Mise en demeure suite absence injustifiée [Résolu]

Coco - 6 mai 2018 à 16:29 - Dernière réponse :  Coco
- 7 mai 2018 à 17:13
Bonjour,
Bonjour, mon mari a posé un RTT qui lui a comme d’habirude été refusé, mais pas de chance il a été malade ce jour là. Il a prévenu le travail de son état et le cabinet médical n’avait pas de place avant une semaine. Il reçoit 10 jours plus tard une mise en demeure. Que faire? Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

11 réponses

Meilleure réponse
hoquei44 8237 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 6 mai 2018 à 17:17
2
Merci
Bonjour,

Votre mari avait l'obligation de fournir un arrêt de travail dans les 2 jours à son employeur. S'il ne l'a pas fait, il est en faute.

CB

Merci hoquei44 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14172 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de hoquei44
0
Merci
Oui je comprends, sachant que plus de 50% de ses demandes de RTT et de CA lui sont refusé. Il est en procédure de rupture conventionnelle à cause du harcèlement moral qu'il subit de la part de ce fou tu RH justement
Commenter la réponse de Coco
0
Merci
Sa gastro est effectivement très mal tombée
Commenter la réponse de Coco
0
Merci
Évidemment qu'ils ont des créneaux, je suis infirmière, je sais comment ça fonctionne! Mais les créneaux se remplissent très vite, ils sont submergés, on ne va pas entrer dans le débat de la médecine, c'est pas le sujet.
hoquei44 8237 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 16 juillet 2018 Dernière intervention - 7 mai 2018 à 13:49
Le sujet, que vous évoquez à juste titre, a déjà eu sa réponse d'apportée.
Le fait de ne pas transmettre l'arrêt dans les temps est une faute.

Ca ne sert à rien d'essayer de trouver des excuses, car les votre ne sont pas valables.

CB
Commenter la réponse de Coco
0
Merci
Bien, merci messieurs les patrons d'avoir éclairé ma lanterne!
Pierrecastor 32287 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionModérateurStatut 18 juillet 2018 Dernière intervention - 7 mai 2018 à 14:39
Hum, je ne suis pas patron (mais alors du tout), mais comme d'autre ici, nous nous basons sur la loi. Que la dite loi ne vous convienne pas est une chose, mais nous ne pouvons pas vraiment apporter d'autres réponse. Votre mari à eu une absence non justifié, il est donc au faute. Aucun jugement la dedans, c'est un fait.

Et je tiens a rappeler qu'ici, nous sommes tous bénévole, répondant sur notre temps libre, que les réponses vous conviennent ou non.
Commenter la réponse de Coco
0
Merci
Ce que je dis , c'est que même en étant de bonne foi, nous n'avons pas de solution face aux employeurs, nous sommes toujours coupables
Commenter la réponse de Coco
-2
Merci
A partir du moment où le médecin n'est pas en mesure de le recevoir dans les temps, le salarié est systématiquement en faute donc,?? vous croyez vraiment que les médecins vont perdre leurs diplômes en antidatant ce genre de documents? Tous les salariées ne sont pas des fainéants voulant entourlouper leur patron, certains aiment leur travail et le respecte
maylin27 22753 Messages postés mercredi 2 février 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 18 juillet 2018 Dernière intervention - 6 mai 2018 à 21:33
bonjour
vous comprendrez que RTT refusé et comme de juste il est malade.......
Bonne journée
Pierrecastor 32287 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionModérateurStatut 18 juillet 2018 Dernière intervention - 6 mai 2018 à 22:51
Salut


A partir du moment où le médecin n'est pas en mesure de le recevoir dans les temps, le salarié est systématiquement en faute donc,??


C'est à peu près ça.

Après, ayant habité à différents endroits, à la ville et à la campagne, je n'ai jamais rencontré de soucis pour me faire prescrire un rendez-vous en urgence en cas de maladie sous 48 heures maximum, touts les médecins et cabinets que j'ai connus se gardent justement des créneaux pour ça et/ou prennent entre deux rendez vous.
Commenter la réponse de Coco
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une