Refuser de partir en déplacement, les risques ?

Signaler
-
GKLONE
Messages postés
4956
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
-
Bonjour,

j'ai un problème avec mon employeur.

Il m'a annoncé hier après-midi que nous devions partir en déplacement ce soir pour une réunion sur l'autre entité de la boite (à 700 km).

Donc départ ce soir 17h, arrivée en fin de soirée là bas avec dodo à l'hôtel et retour demain soir en fin de soirée également

Problème; j'ai refusé de partir, je suis toute seule et n'ai personne pour faire garder ma fille de 7 mois

J'ai eu comme réponse : " Débrouille-toi, la vie privée ne doit pas impacter la vie pro "

Est-ce normal ?

A-t-il le droit de prévenir si tard ?

Je n'ai pas été travaillé, j'ai posé un arrêt (pensant me couvrir ainsi, dans la panique...)

Merci de votre aide.

Carine

3 réponses

Quand je dis poser vous m'avez comprise, je me suis mise en arrêt... même si je ne suis pas pour ce genre de pratique mais là..

Je n'ai pas de clause de mobilité et rien n'est stipulé par rapport à cela.

Mais quoi qu'il en soit, n'y a t il pas un délai de prévenance légal ?
Pierrecastor
Messages postés
36128
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 février 2020
2 048 > GKLONE
Messages postés
4956
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020

Vous devez prévoir un plan B pour faire garder votre fille le cas échéant (parents, père de l'enfant, super nounou, ...)


Un plan B à mettre en place de la vaille au lendemain ? Faut pas pousser non plus.
GKLONE
Messages postés
4956
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
1 434 > Pierrecastor
Messages postés
36128
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 février 2020

Pour certains postes à responsabilité c'est courant. C'est d'ailleurs plus souvent un problème de mère qu'un problème de père, je vous le ferai remarquer.
Par contre pas pour son poste, comme je l'ai précisé dans le post suivant.
Cela dit ces dernières années la vidéo conférence a souvent amélioré les choses.
Pierrecastor
Messages postés
36128
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 février 2020
2 048 > GKLONE
Messages postés
4956
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020

Effectivement, je n'avais pas vu le post 7
Oui c'est mon médecin qui l'a prescrit... Pas très difficile d'obtenir ce genre de document suivant le médecin


J'ai un poste assistante administrative, statut employé.

On peut très bien me faire un résumé des points clefs de cette réunion si besoin, ma présence n'est pas fondamentalement indispensable
GKLONE
Messages postés
4956
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
1 434 > Carine
Encore un médecin qui fait des arrêts de complaisance, c'est précisément inacceptable et va à l'encontre des règles légales et déontologiques de cette profession.

Il est clair qu'à votre poste on exécute les ordres de son employeur, mais qu'il est pas d'usage de vous prévenir aussi tardivement pour un déplacement qui vous oblige à réorganiser votre vie privée et à découcher.
Je ne pense pas que les textes de loi prévoient précisément un délai de prévenance, mais la veille pour le lendemain c'est trop soudain, surtout si c'est inhabituel pour vous.
Il serait bon que vous en parliez avec vos représentants du personnel, et éventuellement prendre conseil auprès d'un syndicat pour prévoir le comportement à avoir la prochaine fois.
Bonjour,

"Je n'ai pas été travaillé, j'ai posé un arrêt (pensant me couvrir ainsi, dans la panique...) " Vous posez les arrêts comme des congés payés ?

Relisez votre contrat de travail et votre fiche de poste. Si cela ne fait pas parti de vos attributions, vous n'êtes pas dans l'obligation d'accepter.
Messages postés
942
Date d'inscription
mardi 24 octobre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2020
277
Bonjour,

Effectivement, un délai de prévenance est nécessaire (mais le code du travail ne donne pas de durée précise). Dans tous les cas, le jour même c'est un peu court si vos fonctions ne prévoient pas de déplacement réguliers.

"Débrouille-toi, la vie privée ne doit pas impacter la vie pro " En fait, c'est exactement l'inverse, pour une clause de mobilité ou une demande de déplacement, l'employeur doit prendre en compte votre situation personnelle pour le déterminer le délai de prévenance.
"je suis toute seule et n'ai personne pour faire garder ma fille de 7 mois " Votre refus est donc compréhensible.

" je me suis mise en arrêt" En revanche, évitez de faire cela, votre employeur pourrait s'en servir contre vous !!
D'accord merci beaucoup.
seb1342
Messages postés
191
Date d'inscription
mercredi 24 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
30 janvier 2019
23
Je me demande comment l'employeur peut demander cela la veille a une personne qui a un bebe de 7 mois ....

Un peu comme ceux qui demandent de rester 15/20 minutes de plus alors que tu dois aller recuperer ton enfant a la sortie des classes .....
GKLONE
Messages postés
4956
Date d'inscription
jeudi 28 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
1 434 > seb1342
Messages postés
191
Date d'inscription
mercredi 24 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
30 janvier 2019

Quand on a de la chance il le demande poliment.
Vous croyez vraiment que le souci d'un employeur c'est de savoir comment sa secrétaire va faire garder ses gamins ? Dans quel monde vous vivez ?
Dossier à la une