Revenir sur ma décision - Embauche [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
36790
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 juillet 2020
-
Bonjour,

J'ai été pris pour un poste en CDI, que j'ai accepté oralement avec l'entreprise (l'éventuel futur N+2), il m'a envoyé un mail qui ressemble à une promesse d'embauche (salaire, date de début, ...) mais pas sous la forme d'une lettre, juste un mail. Je n'ai donc rien signé pour le moment juste donné un accord verbale. Puis-je revenir sur ma décision ou est-ce que cela est trop tard ?

En vous remerciant d'avance,

2 réponses

Messages postés
20435
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 juillet 2020
13 306
Bonjour,

Tant que ni vous ni l'employeur n'avez signé de contrat, vous n'êtes aucunement engagés, ni l'un, ni l'autre.
Même avec une promesse d'embauche de leur part et une acceptation orale ?
Messages postés
36790
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 juillet 2020
2 435 > Leicto
Une promesse oral n’engage que ceux qui y croient. Et comme vous le dite, vous n'avez rien signé.
D'accord donc aucun risque de devoir des indemnités ou compensation ?
Messages postés
12179
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 juillet 2020
3 059
C'est bien cette partie qui me fait peur : "Attention : le salarié qui accepte la proposition de l'entreprise et qui ne respecte pas son engagement peut être condamné à verser des dommages et intérêts."
Messages postés
36790
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 juillet 2020
2 435 > Leicto
Mais ou avez vous accepté cette offre ?
J'ai accepté oralement mais rien signé du tout
Messages postés
36790
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 juillet 2020
2 435 > Leicto
Vous n'avez donc qu'a maintenir que vous n'avez rien accepté du tout.

Ca n'est peut être pas très correcte moralement, mais légalement imparable.
Dossier à la une