Proposition Abandon de poste retour congé maternité

- - Dernière réponse : Anvi19
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 9 février 2019
Dernière intervention
9 février 2019
- 9 févr. 2019 à 19:43
Bonjour,

Bonjour,

De retour de congé maternité j’ai tenté de négocier par mail une rupture conventionnelle avec mes employeurs durant ledit congé.
Aucunes réponses de leur part, ni part courrier, ni par mail, aucune réponse à mes appels téléphonique.
Ne me sentant pas de reprendre mon poste dans ses conditions je me suis mise en arrêt maladie 15 jrs.
Au terme de ces 15 jrs j’ai souhaité un point téléphonique avec eux pour parler de ma reprise. Mail restait sans réponse.
La veille de ma reprise je reçois un mail à 22h m’indiquant que l’on rediscutera de ma demande de RC le lendemain matin.
Ce mardi matin, je me rend à mon travail avec mon nourrisson sous Le Bras (plantage de dernière minute de la nounou) bien déterminé à négocier cette RC.
Lors de cette entretien on me refuse la RC mais me propose l’abandon de poste.
Je refuse catégoriquement et repars.
Ils me disent comprendre ma démarche je viens d’acheter une maison, un prêt immo sur le dos, + 2 bébés à charge.
Ils me disent réfléchir voir avec le comptable ce qu’il est possible de faire.
S’engage à me rappeler dans l’après midi.
Je repars.
N’ayant aucunes nouvelles de leur part j’envoie un mail le surlendemain le jeudi demandant le retour du comptable, réponse de mon employeur par mail : réitération de l’abandon de poste et la procédure à suivre (que je ne dois pas répondre à leur sollicitation et qu’en 3 semaines c’est réglé), donc premièrement j’ai un écrit de leur proposition d’ADP.
Je l’appelle dans la foulée pour refuser encore une fois.
Je lui pose un ultimatum RC ou arrêt maladie. Il me dit avoir besoin de faire le point et me rappelle dans la journée.
Aucunes nouvelles de lui, je lui fait parvenir comme convenu arrêt maladie de 15 jours en fin de journée.
Ce samedi matin, je recois un AR « mise en demeure pour abandon de poste », deuxièmement je précise que je n’ai pas fait la visite médicale de reprise à la suite à mon congé mat. Ils ont reçu mon arrêt jeudi à 19h30 par mail et leur recommandé est parti ce même jeudi à 18h30. J’ai 1 an d’ancienneté dans l’entreprise.
Que dois-je faire pour partir sans y perdre mes plumes ?
Répondre à ce courrier en renvoyant mon arrêt ?
Puis je saisir les prudhomme ?
Ils m’ont déjà envoyé un contrôle de la sécu, harcèlement moral, je n’en peux plus, je veux mettre fin à notre collaboration et repartir du bon pied.
Ils souhaitent tout comme moi arrêter mon contrat, ils souhaitent de leur propre aveux me remplacer au plus vite, je ne comprends pas leur attitude.

D’avance merci pour vos retours.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
9380
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Dernière intervention
17 février 2019
3755
0
Merci
Bonjour,

L'employeur n'a pas l'obligation d'accéder à vos demandes de ruptures conventionnelles.
Si vous voulez partir, vous faites comme tout le monde : la démission.

Si financièrement, vous n'êtes pas capable d'assumer la transition, alors d'abord vous cherchez un nouvel emploi, puis vous donnez votre démission.

CB
Je suis pas encore assez stupide pour démissionner, merci d’avoir pris le temps de me répondre.
Commenter la réponse de hoquei44
Messages postés
5059
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Dernière intervention
17 février 2019
505
0
Merci
donc premièrement j’ai un écrit de leur proposition d’ADP.

puisque vous avez un écrit ou est le problème ?
Parce que je compte bien envoyer une copie à l’inspection du travail, je ne suis sure qu’ils apprécient.
Any--Ly
Messages postés
5059
Date d'inscription
vendredi 8 décembre 2017
Dernière intervention
17 février 2019
505 -
et vous pensez qu'ils vont faire quoi ?
Anvi19
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 9 février 2019
Dernière intervention
9 février 2019
-
Je ne sais pas, mais ça se tente .
Commenter la réponse de Any--Ly
Dossier à la une