Réflexion revenus fonciers, salariés et micro entrepreneur et optimisation impot

Signaler
-
 Maurice -
Bonjour,
Ma réflexion principale concerne le calcul de mon impôt sur le revenu sur les années suivantes.
Rappel sur ma situation en 2019 : je perçois un salaire d’une activité salariée de 21500€ (on déduit les frais réels 3000) ainsi qu’un salaire d’une activité auto entrepreneur de 6400 (après abattement de 34% : 4220) donc un revenu fiscal de référence à 22720€, en sachant que j’ai opté pour le prélèvement libératoire pour l’auto entrepreneur car je me situe sous les 27519 en 2019.
Ma situation en 2020 :
Je mets un logement en location non meublé à partir de ce début d’année (janvier 2020) avec un loyer annuel à 8100€, je déclarerais en micro bic donc je déclare 8100 x 0,30 = 5670

Si je les rajoute à mes revenus précédents, cela donne 28390€. Je passerai donc dans la tranche à 30% car la nouvelle tranche, à partir de cette année, se situe à 25659€.
Donc en 2021, je n’aurais plus le droit au prélèvement libératoire ? Mes revenus seront rajoutés à mon salaire classique ? Mes impôts fonciers seront calculés à partir de la tranche à 30% ?
Toutes ces interrogations pour savoir si pour les années à venir je diminuais mon activité auto entrepreneur pour rester sous la tranche des 25659€ et optimiser mes impôts.

En espérant avoir été le plus clair possible,
Merci
M.

2 réponses

Messages postés
12486
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mars 2020
3 233
si pour les années à venir je diminuais mon activité auto entrepreneur pour rester sous la tranche des 25659€ et optimiser mes impôts.

Diminuer son revenu (par exemple de 1000 €) seulement pour économiser 300 €, cela équivaut à se priver volontairement de 700 € de revenus net.

Vous appelez ça de l'optimisation vous ?
C’est pas une question de 300€ mais plutôt de 1500 à 2000€ d'impôts supplémentaires si je ne me trompe pas.
Le fait de ne plus avoir l’option pour le prélèvement libératoire ainsi que de déclarer mes revenus fonciers à 30% augmentent significativement mon impôt d’où mes questions précédentes.
Dossier à la une