vous pouvez retirer mais vous ne pourrez plus rien y déposer) sinon il y a le compte titre ou vous paierez des impôts selon le montant de vos plus valus et dividendes .

Pourquoi ne pas consulter un conseiller en gestion du patrimoine indépendant ?

cordialement.
Merci pour votre reponse. N'y a t il pas des placements qui garantiraient mon capital tout en apportant un certain rendement?
Bonjour.

1/ Prendre conscience de ce qu'est l'inflation
L'Insee publie régulièrement l'indice des prix à la consommation. Soit. Mais il faut savoir que l'inflation réelle est de, minimum, 2% supérieur à l'indice officiel.
Exemple : Sur une année, pour 100 €, et exemple une inflation réelle de 4%, avec un pouvoir d'achat de 100 au 1er janvier, au 31 décembre de la même, vous ne pourrez acheter que pour l'équivalent à 96 €.
L'inflation ou érosion monétaire grignote petit à petit au fil du temps le pouvoir d'achat. L'argent perd de sa valeur, même si l'on voit toujours 100€ sur son compte bancaire.
Pour autant vous aurez à payer des cotisations obligatoires (17.2%) et imposition sur les intérêts dans certains cas.

2/ Les garanties actuelles sur les comptes bancaires et les assurances-vie sont respectivement de 100 000 € et 70 000 €.
Je vous épargne les détails.
Mais important à savoir : ce sont des garanties bidon dans le cas où quelques compagnies d'assurance feraient faillite. Car les fonds prévus pour les dédommagements sont insignifiants.
Quant aux montants supérieurs à ces 2 plafonds, le risque de perte du capital est de 100%.

3/ Si vous vous en remettez à votre banquier qui n'est autre qu'un commerçant, il ne pourra vous proposer que les produits financiers que l'on trouve dans toutes les banques depuis des décennies. Ce que j'appelle des produits financiers "papier".
Naturellement depuis 1945 jusqu'à il y a quelques années, les Français avaient confiance, à juste titre d'ailleurs. Mais les temps sont en train de changer. Le système est devenu fragile et est à la merci d'un accident financier, autant en Europe qu'aux USA.
Nous commençons enfin à nous interroger. La confiance dans notre monnaie, l'euro, commence à s'éroder.
Dès fin de cette année, ça devrait commencer à bouger.
Conclusion : chacun doit se préoccuper de préserver son capital, en étant son propre assureur en quelque sorte. Et le choix personnel des investissements se fait en fonction de qu'il comprend d'abord, puis de ce qu'il décide. On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Le plus difficile est de trouver des documentations compréhensibles.

4/ Quels types d'investissements ? Je vous ai déjà donné mon avis. De l'immobilier pour votre résidence principale ou pour la location. A condition de ne pas l'acheter trop cher. Ceci est d'autant plus important que les prix baisseront dans la présente décennie.
Mais il existe d'autres biens, facilement liquidables c'est-à-dire rapidement transformables en argent.
Pour vous il s'agit d'investissements pour 20, 30 ans, voire davantage. Personnellement, je vous conseillerais de sortir le maximum des banques et assurances. Mais ça n'est qu'un avis, et je pense que vous n'êtes pas prête à l'entendre.

5/ CGP (conseiller en gestion du patrimoine) indépendants
Y avez-vous pensé ?

6/ Je vous laisse assimiler... un peu.
Bonne cogitation.

Cdt
Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021
7 306 > gitane2229
Personnellement, je vous conseillerais de sortir le maximum des banques et assurances

pourquoi pas ...simplement l'immobilier comme placement, tout comme en assurance vie , il faut être trèèèès bien conseillé

ensuite : investir dans sa résidence principale en payant comptant : et comment vous complétez votre retraite ??

investir dans de l'immobilier locatif : le conseil est bon en début / milieu de carrière , pas lorsqu'on est proche de la retraite, surtout comme dans le cas ici : retraite prochaine et faibles revenus

impossible donc de miser sur l'effet de levier de l'emprunt pour augmenter son patrimoine immobilier , comme le font les investisseurs avisés: j'emprunte pour acheter dans un but locatif

dans le cas présent, elle serait obligée de payer au moins 60 % d'apport voir plus , et là en cas d'impayés de loyers c'est la catastrophe absolue

quand aux plafonds de retrait / garantie en cas de crise financière , avant que des sociétés comme AXA ou d'autres fassent faillite , c'est que tout ce sera écroulé, et l'immobilier également
>
Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021

Bonjour kasom

Immobilier
A Paris : prix du m² 10000€ voire davantage ; Dans villes moyennes : prix du m² : 1200€ ou davantage.
Bien évidemment, pour Dalia il serait hors de question d'investir 100% dans l'immobilier.
Ses investissements doivent être diversifiés.
De plus, ce qu'elle ne précise pas, il lui faudra un complément de retraite de, minimum, 700€ à 800€ par mois. A prélever sur les placements-investissements qu'elle aura choisis.


Investissements
Dalia n'a absolument pas "tilté" sur ma deuxième réponse. Elle s'est focalisée sur du placement financier, comme une majorité de Français d'ailleurs. Dans son cas, l'immobilier ne doit occuper qu'une éventuelle seconde position, avec un montant limité à 1/3 grand maximum.


Plafonds des garanties (70000€) assurances-vie
En cas de contrats auprès de compagnies différentes, la garantie vaut chez chaque assureur. 2 contrats ==) garantie 140000€.
Les assureurs peuvent (légalement) intégrer dans leurs réserves propres (durant quelques années) une partie des bonis qui revenaient jusque là aux assurés. Cette mesure est très récente. Depuis environ quelques années, la situation des assureurs s'est beaucoup fragilisée.
De même, il y a possibilité de blocage des comptes assurance-vie, durant 3 mois, renouvelable 1 fois, en cas de problèmes majeurs (loi Sapin II).
A votre avis, kasom, pourquoi le législateur a prévu ce plafond, et ce droit à blocage ? Notre argent risquerait t'il quelque chose ?
Et qui dit plafond... dit que le capital (hors intérêts) au-delà du plafond peut tout simplement être définitivement perdu.
(Idem pour la garantie de 100000€ sur les comptes et livrets).
Bah c'est beau la confiance !


J'espère que Dalia aura la sagesse de consulter un conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Ce sera le prix de la garantie de son capital, devrait t'elle débourser 500 ou 1000 euros.


Bon après midi
Vous le laissez sur votre compte courant et vous utilisez l'argent petit à petit au fur et à mesure de vos besoins. Du coup, avec votre petite retraite comme seul revenu, vous ne payez pas d'impôts ni taxe et vous pouvez avoir des aides. Si vous placez sur un compte qui rapporte (pas grand chose la plupart du temps), vous n'aurez droit à aucune aide et vous paierez des impôts dessus (prélèvements sociaux).
Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021
7 306
bonsoir gegdu14

vous racontez absolument n'importe quoi ....... vous ne maitrisez pas vraiment les chiffres concernant les assurance vie
Messages postés
8
Date d'inscription
samedi 30 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
4 février 2021
1
Bonjour,

Le sujet est un peu vieux, mais au cas où...

Je ne vois personne parler d'investir ces 250k dans des SCPI.
Pourtant, les meilleures peuvent rapporter plus de 6% net d'impôts (Corum XL, Neo...).
Les avantages de l'immo, sans les inconvénients, et diversifié (résidentiel, commercial, bureaux, hotellerie, national, international...).

Vous touchez vos loyers mensuellement ou au trimestre (6% de 250k = 15k annuels...), et vous pouvez revendre vos parts à tout moment pour réallouer votre capital.

Vous pouvez même emprunter beaucoup plus (les banques prêtent pour investir en SCPI au même titre que l'immo classique), en utilisant une partie de ces 250k comme apport, voire tout. Vu les taux actuels, vous toucherez toujours plus de loyers que les mensualités de crédit, même sur 10 ans.
Et, votre patrimoine augmente par la même occasion.
C'est d'ailleurs une solution à privilégier pour bénéficier du levier bancaire.

Attention, toutes les SCPI ne se valent pas, veillez à bien choisir, mais avec un gestionnaire de patrimoine (qui connait son sujet), il ne devrait pas y avoir de souci.
Messages postés
834
Date d'inscription
samedi 9 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
13 février 2021
649
L'investissement en parts de SCPI est une proposition intéressante mais elle ne correspondait pas aux exigences de Dalia qui ne souhaitait pas prendre de risques. Même si le comportement des SCPI ces dernières années a globalement préservé le capital des porteurs, elles restent un placement avec un risque de perte en capital. La solution des SCPI reste néanmoins plus intelligente que la proposition de tout laisser sur son compte courant... Attention toutefois aux illusions : entre le discours vendeur affiché sur les sites web et la réalité, il y a des différences majeures.

Pourtant, les meilleures peuvent rapporter plus de 6% net d'impôts (Corum XL, Neo...).
Non, actuellement ces SCPI ne rapportent pas 6% net d'impôts. Neo (qui est toute récente) verse du 6% brut donc avant impôts. Juste les prélèvements sociaux font descendre le taux en dessous de 5%, après cela dépend de la TMI de chacun. Corum XL a versé 4,57% brut en 2020 (le taux annoncé est artificiellement gonflé car ils ajoutent au taux réel, le montant d'impôts payé à l'étranger. En contrepartie, le taux d'imposition est plus faible). Rien ne dit d'ailleurs que ces rendements pourront se maintenir puisque ces 2 SCPI que vous qualifiez de "meilleures" ont seulement 1,5 ans et 4 ans d'historique...

Vous pouvez même emprunter beaucoup plus (les banques prêtent pour investir en SCPI au même titre que l'immo classique), en utilisant une partie de ces 250k comme apport, voire tout.
Une banque sera extrêmement réticentes à proposer un prêt à une personne trop proche de la retraite, surtout avec une petite retraite de 450€/mois... De plus, beaucoup de banques ne financent pas la SCPI Corum XL ou les SCPI avec une forte part à l'étranger.

Vu les taux actuels, vous toucherez toujours plus de loyers que les mensualités de crédit, même sur 10 ans.
Totalement faux... Prenons l'exemple d'un prêt de 100k€ sur 10 ans avec un taux exceptionnel de 0% et sans assurance emprunteur (autant dire impossible), les mensualités seront de 833,33€/mois, soit 10 000€/an. Pour couvrir la mensualité, il faut donc que votre SCPI vous verse plus de 10 000€/an, soit plus de 10% net de tout impôts donc impossible. Il ne faut pas espérer plus de 5%, même en étant non imposable. Si on est imposable dans une forte tranche d'imposition, c'est encore plus compliqué.
Messages postés
28879
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 février 2021
7 306 >
Messages postés
834
Date d'inscription
samedi 9 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
13 février 2021

bonjour

sans parler des frais d'entrée ( on oublie toujours les frais quand on parle de SCPI car ils sont prélevés à la sortie ...) qui sont en général de 10 % du capital investi