Expulsion d'une personne hébergée gratuitement

Cooper9243 - 27 oct. 2018 à 17:23 - Dernière réponse : djivi38
Messages postés
21598
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
14 novembre 2018
- 28 oct. 2018 à 15:50
Bonjour,
Nous hébergeons une personne à notre domicile depuis un mois maintenant. Nous avons décidé de mettre fin à cet hébergement pour des motifs d'incompatibilité en demandant ce qui avait été convenu au départ pour loyer mensuel. Ce à quoi il nous a été répondu que juridiquement nous ne pouvions changer d'avis et que nous étions tenus de continuer à l'héberger jusqu'en décembre comme convenu au départ.
Nous n'avons établi aucun contrat pour une période si courte et parce que cela arrangeait chacune des deux parties.
Aujourd'hui, nous n'avons perçu aucun loyer et nous y renonçons. Nous souhaitons procéder à son expulsion.
Cette personne devient à ce titre une personne hébergée gracieusement et donc nous pourrions l'expulser à tout moment si nous avons bien compris. De plus, nous ne sommes pas les propriétaires mais des locataires et donc cette personne devient un sous-locataire (sauf qu'elle n'a rien payé donc quel statut ??).
Par contre, nous ne savons pas quelle procédure engagée ? Doit-on appeler un huissier ?La police ? Peut-on l'expulser manu-militari ? Et cette personne est-elle concernée par la trêve hivernale ?
Nous savons que cela fait beaucoup de questions mais nous échouons à obtenir des conseils d'un avocat et nous venons de nous rendre compte que la trêve hivernale approche.

Merci d'avance.
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

djivi38
Messages postés
21598
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
14 novembre 2018
- 27 oct. 2018 à 18:43
0
Merci
bonjour,

cette personne n'étant pas sur votre bail de location c'est donc que vous l'hébergez gratuitement : sinon, il vous aurait fallu l'accord écrit de votre bailleur pour lui faire un bail de sous-location.
Vous pouvez "virer" cette personne quand vous voulez : il n'y a aucun accord écrit entre elle et vous.
Nul besoin d'huissier ni de la police !
Pas de trêve hivernale... qui est pour les locataires... or cette personne n'est pas locataire... (ni même sous-locataire : son statut est "hébergée gratuitement").
Changez le barillet de la serrure de votre porte d'entrée (en gardant l'actuel pour le remettre en place lors de votre propre départ de ce logement).

cdt.

---
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
maylin27
Messages postés
23558
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 novembre 2018
- 28 oct. 2018 à 09:00
bonjour,
si vous n avez pas l accord ecrit du bailleur pour une sous location (paiement d un loyer, courrier de préavis) car vous risquez la résilation de bail ! donc il vous reste a la priez de partir fermement, mais si elle ne veut pas.... Attention au retour du baton si elle peut prouver des verserments pour son hébergement;....

Cordialement
Cooper9243
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 27 octobre 2018
Dernière intervention
28 octobre 2018
> maylin27
Messages postés
23558
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 novembre 2018
- 28 oct. 2018 à 09:56
Bonjour,
Les propriétaires sont nos parents et sont au courant que nous avons hébergé cette personne.
Nous avons expressément renoncer à ce qu'elle nous paie en contrepartie de son départ car il y a une réelle incompatibilité (pour ne pas dire plus encore) et surtout à cause de cette réaction menaçante.
Il n'y a aucun acte écrit et cette personne n'est même pas domiciliée ici.
Nous avons fait des démarches pour avoir les conseils d'un avocat mais pour l'instant nous n'avons rien.
Cependant de ce que nous comprenons, la loi serait de notre côté ...
Quand nous pensons que tout ceci est partie d'une bonne intention qui était simplement celle d'aider nous sommes vraiment circonspect.
Merci de votre contribution maylin27.
maylin27
Messages postés
23558
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 novembre 2018
- 28 oct. 2018 à 10:17
alors mettez ses affaires dehors et changer la serrure.
Cooper9243
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 27 octobre 2018
Dernière intervention
28 octobre 2018
> maylin27
Messages postés
23558
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 novembre 2018
- 28 oct. 2018 à 10:30
Cela a été ma première réaction ;) mais nous tenons à être sûr qu'il n'y aura pas de retour de bâtons.
Merci d'avoir réussi à me faire décrocher un sourire.
Cdt.
djivi38
Messages postés
21598
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
14 novembre 2018
> Cooper9243
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 27 octobre 2018
Dernière intervention
28 octobre 2018
- 28 oct. 2018 à 15:50
vous devriez bien pouvoir arriver à lui piquer "sa" clé de la porte d'entrée de la résidence... !... et peut-être demander à vos parents de renforcer la sécurité de la porte d'entrée du logement...
Commenter la réponse de djivi38
Dossier à la une