Réponses pour ntre célébration de mariage

- - Dernière réponse : BmV
Messages postés
74203
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 août 2019
- 8 août 2019 à 09:47
Bonjour,
Voici l'histoire, après avoir passé une audience (moi et mon futur époux), on est dans l'attente d'une réponse pour célébrer ou non notre mariage. D'abord on nous avait envoyé un courrier (au mois de juillet) pour nous dire d'attendre jusqu'au 28 juillet afin de savoir si c'est oui ou non, et passé ce délais et sans réponse de leur part notre mariage pourra être célébré. Le 29/07 on a reçu un courrier de leur part pour nous dire que le délais est encore prolongé pour 1 mois.... Donc là, on attends toujours. Ma question est : EST CE QUE C'EST NÉCESSAIRE D'ALLER VOIR LA MAIRIE (l'officier de l'état civil) POUR LEUR DEMANDER LE POURQUOI DU COMMENT ET POUR LEUR FAIRE COMPRENDRE QUE CA NE SE FAIT PAS MÊME S'ILS ONT LE DROIT? Merci d'avance j'ai besoin de votre aide.
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
74203
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 août 2019
7040
1
Merci
En droit administratif, il n'y a pas des choses qui "se font" et d'autres qui ne "se font pas", il y a juste des procédures qui suivent leur cours.
Et ces procédures n'ont pas à être polies ou bien élevées ou gentilles, elles sont comme ça.

" afin de savoir si c'est oui ou non " : on va donc supposer que c'est parce que l'officier d'État-Civil a demandé au procureur de diligenter une enquête sur vous ?
Ce qu'il eût été courtois de préciser, parce qu’ici, justement, "ça se fait"...

Si tel est le cas, le sursis à célébration est d'un mois, renouvelable une fois. La procédure est bien respectée.

" on nous avait envoyé un courrier " : normal, c'est la procédure.
Et qu'y avait-il très précisément d'indiqué dans ce courrier ?

Parce qu'il semble inutile d'aller apostropher l'officier d'État-Civil de la mairie si vous savez déjà le "pourquoi du comment" !

D'ailleurs, qui c'est ce "on" qui vous a envoyé ces courriers ?
--

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 23436 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

tattianah
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 7 août 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 août 2019
-
Merci de m'avoir répondu.
Alors oui mais on est juste passé à l'audition c'est tout. Ce qui est écris dans le courrier est : 1er courrier (....j'ai pris la décision de surseoir à la célébration du mariage jusqu'à la date du 25/07 afin de me permettre de vérifier si les conditions légales relatives au consentement des époux sont respectées....) et 2 ème courrier : (....j'ai pris la décision de prolonger le sursis à la célébration de votre mariage pour un délais de 1 mois. Cette décision est prise aux fins vérifier si les conditions légales relatives à vos consentements respectifs sont réspectées....) Voilà ce qui est écris dans les 2 courriers qu'on a reçu.
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
74203
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 août 2019
7040
0
Merci
" Ce qui est écris dans le courrier " : OK.
Donc une fois encore, je confirme : la procédure prévue dans ces cas-là est juste respectée.
Ça "se fait" ....
C'est même obligatoire en France ....

Mais une fois encore : QUI vous a écrit ce courrier ?
--
tattianah
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 7 août 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
8 août 2019
-
D'accord. Le procureur, c'est ce qui figure en bas de la lettre en signature. La 1ère lettre c'est écris le vice procureur et la 2éme c'est le procureur.
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
74203
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 août 2019
7040
0
Merci
" c'est ce qui figure en bas de la lettre en signature " : oui, en général, une lettre, privée ou officielle, est signée par son auteur ; ça se fait.

Donc c'est toujours la procédure prévue par les textes.
Il n'y a rien de concret à objecter et il va falloir faire avec.

Si vous y tenez, vous pouvez aller faire la leçon de politesse à l'agent de la mairie, mais il n'est pas certain que cela suffise à faire avancer votre cas ni à susciter de la compréhension pour vos éventuelles demandes particulières quant à la cérémonie...


--
Commenter la réponse de BmV
Dossier à la une