Droit de visite et d'hébergement

Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2018
Dernière intervention
20 novembre 2018
- - Dernière réponse : zigomar-premier
Messages postés
357
Date d'inscription
lundi 22 octobre 2018
Dernière intervention
18 décembre 2018
- 20 nov. 2018 à 14:02
Bonjour,
Voilà je vous explique ma situation. J'ai un enfant de 5ans et je suis toujours en union libre avec le papa .
Mais entre temps j'ai eu quelques relations avec un autre homme .
Par la suite j'ai appris que j'était enceinte j'ai donc prévenu quand même ce monsieur et mon conjointbien évidemment. Ce monsieur ma tout de suite dit qu'il voulait le re connaître même si je n'était pas d'accord...
Quandjai été faire ma déclaration anticipée à la mairie in ma prévenu que ce .onsieur été venu également faire u e déclaration anticipée et que de ce fait le bébé portera les 2 noms accolé par ordre alphabétique.
Et à ce jour mon bébé à 2 moi et demi et il demande des droit de visite et d'hébergement.... je sais plus quoi faire il n'est pas capable de s'occuper d'un enfant et de plus c'est un dealer et vit chez son frère dealer également.... je passe devant le Jaf quand mon bb aura 7 mois et je pense que je l'allaiterais encore
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
357
Date d'inscription
lundi 22 octobre 2018
Dernière intervention
18 décembre 2018
0
Merci
mais c'est le père ?

il à le droit de voir son fils, c'est ainsi.
Titine6210
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2018
Dernière intervention
20 novembre 2018
-
À ce jour je ne suis même pas sur à 100% que ce soit le père biologique et ça il le sait également mais ma dit ouvertement qu'il voulait le reconnaître pour que son nom de famille" perdure dans sa famille", donc juste pour qu'il est un enfant à son nom.... Et à la mairie il mon dit que si je voulais contesté la paternité par que je leur ai dit que je ne savais pas à 100% ils mon dit que c'était à moi de faire toutes les démarche avec un avocat bien évidemment pour qu'un test de paternité soit ordonné, mais tout serais à mes frais. Mais moi étant en congé maternité je n'ai pas le droit à l'aide juridictionnelle et je n'ai vraiment pas les moyens de payer les frais d'un avocat malheureusement donc j'ai laissé passer pour le moment en attendant de pouvoir agir mais voilà qu'à ce jour je reçoit la fameuse convocation. Et bien-sûr ce monsieur ne ma absolument pas contacté depuis les 3 mois de grossesse
zigomar-premier
Messages postés
357
Date d'inscription
lundi 22 octobre 2018
Dernière intervention
18 décembre 2018
-
"étant en congé maternité je n'ai pas le droit à l'aide juridictionnelle "
aucun rapport entre le congé maternité et une absence d'aide juridictionnel.


Votre défense est tres simple devant le JAF: dite que ce n'est pas le pere et rien de plus, que la déclaration de reconnaissance anticipé de sa part est une erreur. le juge ordonnera une expertise.
Titine6210
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2018
Dernière intervention
20 novembre 2018
-
Je n'ai pas le droit à l'aide juridictionnelle parce que j'ai travaillé donc je déclare " trop" pour avoir cette aide .

D'accord, mais si je dit ca devant que JAF et qu'après expertise il s'avère être vraiment le père, ca pourrait se retourner contre moi , vous ne pensez pas?
Et pensez vous que j'ai une chance puisque je serait seul alors que ce monsieur a le droit à un avocat...
Merci
zigomar-premier
Messages postés
357
Date d'inscription
lundi 22 octobre 2018
Dernière intervention
18 décembre 2018
-
"Et pensez vous que j'ai une chance puisque je serait seul alors que ce monsieur a le droit à un avocat..."
Clairement non, les JAF prefere les avocats qui sont (concretement) des tampons entre vous et lui (et qui expriment bien plus factuellements les arguments)

"Je n'ai pas le droit à l'aide juridictionnelle parce que j'ai travaillé donc je déclare " trop" pour avoir cette aide . "
donc vous avez de l'argent.
(1708€ mensuels apres impots après abattement pour une aide partielle). certains avocats ne sont pas tres cher donc prenez en un.




Quand à la paternité de l'enfant vous avez le devoir de savoir qui s'est, si ce n'est pour le vrai pere fait le pour l'enfant.
clairement cela ne se retournera pas contre vous puisque :
si vous ne faite pas de teste: il reste le pere legalement donc aura des droits de garde
si vous faite le teste: au mieux il n'est pas le pere donc l'affaire est terminé ou bien vous revenez au point 1°)
Commenter la réponse de zigomar-premier
Dossier à la une