Modification du droit de garde

Signaler
-
 Cycy -
Bonjour,
Divorcé depuis 2014, mon ex femme avait obtenu la garde et moi un week-end sur deux à défaut de mieux selon le jugement.
Au moment du divorce j'étais au chômage, j'ai retrouvé un job qui me demandait d'être très mobile et donc difficile pour une garde alternée. En 2016 licenciement économique, 15 mois de chômage entraînant des difficultés financières à la limite de l'interdit bancaire (merci papa), en Août 2017, je retrouve un job à 650 kms de chez moi, vu la situation j'y vais, je garde mon logement principal et reviens tous les 15 jours pour vivre mes week-ends avec mes 3 enfants.
Pendant toutes ces années et malgré les difficultés financières j'ai toujours payé la pension alimentaire. J'ai refait ma vie proche de mon job, une très belle histoire avec une personne formidable. Avec le temps, le ras le bol de voir mes enfants en coup de vent le week-end, mare de passer 300 heures par ans à faire la route. J'ai fini par mettre fin à ma relation avec ma compagne et ses filles, j'ai retrouvé un job près de chez mes enfants.
Mon ex femme était au courant de mes intentions et d'accord pour que je prenne les enfants une semaine sur deux.
Pour vous faire comprendre le contexte mon ex-femme, puéricultrice en PMI à un caractère de m.. A toujours passé son temps à me faire culpabiliser, à m'appeler pour me hurler dessus quand j'étais au boulot pour des connerie, parce que le dialogue avec elle est toujours impossible, c'était déjà le cas lorsque nous étions mariés et aujourd'hui c'est pareil avec les enfants et ils en souffrent.
A mon retour elle a accepté la garde alternée à l'amiable et sans écrit au grand bonheur de mes loulous, mais dès la deuxième semaine c'est parti en sucette, elle m'appelle en me hurlant dessus des qu'il y a le moindre petit soucis entre les garçons, limite je dous venir les chercher sur le champ. Bref la grosse merde.
Elle conscent la garde alternée mais me réclame toujours la pension alimentaire et ne veux absolument pas entendre parler de consiliateur ni de juge des affaires familiales.
Il y a 15 jours ses excès de colère l'on poussé jusqu'à casser une bouteille en verre sur le pied du plus grands qui a 16 ans. J'étais près à porter pleine...
Aujourd'hui je refuse de payer la pension alimentaire, je vais saisir le JAF car les enfants qui on 12, 14 et 16 ans veulent la garde alternée...
Je risque quoi ?

2 réponses

Messages postés
851
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juin 2021
247
Des plaintes pour abandon de famille et la mise en place d'une saisine sur salaire si vous ne versez pas la pension comme l'indique votre jugement.

Et si votre ex est capable de casser une bouteille sur le pied de votre enfant (d'ailleurs félicitations pour avoir presque porter plainte, ça, c'est un travail de père génial !!), je ne vois pas l'intérêt des enfants dans une résidence alternée. L'intérêt des enfants est une résidence principale chez leur père et des visites médiatisées pour leur mère. Mais c'est vrai que le paiement de la pension alimentaire et ce que vous, pauvre que vous êtes, risquez est beaucoup plus important...
Bonjour,

Aujourd'hui je refuse de payer la pension alimentaire, je vais saisir le JAF car les enfants qui on 12, 14 et 16 ans veulent la garde alternée...
Ce n'est pas les enfants qui décide la garde alterné, mais le Jaf.
Et sous condition d'un minimum d'entente entre les parents.

ses excès de colère l'on poussé jusqu'à casser une bouteille en verre sur le pied du plus grands
Votre "non réaction" est choquante.
Le problème c'est qu'elle bosse comme puéricultrice en PMI, les enfants aiment leur mère malgré ses excès de colères. Le geste qu'elle a eu envers l'ainé est une pulsion colérique comme je l'ai souvent vécu lorsque je vivait avec elle. Hier soir mon second de 14 ans a dit d'elle qu'elle était bipolaire, chose que je pense également...
Je vais saisir le JAF pour m'éviter des soucis.