Rupture période d’essai et chômage

Signaler
-
 Valentin -
Bonjour,

J’ai signé un cdi le 10 février 2020 en tant qu’assistante administrative et commerciale.
La période d’essai est de 3 mois renouvelable.
Je continue à m’actualiser pendant la période d’essai.
J’aime mon travail mais mon pdg n’est pas facile et je doute sur la continuité de notre collaboration.

Ma question :

Comment faire pour continuer à avoir le chômage si je rompt la période d’essai.

Quelles solutions s’offre à moi pour rompre la collaboration et continuer à être inscrite à pôle emploi.

Merci de votre retour
Cordialement

3 réponses

Bonjour,

Art. 26 § 2 - Lorsque le salarié privé d'emploi en cours d'indemnisation justifie d'au moins 65 jours travaillés ou 455 heures travaillées depuis sa précédente ouverture de droits, la poursuite de l'indemnisation est subordonnée au fait qu'il ne renonce pas volontairement à sa dernière activité professionnelle salariée.
Cette condition n'est pas opposable lorsque le départ volontaire met fin à une activité qui a duré moins de six jours travaillés ou qui représente moins de 17 heures travaillées par semaine.
Bonjour.

Merci pour la réponse mais en clair cela veut dire quoi exactement.

Merci
Bonjour Paul,
J'ai commencé mon emploi Lundi 18 Mai, J'ai donc travaillé à ce jour 5 jours ouvrés (Jeudi de l’ascension férie), je souhaite quitter cet emploi sans perdre mes droits aux chômages acquis lors de mon précédent emploi, est-ce possible si je décide de rompre moi-même ma période d'essai ?
Merci de votre retour ,
Bien cordialement
Si, depuis l'ouverture des droits initiaux, vous avez travaillé en une ou plusieurs fois, plus que 65 jours ou 455 heures, votre rupture de la période d'essai sera privative de droits.
Je suis inscrite depuis 2015 et oui j’ai travaillé en cdd ou intérim depuis et oui plus de65 jours.

Donc il faut que ce soit le patron qui arrête lacolloboration.

À quel moment puis je demander une rupture conventionnelle et comment cela se passe?
Je ne vois pas pourquoi votre employeur accepterait votre demande de rupture conventionnelle alors qu'il lui est possible de rompre la période d'essai.
C’est moi qui doute pas lui.
Donc je me renseigne pour avoir des réponses à mon avantage.
Si c’est moi qui veut partir je souhaite connaître les solutions me permettant encore d’avoir mes droits au chômage.

Merci de me les donner

Cdt
J'avoue avoir un peu de peine à vous suivre, si vous faites une demande de rupture conventionnelle, elle doit être acceptée par l'employeur et je ne vois pas pourquoi il accepterait, sachant que vous voulez partir.
Dès lors, soit il veut vous garder dans l'entreprise, ce qui n'est pas une bonne idée, soit il met fin à la période d'essai.
De toute façon, la rupture conventionnelle n'est pas autorisée par le code du travail durant une période d'essai.
Dossier à la une