Refus aménagement horaire

02Marie Messages postés 1009 Date d'inscription mercredi 29 octobre 2008 Statut Membre Dernière intervention 11 septembre 2023 - 28 août 2010 à 10:12
02Marie Messages postés 1009 Date d'inscription mercredi 29 octobre 2008 Statut Membre Dernière intervention 11 septembre 2023 - 28 août 2010 à 12:34
Bonjour,

Je suis reconnue travailleur handicapée suite à une arthrodèse ratée et laminectomie (problèmes de dos). Après 7 mois d'arrêt, j'ai repris mon travail en octobre 2009 jusque aujourd'hui en mi temps thérapeutique. Ce dernier s'arrête fin septembre et m'oblige à reprendre à temps plein pour pouvoir garder mes enfants en étant divorcée.

Mon médecin a poussé les hauts cris quand je lui ai demandé une attestation de reprise qui n'est pas souhaitable mais vitale pour moi. Il émet un avis semi positif (car j'attends une indemnisation du CRCI me permettant par la suite de me mettre en mi temps) en demandant un aménagement d'horaire de la pause méridienne (45 m au lieu d'1 h 30) afin d'éviter l'ankylose.

Mon chef (fonction publique) commence à me dire que ce sera refusé car ce ne sont pas les heures légales d'ouverture au public. J'ai beau lui expliquer que je ne peux pas faire autrement (je ne demande même pas de réduction d'horaire) il se montre borné et signe un avis défavorable avant même que la demande ne parvienne au drh.

Est-ce qu'il a le droit ? Il me semblait que la reconnaissance travailleur handicapée permettait justement de pouvoir bosser dans de meilleures conditions, quels recours puis je avoir ???

Merci de vos réponses
A voir également:

2 réponses

02Marie Messages postés 1009 Date d'inscription mercredi 29 octobre 2008 Statut Membre Dernière intervention 11 septembre 2023 469
28 août 2010 à 12:34
Merci de votre réponse,

Non l'aménagement d'horaire est fondé par rapport à mon état de santé, comme beaucoup de gens opérés d'arthrodèse je ne peux plus rester longtemps dans la même position que ce soit assise, couchée ou debout (je dors maxi 5 h par nuit et suis obligée de me lever pour me dégourdir le dos, après de me rassoir et au final je me recouche quand il est l'heure se se lever....)

Quand je dis avoir des obligations par rapport à mes enfants, je veux dire que si je suis reclassée en invalidité de 1ère catégorie je ne pourrais plus avoir ma paie complète et serai obligée fiancièrement de rendre les enfants à mon ex mari(qui ne veut pas de la grande) et donc j'insiste auprès de mon médecin pour qu'il me laisse retravailler à temps plein sachant pertinament que c'est de la folie (mais j'aime mes enfants). Dans l'absolu, l'idéal serait d'être reclassée en invalidité totale ou là ma mutuelle mettrait ses options et les problèmes d'argent seraient moins importants, mais pour l'instant on ne parle que d'invalidité de catégorie 1, donc.....
0