Dvh avec présence d'un tiers?

Signaler
-
 zimzim -
Bonjour,
Je suis séparée du père de mon fils qui est schizophrène et bipolaire. Pour l'instant il y a eu un jugement provisoire mais pour le jugement définitif je veux demander un dvh avec présence d'un tiers. Par contre j'ai peur que le tiers soit sa mère. Elle ne m'aime pas du tout, a toujours dit du mal de moi à mon fils 'lui a dit que j'étais folle, etc), et n'est pas du tout équilibrante puisqu'à plusieurs reprises elle a dit à mon fils (qui a trois ans) qu'il fallait qu'il surveille son père, qu'il l'empeche de fumer, et qu'il arrive à le convaincre de bien prendre ses neuroleptiques...
J'oublie, en avril mon ex a fait une crise, la police a du le faire hospitaliser de force alors qu'il était avec mon fils. Sa mère était au courant qu'il était en crise mais ne m'a meme pas prévenue!!! Vous comprenez pourquoi je ne souhaite pas que ça soit elle...
Qui décide du tiers? Mon ex refuse tout tiers, il nie sa maladie et ses crises pourtant fréquentes.
Est-ce que je peux demander à ce que ça soit un éducateur?
Merci beaucoup d'avance!!!

5 réponses

idéalement il faudrait demander des DV dans un lieu neutre il existe des lieux comme tels sécurisés avec des éducateurs car je ne pense pas que la justice fera payé un éducateur qui viendra au domicile du père pour surveiller si tout va bien....
Votre ex est sans doute suivi par un service hospitalier.
Vous pourriez sans doute leur demander des conseils concernant votre enfant. Ou plutôt, prendre contact avec le CMP pour enfants de votre secteur, rencontrer un psychiatre, lui expliquer la situation et demander des conseils. Il est impensable qu'il soit demandé à un enfant de surveiller son père par rapport à une prise de médicaments.
Il faut protéger votre enfant, mais c'est le père que vous avez choisi pour lui, donc il faut en tenir compte et veiller à ce que leur relation soit la meilleure possible.
Merci pour vos conseils. Bien sûr que je tiens à ce qu'ils aient la meilleure relation possible. C'est pour ça aussi que je ne souhaite pas que mon ex belle mère soit tiers car elle casse l'autorité de mon ex. Et puis aussi je cherche des solutions, c'est pour ça que je poste ici sinon je pourrais demander à supprimer carrément le dvh et/ou l'autorité parentale.
Pour le CMP où il est suivi, impossible de leur demander conseil, j'ai déjà essayé de le faire et je me suis heurtée à un mur, ils ne veulent riend ire, ne répondent que par des lieux communs.
En ce qui concerne le lieu neutre, on m'a dit que c'était toujours une mesure provisoire, c'est vrai? Je trouverais ça dommage qu'ils soient obligé de se voir là mais c'est difficile de trouver un juste milieu entre le besoin de securité de mon fils et la conservation d'un lien avec son père.
Pas simple comme situation...
P.S. J'ai su que mon ex était schizophrène lorsque j'étais enceinte...
Je comprend que le CMP où la papa est suivi refuse de vous recevoir, mais comme dit, il doit y avoir un CMP pour enfants où vous pouvez être reçu avec votre fils pour parler de la situation. Limiter les relations entre eux à des visites en lieu neutre n'est peut-être pas adapté. Les conseils de professionnels me semblent indispensables.
Il existe une association : l'Anafam (association national des familles et amis de malades mentaux), qui pourront probablement être de très bon conseil
merci j'ai contacté l'unafam ou une psychologue m'a confirmé que je ne devais pas laisser mon fils seul avec son père. J'attends avec impatience que la jaf statue parce que là la situation est vraiment pesante!