Négociation rupture conventionnelle [Résolu]

oriblue 3 Messages postés mardi 22 mai 2018Date d'inscription 22 mai 2018 Dernière intervention - 22 mai 2018 à 09:56 - Dernière réponse : oriblue 3 Messages postés mardi 22 mai 2018Date d'inscription 22 mai 2018 Dernière intervention
- 22 mai 2018 à 11:03
Bonjour,

Je souhaiterais quitter mon entreprise dans laquelle je suis en CDI depuis 2 ans en tant que chargée de communication, c'est pourquoi je voudrais négocier une rupture conventionnelle avec mon entreprise.

Plusieurs raisons m'ont poussé à faire ce choix :

1) l'ambiance dans le service est terrible, il est comme qui dirait scindé en deux, moi et une collègue (qui va partir également) d'un côté et de l'autre deux personnes qui ont un état d'esprit très négatif (critiques à tout va, tendance à rabaisser les autres dans leur intérêt, etc). Il n'y a pas de communication entre nous, et je n'arrive pas à trouver ma place au sein de l'équipe. J'en arrive à un point où je me sens mal à l'idée de retourner au travail, et où je perds complètement toute motivation. Je sens bien que cela commence à impacter mon travail, dès lors je ne vois pas l'intérêt ni pour moi, ni pour l'entreprise de continuer.

2) je souhaiterais profiter d'un peu de temps pour faire une formation pour monter en compétence sur l'aspect digital de mon métier (à savoir qu'avec ma responsable nous avons sélectionné des formations, très courtes, 1/2 journée dans ce domaine mais aucun retour depuis plusieurs mois)

3) mon conjoint habite et travaille à 4h de route, je souhaiterais donc le rejoindre

Bref, trois raisons qui se valent.
Problème : dans mon entreprise ils ne sont pas très fans des ruptures conventionnelles. Bien qu'ils viennent justement d'en accorder une il y a deux semaines (profil ne correspondant pas au poste).

Selon vous, sur quels points est-ce que je devrais axer ma demande pour avoir le plus de chance qu'elle soit acceptée ?
Comment éviter les "si vous n'êtes pas bien dans l'entreprise, vous n'avez qu'à la quitter", dont ils sont très friands et ne pas donner l'impression de profiter du départ de ma collègue pour en faire de même ?

Merci d'avance
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

tania57 27382 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 16 juillet 2018 Dernière intervention - 22 mai 2018 à 10:03
0
Merci
Bonjour que vos arguments soient valables ou non l'entreprise s'en fout. Pourquoi donnerait elle de l'argent à quelqu'un qui veut partir
Donc je crains qu'elle ne vous reponde que la porte est grande ouverte
oriblue 3 Messages postés mardi 22 mai 2018Date d'inscription 22 mai 2018 Dernière intervention - 22 mai 2018 à 10:25
Et bien déjà je ne vais pas leur dire que je veux partir, mais leur exposer les problèmes auxquels je suis confrontée dans le service et qui font que je m'y sente mal.
Le fait que l'ambiance et le mal-être soit si présent dans l'entreprise est en partie de leur fait et rien ne se passe pour arranger les choses. Honnêtement j'essaie de bien faire mon travail, mais la motivation n'est plus aussi présente qu'avant. Et je ne pense pas que cela soit dans leur intérêt non plus. S'ils trouvent une solution pour y remédier, tant mieux ! Alors pourquoi donneraient-ils de l'argent à quelqu'un qui veut partir ? Parce que visiblement il y a erreur de recrutement !

Ensuite je demande juste votre avis pour exposer la situation du mieux possible. En tant que salariée je suis dans mon droit de faire cette demande, si ça ne passe pas et bien ça ne passe pas. Donc ma question était plutôt "comment faire en sorte qu'ils ne s'en foutent pas?".
Commenter la réponse de tania57
dna.factory 16618 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 16 juillet 2018 Dernière intervention - 22 mai 2018 à 10:48
0
Merci
Problème : dans mon entreprise ils ne sont pas très fans des ruptures conventionnelles. Bien qu'ils viennent justement d'en accorder une il y a deux semaines (profil ne correspondant pas au poste).

Je pense que vous n'avez pas compris le principe de la rupture conventionnelle.
La rupture conventionnelle, c'est payer pour se débarrasser d'un salarié.

La rupture conventionnelle n'est pas adapté à la situation de l'employé qui veut partir. Et pour cause, un salarié qui veut partir, il dispose de l'outil le plus puissant (car unilatéral et inattaquable) de la relation employé/employeur : la démission.

Il faut bien comprendre le principe de la rupture conventionnelle.
La rupture conventionnelle, c'est aller voir 'un pote' (pas un ami, juste un pote, et surtout pas quelqu'un qui vous doit quelque chose, ou qui espère quelque chose en retour) et lui dire 'j'ai envie de me faire un resto, invite moi'.
oriblue 3 Messages postés mardi 22 mai 2018Date d'inscription 22 mai 2018 Dernière intervention - 22 mai 2018 à 11:03
"La rupture conventionnelle est une procédure qui permet à l’employeur et au salarié de convenir en commun des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie. " ; "Elle peut être initiée par l'employeur ou par le salarié".

"Dans les entreprises, les ruptures conventionnelles sont le plus souvent conclues pour les motifs suivants :

le salarié est en mésentente avec sa hiérarchie ;
le contenu du travail ou le salaire ne conviennent plus au salarié ;
le salarié souhaite réaliser un projet personnel ou professionnel (création d'entreprise par exemple) ;
plus généralement, lorsque l'entreprise souhaite se séparer d'un salarié mais que son licenciement s'avèrerait risqué d'un point de vue juridique : l'entreprise entame alors la procédure auprès du salarié afin de négocier son départ.

Mais bien d'autres causes peuvent expliquer une demande de rupture conventionnelle : la démotivation du salarié, l'âge ou les raisons de santé, de nouvelles méthodes de management, etc. Dès lors qu'elle remplit les conditions juridiques qui suivent et que l'accort entre les parties est régulièrement formalisé, la rupture conventionnelle n'a, de toute manière, pas à être motivée pour être validée par l'administration.

Si mes conditions de travail actuelles ne me permettent pas d'être proactive ou efficace, l'entreprise n'a aucun intérêt à me garder. Il s'agit donc d'une fin de contrat à l'amiable pour les deux parties.

Après ils peuvent refuser et je peux comprendre ça.
Commenter la réponse de dna.factory
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une