Chômage partiel :Délai légal de prévenance des salariés

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 28 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013
-
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 28 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013
-
Bonjour

Je vous expose mon problème :je suis salariée depuis presque 3 ans dans un hôtel de moin de 50 salariés en cdi à temps complet 39h

Depuis janvier l hôtel à été racheté par un nouveau groupe qui a décidé d y effectuer des travaux et de le fermer entierement à partir du 1er novembre inclu(dans quelque jours donc) et pour une durée de 4 mois , pour ce faire la direction nous a demandé de ne prendre que 2 semaine Max de congés cet été pour garder le reste pour la fermeture , ce que j ai fait

Mon problème étant qu aucune solution pour la suite n à été trouvé ,mes cp restant couvrant jusqu'au 15 décembre ( ils sont inscrits sur le planning mais je n ai pas de document ecrit et signé) pour l instant je n ai aucune visibilité après le 31 octobre

De plus Il se trouve que la nouvelle directrice du groupe lors de la réunion de l annonce nous a promis que nous passerions Noël et le nouvel an à la maison mais il s est avéré par la suite que c était a la condition d anticiper nos cp 2014 , ce que j ai refusé car je prépare mon mariage l année prochaine et qu il me semble que c est illégal, et depuis toute négociation ne mène à rien

On nous a proposé dans un 1er temp d être mis à disposition sur d autres hôtels du groupe mais encore une fois aucun document n à été proposé ,nous n avons donc pas signé car pas de conditions claire ( de plus les autres hôtels ayant des standards de qualité supérieurs aux nôtres j ai peur de ne pas convenir et que l on me mette la pression jusqu à ce que je démissionne)
Puis on nous a parlé de reclassement mais en perdant tout nos avantages (jours de repos, horaires de travail...) puis de chômage partiel ( Mais pas de plan de formation)

Depuis la situation va de mal en pi ,nous allons de débrayage en débrayage pour avoir des réponses mais rien n y fait nous somme même allés jusqu à appeler la cgt et faire un débrayage avec eux devant l hôtel encore une fois pas de réponse ( mais la direction à pris nos noms) ou bien on nous dit n importe quoi ( que l argent qui devait être alloué pour nous est parti à cause de salariés qui les ont mis au prud hommes pour des heures sur non payés, puis que les avocat sont en vacances, puis que la directrice refuse les négociations )

Ma question principale étant qu'ai je comme recours ? Est il normal de n avoir aucun écrit à 3 jours de la fermeture? Y a t il un délai de prévenance des salariés légal? un discours oral peut il faire matière de preuve?

Je n ai qu un petit salaire et je regrette de n avoir pas pris un avocat mais j ai vraiment peur de perdre mon emploi qui m assure un revenu fixe et je suis très très stressée par cette situation quelqu un peut il m aider ?

Cordialement

2 réponses

Bonsoir

La CGT ne semble pouvoir rien faire et votre inspecteur du travail que dit-il pour matérialiser tout ceci ?
Vous n'avez pas de grands choix, ils sont en droit de vous mettre au chômage partiel pour 28j, au delà ce sera une inscription par Pôle emploi, le seul moyen de minimiser, est de vous faire prendre d'abord vos congés payés par anticipation ou de vous proposer des mesures de reclassement provisoires, ce que vous avez refusé.
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 28 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
28 octobre 2013

La cgt à pour projet de déposer un recour auprès de la direccte pour fermeture frauduleuse ( puisque declaré comme chômage partiel mais sans plan de formation prévu) et l inspection du travail n est pas encore saisie à ma connaissance pour ceci
Pouvez vous me parler un peu plus de ce qui est des 28 jours et après de la déclaration à pôle emploi ?
Peut on quand même me licencier si je choisi le chômage technique ?
En ce qui me concerne j aurai bien choisi la mise à disposition mais il se trouve que la réputation du groupe est qu elle fini toujours par faire craquer les employés pour qu ils démissionne je ne veu pas être contrainte de le faire , j aime mon travail et mon hôtel
Dossier à la une