Droit de greve pour mineurs

- - Dernière réponse :  dallah - 9 juin 2018 à 16:59
Bonjour,
J'aurai besoin de vos lumières

Le collège ou 2 de mes enfants (15 et 14 ans) est actuellement secoué par de sérieux soucis. Le directeur est sous le coup d'une mesure de suspension et tout récemment d'une convocation à un entretien pour licenciement (collège privé catholique)

Il s’avère que de nombreux parents sont opposés à ces mesures. Estimant qu'elles sont injustes.
Les professeurs du collège ont mené des actions de grève et/ou de manifestations. Reprises par les parents. Mais cette situation met également les enfants en effervescence.
Nombre d'entre eux sont choqués et déçus par ces mesures et tentent à leur niveau de lutter pour exprimer leur opinion
Je fais partie des parents qui s'insurgent
J'ai donc beaucoup discuté avec mes enfants et les aient soutenu dans les actions menées. Ils ont voulu participer, j'ai accompagné et soutenu cette participation

Il se trouve qu'aujourd'hui, je me retrouve face à de nombreux questionnements :
- les mineurs ont ils droit de grève ? Si je m en réfère aux définitions pures et dures, non, car n'étant ni embauchés ni salariés, ils ne peuvent rompre le travail....Mais ils signent quand même un règlement intérieur en début d'année, qui fait office de contrat moral entre eux et le collège??
- Si le droit de grève n'est pas applicable pour des mineurs, reste le droit de manifestation. La convention des droits de l'enfant stipule la liberté d'expression. Hors, les instances scolaires menacent nos enfants de refus d'acceptation des mots d'absence, voir de convocation des gendarmes (pour des enfants qui faisaient un "sitting" dans la cour du collège.

Au jour d'aujourd'hui je suis donc en grand questionnement par rapport aux droits de nos enfants. Quels sont ils pour des mineurs?

Si vous avez des réponses avec textes à l'appui, je suis preneuse ^^

Merci d'avance
Marion
Afficher la suite 

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
10665
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
15 octobre 2019
4006
2
Merci
Bonjour,

les mineurs ont ils droit de grève ?
Non car ils ne sont pas salariés. S'ils refusent d'obéir, ils risquent des sanctions (figurant dans le dossier scolaire qui les suit jusqu'à la fin de leur scolarité).

Les infractions relevant du pénal peuvent aller bien au-delà d'une simple convocation chez les gendarmes (les blocages, destructions, séquestration sont passibles d'un passage devant les juges avec des condamnations à la clé).

Les mineurs auront les droits des majeurs quand ils seront majeurs et dans les circonstances qui les autorisent.

Au jour d'aujourd'hui 
Vous feriez mieux de retourner vous même au collège au lieu d'écrire ce genre d'expression.

CB

Dire « Merci » 2

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 25845 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

bonjour hoquei44



La notion de grève n'est pas envisageable effectivement pour mes collégiens. Chose que j'avais déjà pointée ......
Mais il s'avère que les événements qui se déroulent dans le collège de mes enfants ne sont pas négligeables. Après avoir longuement réfléchi et avoir discuté avec mon mari, nous avons décidé d'accompagner nos enfants dans ces démarches. Nous en avons profité pour discuter avec eux et leur expliquer les différentes procédures (préavis de grève de leurs enseignants, demande d'autorisation pour manifester/défiler,.....)

Toutes les actions entreprises par les enfants à l'extérieur du collège ont justement étés encadrées par des parents. Pour qu'il n'y ai pas de dérive (blocage, cassage, dégradations......rien de tout cela ne s'est produit)

Ce sont les enfants qui ont décidé de faire un refus d'aller en classe. Mais sans violence aucune. Ils se sont juste assis dans la cour. Bien sur cela s'est passé dans les murs de l'établissement. C'est peut être là qu'est le problème. Mais de là à menacer de faire venir les gendarmes pour les embarquer, je trouve ça un peu durdur.

C'est pour cette raison que je venais aux infos sur ce site

Merci quand même d'avoir fermé la discussion et de vous être posé en moralisateur pour une malencontreuse tournure de phrase (et oui, à me relire, je suis bien d'accord que ma formulation n'était pas bonne, merci encore)
Commenter la réponse de hoquei44
Dossier à la une