Senior au chômage

Signaler
-
 WalkingFred -
Bonjour,

J ai 59 ans (née en 1961) je viens de signer une rupture conventionnelle et je dois ensuite m inscrire à pôle emploi.
J ai eu la confirmation par la CNAV de mon droit à la retraite à 60 ans pour carrière longue mais je ne souhaite pas la demander avant mes 62 ans.
Pôle emploi peut il m imposer de la prendre dès mes 60 ans ?
Pourrais je faire valoir que je n 'aurai pas ma retraite à taux plein du fait de l application de la minoration des 10% sur la retraite complémentaire pendant 3 ans ?
Merci d avance pour votre aide.

1 réponse

Le taux plein est une notion qui ne concerne que la CARSAT. Si vous dites que vous remplissez les conditions d'une retraite anticipée, alors vous avez le taux plein. Si vous êtes au chômage juste avant vos 62 ans, vérifiez auprès de la complémentaire que cela ne soit pas une situation qui fait qu'ils n'appliqueront pas leur décote d e10%. En effet, quand vous êtes au chômage à 62 an set que vous remplissez les conditions pour une retraite de base à taux plein, vous n'avez pas le choix et êtes plus ou moins obligée de prendre votre retraite. Je crois que c'est un cas où la minoration des complémentaires ne s'applique pas. Sinon, vous fournissez l'attestation de retraite anticipée de la CARSAT, si vous l'avez fait faire, et ça devrait revenir au même.
Bonsoir et merci de votre réponse.
Donc pôle emploi ne peut pas m imposer la retraite à 60 ans? Je suis en droit de rester au chômage jusqu a 62 ans même si j ai droit à la retraite à 60 ?
> Mamoune
Pôle Emploi n'a pas à connaître votre situation par rapport à une éventuelle retraite anticipée. Sauf si vous les en informez de vous-même. Et de toutes façons, il n'est en aucun cas obligatoire de prendre une retraite anticipée. Donc vous pouvez décider de la prendre à 62 ans. Si vous êtes au chômage à ce moment-là, vous n'aurez plus le choix, même s'il reste des droits théoriques à Pôle Emploi.
> WalkingFred
Bonsoir Walking Fred,

Monter son dossier retraite est bien fastidieux et jonché de subtilités que peu de personnes connaissent et qui sont difficiles à obtenir.
Merci beaucoup pour votre aide.
C est très clair pour moi maintenant.
Merci encore et très bonne soirée à vous.
> Mamoune
Je trouve que le plus difficile, c'est de savoir comment se situer par rapport à tout ce qu'on entend. Au mieux, c'est à moitié vrai, au pire c'est carrément n'importe quoi. Et ne comptez pas sur la télé ou sur la presse pour éclaircir quoi que ce soit : on lit autant d'âneries qu'on en entend au sujet des retraites. Taux plein, minimum contributif, minimum vieillesse, surcote, durée d'assurance (et j'en passe) : ce sont des notions très précises, racontées de manières trop administrative sur les sites et interprétées n'importe comment par les assurés et surtout leur entourage qui a tout vu tout fait.
Il est très dommage que l'Institution Sécurité Sociale n'arrive pas à se rendre plus accessible. Et Internet n'y change rien tant qu'on ne se met pas à la place des gens. Je défie quiconque d'aller lire sur le site lassuranceretraite.fr ce qui concerne la surcote ou le minimum contributif et d'y comprendre quelque chose du premier coup ! Le pire, c'est que tout cela sont des choses relativement simples si on prend le temps de les expliquer à chacun selon sa situation.
Dossier à la une