Demissions et allocation chomage

ambre35 - 26 mai 2009 à 18:03 - Dernière réponse :  Cornil
- 31 mai 2009 à 14:51
Bonjour,
je suis embauchée en CDi dans une entreprise depuis 3mois et je souhaite démissionner car je ne m'y sent pas bien du tout. en effet, j'ai trouvé cet emploi en attendant d'en trouver un dans mon domaine mais plus le temps passe et plus je me sens coincée! avant celà, j'ai fait un contrat d'appprentissage et à la suite quelques missions interim qui m'avaient ouvert des droits assedic. mais j'avai accepté ce cdi, trouvant trop précaire ma situation. ma question est la suivante: si je démissionne , pourrais-je prétendre aux droits assedics que j'avais cumulée pendant mon apprentissage et mes missions interim étant donné que ça rentre dans le cadre de "4 mois de travail durant le 28 derniers mois?" . merci d'avance pour vos réponses.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
Bonjour "ambre 35"

Si suite à ton contrat d'apprentissage et missioons d'intérim, tu t'étais inscrite comme demandeur d'emploi, et avais eu des droits notifiés, une rupture avant 4 mois de ton contrat actuel te permettrait de rretrouver le service de ces droits anciens.
Mais si tu ne t'étais pas inscrite, désolé, ta démission bloquera toute indemnisation. Il te faudra alors reprendre un CDD d'au moins 91 jours pour "effacer" l'effet de cette démission.
Bon courage et bonne chance.

Cornil :Vieux syndicaliste de droit privé, vieux "routier" bénévole du droit du travail, et des forums à ce sujet, mais qui n'y reste que si la discussion reste courtoise et argumentée. Les forums ne sont pas à mon avis un "SVP JURIDIQUE GRATUIT" ne méritant même pas retour, et doivent rester sur le terrain de la convivialité, ce qui implique pour moi à minima d'accuser réception à l'internaute qui y a répondu. Qu'il sache que son intervention n'est pas tombée aux oubliettes (merci, c'est en plus!). Ingénieur informaticien de profession (en préretraite)
Commenter la réponse de Cornil
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une