Trajets droit de visite enfants

Helene - 5 juil. 2017 à 07:15 - Dernière réponse : DorisOups 18624 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention
- 13 juil. 2017 à 10:49
Bonjour,
Mon ami est divorcé depuis 6 ans. Il n'a pas la garde de ses enfants et les vois un week-end sur deux. Jusqu'à présent, il était écrit dans le jugement que la mère amène ses enfants et lui les ramène le dimanche soir .il y a eu un nouveau jugement où rien n'est écrit concernant les trajets. La mère affirme que c'est à lui de faire tous les trajets lui travaille jusqu'à vendredi et elle ne travaille pas.
Que doit on faire,? Doit on faire les trajets ou doit on se fier en l'ancien jugement vu que rien n'est écrit dans le nouveau ?
Merci
Helene
Afficher la suite 

5 réponses

Répondre au sujet
DorisOups 18624 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention - 5 juil. 2017 à 09:14
+2
Utile
bonjour
vous pouvez toujours redemander au JAF de préciser ce point, en tenant compte du fait du jugement antérieur et que la mère ne travaille pas

en attendant, c'est à lui d'aller chercher ses enfants
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de DorisOups
0
Utile
3
Bonjour
Merci beaucoup pour votre réponse.
J'ai une autre question,que veut dire cette phrase écrite dans le jugement :
"CONDAMNE les parties aux dépens, partagés à moitié "
Merci
Hélène
DorisOups 18624 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 09:05
vous devez payer les frais de justice par moitié chacun
Hélène > DorisOups 18624 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 10:45
Merci
DorisOups 18624 Messages postés mardi 19 novembre 2013Date d'inscription 18 juillet 2017 Dernière intervention > Hélène - 13 juil. 2017 à 10:49
de rien
Commenter la réponse de Hélène
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une