Rsa période d'essai

Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 2 octobre 2018
Dernière intervention
2 octobre 2018
- - Dernière réponse :  Komar - 3 oct. 2018 à 11:49
Bonjour, , je suis au rsa et j'ai signé un cdd d'un an la semaine dernière avec un mois de période d'essai. La première semaine se passant très mal (mauvaise ambiance etc) j'aimerais savoir : si je romps mon contrat là est ce que je toucherais le rsa du mois d'octobre ? C'est assez urgent comme situation je peux vraiment pas me permettre de prendre une décision sans réponse exacte donc merci de répondre si vous êtes surs de vous.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

0
Merci
Bonjour,

La "mauvaise ambiance" ne devrait pas être un motif pour stopper la période d'essai... SI vous voulez vous en sortir, il va falloir prendre un peu sur vous !
Waouh merci de cette réponse pertinente, vraiment. Alors, j'ai juste mis mauvaise ambiance parce que j'avais pas envie de développer mais je parle d'insultes, d'une personne qui te sape le moral toutes les cinq minutes et qui t'empêche de bosser juste pour te dire que t'as aucun bon sens, de la maladresse bref voilà, heureux ?

PS : change le ''m'' en ''n'' à ton pseudo, de rien.
C'est donc sans doute de cette "déconnexion du système" dont parle notre président. Vous croyez quoi, que c'est tout rose pour 100% de la population ? Tout le monde rencontre a un moment ou un autre, un problème dans un emploi. Et lorsque l'on veux s'en sortir (surtout si l'on est au RSA...), on fait le dos rond "comme tout le monde".

Après, si vous voulez le prendre mal et personnellement pas de problème, ça ne me fera pas ma journée. Vous pouvez m'insulter autant que vous voulez, ce genre de choses sont réservés aux faibles

Vous ne vouliez pas "développer", c'est pourtant le principe de ce genre de forum si vous voulez avoir une réponse complète. S'il y a insulte et visiblement harcèlement, il y a d'autres solution que d'arrêter le contrat. La plainte, en parler à votre supérieur, prud'hommes, etc...

Une bonne journée
Commenter la réponse de Komar
0
Merci
Bonjour
Démissionner pendant une période d'essai est possible , mais les
conséquences sont a voir aussi du coté de l'employeur
, du coté RSA vous risquez d'être obligé d'attendre 3 mois pour vous réinscrire mais vous pouvez essayer de faire un recours au département .

Pour la loi , allez voir ce site :
http://www.unpeudedroit.fr/droit-du-travail/la-periode-dessai-les-regles-a-respecter/

§1. Les règles à respecter par le salarié

L’idée de liberté conserve une bonne part de réalité en ce qui concerne le salarié. Fort logiquement, législateur et jurisprudence ont davantage encadré l’utilisation de la période d’essai par l’employeur.
A – L’exécution du contrat de travail en période d’essai

Pendant la période d’essai, le salarié doit simplement exercer son contrat de travail en suivant les ordres de son employeur. Ses obligations ne sont pas allégées pendant la période d’essai.
B – La rupture du contrat de travail en période d’essai

Si le salarié souhaite rompre son contrat en période d’essai, il doit le faire de manière suffisamment claire et non équivoque.

Aucun formalisme n’est légalement imposé.

Il est néanmoins recommandé de rompre le contrat par écrit, voire par une lettre recommandée avec accusé de réception, pour éviter tout litige sur l’existence et la date de la rupture.

Le salarié n’a pas à motiver la rupture de son contrat de travail. Il n’y a aucune raison à invoquer pour justifier la rupture du contrat en période d’essai (comme en dehors de la période d’essai d’ailleurs). Toutefois, si le salarié rompt le contrat de travail en raison de certaines fautes commises par l’employeur, il est conseillé de les indiquer à l’employeur au moment de la rupture du contrat pour que cette rupture puisse ultérieurement produire les effets d’un licenciement injustifié.

La loi du 25 juin 2008 a néanmoins posé une règle à respecter par le salarié : le respect d’un délai de prévenance. Le salarié doit prévenir l’employeur quelque temps avant son départ effectif de l’entreprise. Ce délai est cependant assez bref puisqu’il est seulement de 48 heures, ou 24 heures si la durée de présence du salarié dans l’entreprise est inférieure à huit jours.

Si le salarié ne respecte pas ce préavis, il pourrait être condamné à payer à l’employeur les salaires qu’il aurait touchés s’il avait travaillé pendant le délai de prévenance.
J'ai oublié ,
si c'est votre patron qui arrête le contrat , pour le RSA ça ne devrait pas poser de problèmes mais il faudra fournir le contrat et la lettre d’arrêt de contrat .
Commenter la réponse de zico
Dossier à la une