Plus value succession après donation partage

Signaler
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 16 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
21 février 2020
-
Messages postés
34333
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2020
-
Bonjour
Quelle position prendre dans le cas suivant :
Donation partage pleine propriété avec réserve d'usufruit de 2003 d'un bien de 800 000 francs soit 122 000 euros avec soulte à régler aux deux autres personnes de la donation.
Le bien peut valoir environ 400 000 euros aujourd'hui. Un parent déjà décédé en 2016 donc la réserve d'usufruit est detenue par le parent survivant. Dans le cas du décès du dernier parent, quelle est la durée de détention du bien pour moi ? Comment seraient calculés les frais ou plus value ? quelle valeur est prise en compte ? celle d'aujourd'hui pour la soulte qui est revalorisée dans le contrat de donation partage et ensuite ?
Merci de m'éclairer. Le bien est loué actuellement. Faut-il vendre le jour de la succession ? quand se déclenche le compteur de la plus value ?

Salutations

1 réponse

Messages postés
34333
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2020
13 965
Dans le cas du décès du dernier parent, quelle est la durée de détention du bien pour moi ?
La computation du délai de détention a pour point de départ la date de la donation en 2003 en retenant la valeur en pleine propriété et non en nue-propriété.

Comment seraient calculés les frais ou plus value ?
Laissez votre notaire opérer.
Devant déposer la déclaration de plus-value en même temps qu'il accomplira les formalités de publicité foncière de la vente, lui seul sera en mesure de retenir les frais déductibles.

Faut-il vendre le jour de la succession ?
La succession n'a rien à voir.
Votre origine de propriété remonte à 2003, date de la donation-partage.

quand se déclenche le compteur de la plus value ?
Le fait générateur de la plus-value est la revente du bien reçu par donation ou recueilli par succession ou de l'acquisition.
Entre la date d'entrée du bien dans le patrimoine du vendeur et celle de la vente, un certain délai s'étant écoulé, il est donc pris en considération dans le calcul de la plus-value.
Dossier à la une