Reversion et cristallisation [Résolu]

facteur62 - 26 mai 2018 à 08:45 - Dernière réponse : Motard92 888 Messages postés jeudi 21 avril 2016Date d'inscription 16 juin 2018 Dernière intervention
- 26 mai 2018 à 10:08
Bonjour, je suis veuve depuis2010 et touche la reversion de mon mari depuis 5ans, je suis en retraite depuis fevrier 2017 , je me suis remariée 6 mois plus tard soit en aout 2017. quelle sera l incidence sur ma reversion? et que signifie cristallisation de pension de reversion ? est ce que j entre dans ce cadre? merci de votre reponse.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Motard92 888 Messages postés jeudi 21 avril 2016Date d'inscription 16 juin 2018 Dernière intervention - 26 mai 2018 à 10:08
0
Merci
Bonjour
Allez voir ici : https://www.xn--cfdt-retraits-mhb.fr/61-La-reversion-des-retraites-securite-sociale-Cnav-Carsat-MSA

Attention !La cristallisation des pensions de réversion

La pension de réversion n’est plus révisable 3 mois après la date de point de départ de l’ensemble des retraites personnelles de base et complémentaires du conjoint survivant, lorsqu’il peut prétendre à de telles retraite.
Pour obtenir cette cristallisation, il faut signaler un changement de revenus dans le quatrième mois qui suit son départ en retraite. La déclaration comprendra toutes les retraites personnelles, dont la complémentaire définitive, souvent pas connue au moment de la retraite.
Si le bénéficiaire de la réversion se voit attribuer une retraite personnelle après la dernière révision, une nouvelle révision de la pension de réversion doit être effectuée à compter du premier jour du mois suivant la date d’effet de ce nouvel avantage, impliquant éventuellement de positionner une nouvelle date de dernière révision.
Attention, la Caisse contrôle automatiquement les ressources du bénéficiaire d’une réversion à l’âge d’obtention du taux plein augmenté de 3 mois, c’est-à-dire entre 65 et 67 ans selon l’année de naissance.
Commenter la réponse de Motard92
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une