Rupture conventionnelle à 61 ans [Résolu]

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
lundi 18 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
6 septembre 2020
-
 christinette_1161 -
Bonjour,

Je viens d'avoir 61 ans et je souhaite demander une rupture conventionnelle à mon employeur apres 21 ans de service .

Je ne toucherai ma retraite à taux plein qu' à 65 ans : est ce que je vais poivoir toucher les allocations de Pole Emploi jusqu'à mes 65 ans ?

Merci beaucoup devotre réponse

Bien cordialement

3 réponses


Qu'est-ce qui vous donne le taux plein à 65 ans ? Si vous avez 62 ans, vous avez le taux plein par l'âge à vos 67 ans. Vous pensez que vous aurez 167 trimestres à vos 65 ans ou c'est un motif dérogatoire qui vous accorde le taux plein à 65 ans (trimestres enfant handicapé par exemple ou aidant familial pour adulte handicapé) ?
> WalkingFred
Merci Beaucoup de votre réponse.

C'etait au Maroc du 20 janvier 1992 au 31 aout 1998. La CNAV ne les a pas encore pris en compte a ce jour dans le releve de carriere qu'elle m'a etablie.

A ce jour j'ai

Quand je consulte mon releve de carriere je ne gagnerai que 300 euros de plus par moi en continuant a travailler jusqu'à 65 ans !

En revanche je lis qu'il faut etre en cours de paiement par Pole Emploi depuis un an minimum pour pouvoir percevoir les indemnites jusqu'au
taux plein de la Cnav a savoir il faudrait que je soies au chomage des maintenant j'ai eu 61 ans le 9 mai et pendant un an ?

A ce jour j' ai 145 trimestres.

Merci beaucoup de votre réponse

Cordialement
Messages postés
29765
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 octobre 2020
2 674 > christinette_1161
Bonjour,

"je ne gagnerai que 300 euros de plus par moi en continuant a travailler jusqu'à 65 ans !". Tout est relatif dans la vie, pour énormément de retraités 300 € par mois paraitrait une différence considérable pour seulement 4 ans de travail en plus ;-)

Née en 1959 il faut 167 trimestres pour le taux plein. En ayant aujourd'hui 145 il faut environ 4 ans et demi pour acquérir les 22 qui manquent.

A plus de 55 ans les droits au chômage sont au plus de 36 mois. Après on peut bénéficier du maintien de l'Are jusqu'au taux plein.

Ce maintien ne se calcule pas A 62 ans, mais à AU MOINS 62 ans, après la période initiale d'indemnisation de 3 ans. A ce moment vous aurez donc bien au moins un an d'indemnisation.

Voir toutes les conditions : https://www.unedic.org/indemnisation/vos-questions-sur-indemnisation-assurance-chomage/japproche-de-la-retraite-que-se-passe-t-il-pour-mes-allocations-chomage

Les périodes travaillées hors de France sont, la plupart du temps, prises en compte seulement lors de la demande de retraite, quand la Cnav demande à l'organisme étranger les éléments de carrière. WalkingFred pourra surement le préciser.

Et pour le Maroc il y a une convention bilatérale particulière : https://www.legislation.cnav.fr/Pages/expose.aspx?Nom=accord_international_maroc_calcul_retraite_personnelle_ex que personnellement j'ai du mal à comprendre.

Un dernier point sur la rupture conventionnelle, il faut que l'employeur aussi soit partant, car il lui faudra verser une indemnité correspondant aux 21 années d'ancienneté.

Cdlt
>
Messages postés
29765
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 octobre 2020

Merci Beaucoup de votre réponse.

Je recois ce jour une mise a jour j'ai acquis 149 trimestres au 31/12 2019.

J'ai une autre question: Quand la CNAV va integrer mes années Maroc pourrais je partir en retraite plus tot ?

Financièrement ces années ne m'apporteront rien ?

Merci beaucoup de votre retour

Bien cordialement
> christinette_1161
Les trimestres effectués à l'étranger ne sont quasiment jamais mis à jour avant de prendre la retraite, c'est quelque chose qui est demandé au dernier moment par la caisse de retraite. Ils ne vous apporteront rien ? ça dépend du cas : si vous étiez en activité au lieu d'être au chômage, ils vous apporteraient le taux plein bien avant 65 ans. Ce n'est pas forcément rien. Tous les trimestres comptent dans la durée d'assurance et servent à déterminer le taux. Mais s'ils apparaissent trop tôt, Pôle Emploi les verra, et vous pourrez dire adieu à une indemnisation au delà de 62 ans, puisqu'il permettront d'accéder à un total de 167 avant vos 65 ans.
Je rejoins jee pee : 300 euros de retraite en plus en seulement 4 ans d'activité (qui plus est de la SURCOTE puisque les trimestres marocains vous amèneraient à la surcote bien avant vos 65 ans, mais ça, l'estimation que vous avez n'en tient pas compte, donc le montant serait même sous-estimé !), ce n'est pas rien. Je pense que vous ne vous rendez pas compte. Demandez de votre coté un relevé de carrière à la caisse marocaine, pour que vous puissiez vérifier les trimestres que ça vous apporterait, et voyez quand cela vous apporterait le taux plein. A partir de cette date-là, vous pourrez demander une retraite sans décote. Donc oui, les trimestres marocains vous font une retraite à taux plein plus tôt que le chômage, mais une retraite à taux plein vous prive du chômage si vous la demandez.
> WalkingFred
Bonsoir et un Tres grand Merci pour vos explications Tres didactiques Tres claires.

Pour resumer si j'ai bien compris avec les annees Maroc j'aurais le taux plein a 62 ans.

Donc le montant qu'ils m'ont estimé a 65 ans car ils n'ont pas encore intégré ces dites années ?

Autre question est ce que financièrement j'aurais par conséquent intérêt à travailler au dela des 62 ans ?

Merci infiniment de votre retour

Bien cordialement

Quand vous prenez votre retraite au-delà de l'âge légal, tous les trimestres civils travaillés et validés au-delà de cet âge et si il y a déjà 167 trimestres, deviennent des trimestres de surcote.
Mettons que vous ayez 167 trimestres à 62 ans grâce aux trimestres du Maroc (qui, encore une fois, n'apparaîtront sans doute qu'au dernier moment). Si vous travaillez encore 3 ans, les 12 trimestres ainsi "supplémentaires" ainsi validés deviennent de la surcote et majorent chacun votre retraite de 1,25%. 12x1,25% = 15% rajoutés sur le montant brut de votre retraite. Ce "gain" est à relativiser avec les possibilités de cumul emploi-retraite intégral, car on peut aussi prendre sa retraite à taux plein, et re-travailler sans avoir à se soucier d'une limite de gain si toutes les conditions sont remplies pour le faire (avoir l'âge légal, avoir cessé de travailler, avoir pris toutes ces retraites françaises, avoir le taux plein par la durée d'assurance). Le champ des possibles est toujours grand ouvert en matière de retraite... quand on est en activité.

Parfait j'ai Enfin compris je tiens à vous remercier Très Sincèrement pour toutes vos explications.
C'est Tres clair pour moi désormais.

Bien cordialement
Dossier à la une