Mon fils veux venir vivre chez moi le papa [Fermé]

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
Bonjour,
bonjour voila je suis divorcer depuis 5ans et mon fils de 15ans veux venir vivre chez moi en a til le droit et que doit til faire si ca mere nest pas daccord? merci
A voir également:

6 réponses

Messages postés
9544
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 janvier 2016
2 547
Bonjour,

Vous devez passer par la case "jaf"
Vous déposez une requête afin de faire modifier les modalités de garde de votre enfant
Si vous êtes en accord avec la maman cela n'en sera que plus facile.

Le montant de la pension sera révisé par le jaf par la même occasion.
https://www.justice.fr/
9
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 31160 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

merci mais si je peux rejouter la mere nest pas du tous d accord! malgres que mon fils veux habiter avec moi et lui dit je te linterdit!
Bonjour, je suis un peu dans ce cas:
Mon fils de 14 ans veut vivre avec moi alors que nous sommes en garde partagée.
Bien sûr sa mère ne veut pas mais il y tient.
Je ne m'y oppose pas mais il me dit qu'il s'est renseigné au collège et qu'il peut en faire la demande à son age.
Quelle est la procédure pour que lui en fasse la demande ?
Merci.
Messages postés
9544
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 janvier 2016
2 547
Et bien justement
si la maman n'est pas d'accord.
Vous déposez une requête auprès du jaf.
Vous pouvez joindre un courrier de votre fils qui demande que les modalités de garde soient modifiées et qu'il souhaite pouvoir vivre chez vous.


Si votre fils vient vivre chez vous sans décision de justice votre ex risque de vous créer des problèmes.

Bonjour,

Il n'y a aucun texte de loi qui impose un âge limite pour être entendu. Il suffit qu'il soit capable de discernement. Cette appréciation du discernement est très subjective, tout va dépendre de l'état d'esprit de l'enfant.
En moyenne, on considère qu'à 12 ans, l'enfant est capable de discernement. Mais même à 10 ans, il n'est pas impossible à l'enfant de faire valoir son droit à être entendu.

Maintenant, être entendu ne signifie pas que le juge va faire droit à sa demande. L'avis de l'enfant sera pris en compte, tout comme avec les autres critères qui permettent d'établir sa résidence habituelle et le droit de garde.

Et le juge statuera aussi sur les frais de déplacement, ceci n'étant régi par aucun texte, seul le juge décide.

Cordialement .

Pour que votre fils vienne vivre chez vous il faut saisir le JAF pour faire une demande de transfert de garde, si la maman n'est pas d'accord, joindre une lettre de votre fils à votre requête demandant au Juge d'être entendu dans l'affaire.
si je peux me permettre meme si il a 15ans il faut encore retourner au tribunal?
pour info voilà ce que j'ai fait mon fils de 14ans voulait venir vivre chez moi et mon ex s'y opposait en le faisant culpabiliser qu'elle ne toucherait plus d'alloc pour lui ,plus de pension et qu'elle serait ds la m.... financiérement à cause de lui ....un week end de garde normal mon fils n'a pas voulu rentré chez sa mére je suis allé à la gendarmerie avec mon fils et la je leur ai expliqué que je n'avais pas la garde mais que le droit de visite et d'hébergement et que mon fils voulait désormais vivre avec moi et ne voulait pas retourné chez sa mére pour l'instant ...on a trouvé une solution j'ai déposé une requête mais les délais sont long donc la gendarmerie a convaincu mon ex de faire une main courante en attestant que mon fils pouvait désormait vivre chez moi jusqu'au jugement ...et il réside désormais chez moi !! et pourquoi votre ex s'y oppose ?? que met-elle en avant?
merci de votre reponse cest simpa en ce qui concerne mon ex elle met rien en avant et aucunes explications et elle dit non poing barre !et ors de question!
> didine
Oui ça doit etre pour une question de pension et tout le reste

Effectivement si vous avez la garde, vous n'aurez plus de pension à payer, elle n'aura plus le quotient familiale ni la demi part pour les impots, mais on n'oblige pas un enfant à rester avec soi pour des avantages sociaux et financiers, les pères ne sont pas que des tiroirs caisse.

Il est temps que la mentalité évolue à ce sujet;
Dossier à la une