Questions sur prestation compensatoire et liquidation

Signaler
Messages postés
183
Date d'inscription
mardi 26 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
12 janvier 2021
-
 Brunodu31 -
Bonjour,


Mon avocat est peu optimiste m'indiquant que le parquet de toulouse est assez protecteur de la gente feminine en matière de divorce.

Pour résumer les faits ma femme a mutée parcequ'elle a eu une sanction professionnelle (irrespectueuse de la hierarchie) et est partie occuper un bien qui m'est propre à 750 km de la.

A ce sujet mon avocate me dit que je ne peux pretendre a aucune indemnité d'occupation puisqu'il s'agir du devoir de secours.

Durant cette absence ma femme m'a trompé en mon domicile que je n'occupais pas. lorsque j'ai decouvert la relation elle est partie vivre chez lui (rien ne l'y obligait puisque je n'y habitais pas)

A cesser toutes contributions, m’obligeant à vendre ma maison pour subvenir aux charges impots etc..

Je suis effaré de constater que de n'ayant pas contribué aux charges semble normal alors que je suis moi même tenu au devoir de secours ce qui parait normal aussi, les lois du divorce ne font elle que dans un seul sens??

elle menace mon entourage depuis son travail et divulgue des information du TAJ a mon sujet auquel elle a acces de part ses fonctions et qui font l'objet d'un de fichage car j'ai été innocenté. Elle va comparaître au pénal pour cela ainsi que son amant. Bien evidemment je vais reclamer des dommages et interets pour compenser cette injustice

Elle était absente de toutes taches ménagères durant la vie commune, était violente et m'imposait ses coutumes religieuse.

Nous étions en plein protocole de FIV la veille de la rupture. Choc sans commune mesure donc

Sept ans de mariage et pas d'enfants.

Malgré tout ceci mon avocate me prépare a devoir payer une prestation compensatoire à laquelle je suis bien evidemment farouchement opposé par principe. Reclamant 30.000 euros parce que son train de vie serait degradé mais en calculant avec le logiciel pilote PC toulouse qui semble t'il devient la reference en matiere de calcul donne 15000 euros de prestation

Mais aussi, me recommande de prendre le passif à ma charge (qui est de 18000 euros pour madame) constitué de dettes bancaires, mais est ce que j'y suis obligé ?

Me recommande au final de prendre en charge le passif et de verser 10.000 euros de prestation, ce qui par principe me parait allucinant au regard des innombrables fautes.

J'aimerais vos avis

Merci

1 réponse

Messages postés
16848
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
17 mai 2021
4 733
bonjour,

elle a habité votre logement alors que vous étiez encore marié
donc la on ne parle pas encore des règles de divorce, mais bien des règles du mariage.

"ma femme m'a trompé"
"elle menace mon entourage"
avec les preuves puisque vous dites avoir un procès pénal en cours

donc demande de divorce pour faute ?

ce n'est pas parce que votre avocat n'est pas optimiste qu'il ne faut pas faire la demande, ce sera au juge de se prononcer
si vous ne demandez pas, le juge ne cherchera pas.

la vous donné ce que votre avocat vous a indiqué ?
que demande votre futur exepouse ?
Pour vous répondre ma femme veut: 27000 euros au titre de la liquidation prétendant que 27000 euros ont été versés sur le compte joint. La façon dont c'est dit on a l'impression que c'est en une fois que ces sommes ont été versées de ses comptes vers le compte joins or c'est étalé sur cinq ans et ont servi à payer ses crédit perso et commun. Ses dépenses personnelles et surtout 10000 euros sont repartis sur ses comptes ben épargne propre. En réalité 10000 euros sur 5 ans ont servi les besoins du foyer. Est ce trop sachant qu'elle logeait chez moi. Chauffée, transporter..les loisirs et les impôts et taxes? Qu'est ce qui justifie un tel remboursement ? Par ailleurs elle réclame 30000 euros de prestation estimant que don train de vie à baissé..
La liquidation laisse paraître un passif pour elle de 18000 euros. Est ce normal en sus que je doive seul assumer ce passif?
Concernant les menaces. Oui il y a les preuves : enregistrements. Appels et mails car elle l'a fait depuis le mail commun. L'information judiciaire dure depuis trois mois. Le proc. Don patron a décidé de poursuivre .