Virement frauduleux

Signaler
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 29 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juin 2013
-
 Gérard -
Bonjour,

Il y a deux semaine, mon ami a accepté qu'une personne lui fasse un virement sur son compte en banque .
Il avait tout d'abord refusé mais Cette personne lui a forcé la main en lui trouvant des arguments bidons de manipulateur et en lui promettant de lui donner 500€.
L'homme en question lui a demandé son RIP puis effectué 3 virements d'un montant total de 4 000€ le vendredi. Le samedi matin ils sont allés à la banque pour retirer cette argent .
2 semaines plus tard les comptes de mon ami ont été bloqués et saisies.
La banque nous a dit qu'il s'agissait d'un virement frauduleux et qu'il allait être fiché bancaire.
Que doit on faire pour se sortir de cette situation ?
Dans cette histoire j'ai conscience que mon ami est coupable de sa naïveté .

Je vous remercier par avant de m'aider .

18 réponses

Une banque qui a autorisé un virement ne peut en aucun cas revenir sur l'opération.
Simple !..

Une banque n'a pas à jouer ensuite le rôle d'un juge même si elle s'appelle Banque postale !..
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 29 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juin 2013
1
Donc la solution pour débloquer ses comptes et de se rendre au commissariat pour porter plainte contre l'émetteur du virement
Je suis sûr que derrière cela il y a la mécanique suivante :

- remise d'un chèque volé dans la banque A
- cette banque A crédite le compte immédiatement
- le client de la banque A effectue immédiatement le virement des fonds vers un compte tenu par la banque B
- les fonds sont retirés du compte bénéficiaire du virement dans la banque B
- la banque A face au retour du chèque impayé demande à la banque B de lui restituer les fonds
- sans autre forme de procès, la banque B contrepasse et restitue les fonds à la banque A

...totalement illégal cette manoeuvre de la banque B qui n'a pas le droit de débiter le compte d'un client sans son autorisation ou sans que cela soit prévu aux conditions générales.
Bonjour,

Ces 4000 e correspondent à quelle transaction et ils sont passés ou ces 4000 E ?
"virement frauduleux"...c'est quoi ça ?
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 29 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juin 2013
1
A priori il s'agirait d'un virement sans provision,
Mais les 4 000€ on été retiré en liquide et donné à cet homme comme il disait su c'était son argent avant que la banque ne se rend compte que se virement été sans provision .

Quand nous avons appelé la banque postal il nous on dit que les comptes étaient bloqués avec comme motif "virement frauduleux "
Il n' y a pas de virement "sans provision" !..
..c'est quoi encore ce truc dans lequel trempe cette chère Banque Postale !...-

C'est simple la banque qui a reçu le virement n'a pas le droit de contrepasser l'opération.

Décidément, les banquiers deviennent plus des vendeurs de salades (assurances sinistres, assurance vie etc..) que de véritables professionnels.
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 29 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juin 2013
1
Bonjour Gérard ,

Merci pour votre réponse pouvez vous m'expliquer un peu comment tout cela fonctionne car je vous avoue je suis perdue.
La banque a également saisie son salaire et lui demande de remboursé les 4000€ sinon il sera fiché bancaire .
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 29 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juin 2013
1
Donc si la banque postale a autorisé la réception de ce virement elle ne peux plus revenir en arrière et saisir les comptes de mon ami.
Que faut il faire dans ce cas la car il on bloqué sa carte bleue
Une banque n'a pas à "autoriser" la réception d'un virement.
Elle le reçoit et l'impute sur le compte du bénéficiaire c'est en la matière son seul rôle.
Elle n'a plus ensuite le droit de contrepasser cette opération.
Le litige éventuel doit se régler entre : la banque de l'émetteur, cet émetteur et éventuellement le bénéficiaire...mais c'est le rôle des juges et non celui des banquiers.

Mais il est certain que le professionnalisme de la Banque Postale présente d'énormes lacunes.
Et, de plus, en ces affaires de virements le copinage des responsables bancaires est souvent la norme.
Non, contre votre banque !..

Mais chez le juge civil !..
Mais là je ne comprends pas tout .....

Pourquoi une personne fait un virement de 4000 € en donnant un bénéfice de 500 € et les personnes acceptent...

Ne serait-ce pas un cas de LAB, Gérard, tu ne te moques pas ....
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 29 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juin 2013
1
Car l'argent fait parfois perdre la raison quand on est dans le besoin .
Il a été naïf et n'a pas réfléchi
Même s'il s'agit d'un cas de LAB la banque n'a pas à s'ériger en juge.
Son boulot n'est pas celui là.

Qu'elle fassent déjà leur boulot correctement ce sera déjà beaucoup pour certaines.

A force de vendre des salades on en oublie que l'on est d'abord banquier !..
C'est pour cette raison que je fais mon métier...et que nous existons pour notre professionalisme. En déplaise à beaucoup mais c'est ainsi
L'argent manque à beaucoup de monde effectivement..Mais à beaucoup de monde...
Et ces personnes sans scrupule en profitent..lamentable...

Bon courage à vous
Ce n'est pas une raison pour ce copinage entre banques !...
Messages postés
7
Date d'inscription
samedi 29 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juin 2013
1
Merci .

Selon vous que me conseillez vous ?
Saisir le juge de proximité pour que la banque recrédite le compte.
Car rien sur le plan civil n'autorise cette opération et vous avez treize mois pour contester cette "opération non autorisée" par le titulaire du compte..

L'affaire dans l'autre banque c'est une autre affaire (d'ailleurs celle-ci ne doit pas être très claire dans cette affaire ...!..).


Articme L 133-18 CMF :

"En cas d'opération de paiement non autorisée signalée par l'utilisateur dans les conditions prévues à l'article L. 133-24, le prestataire de services de paiement du payeur rembourse immédiatement au payeur le montant de l'opération non autorisée et, le cas échéant, rétablit le compte débité dans l'état où il se serait trouvé si l'opération de paiement non autorisée n'avait pas eu lieu. "