Taxe habitation élevée en colocation

Signaler
-
Messages postés
26724
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 janvier 2021
-
Bonjour,
Bonjour

Je vivais à l'étranger depuis mon bac et je suis rentrée en décembre 2019.
Je n'ai jamais eu de salaire en France avant juillet 2020, et ne vivant pas en France depuis ma majorité je n'ai jamais eu à faire mes impôts ici avant cette année.
En Janvier 2020 j'ai pris un bail non solidaire dans une colocation à Montpellier. Je suis partie au 1er Mai suite à la crise sanitaire, sans avoir eu l'occasion de travailler.

Une des anciens colocataires vient de recevoir une taxe d'habitation à nos deux noms. Nous étions dans un logement pour 4 personnes :
La dite personne, travaillant beaucoup d'heures par semaine (je ne sais pas à combien s'élève son salaire)
Un étudiant étranger
Moi -meme sans salaire et n'ayant jamais travaillé en France.
Une chambre vacante (le propriétaire proposant un service meublé tout inclus et responsable des locataires entrants et donc du fait qu'il y ait un locataire en moins pour payer la taxe d'habitation)

Je ne comprends pas le montant que nous avons à payer, apparemment plus du double que ce que la cohorte précédente a du payer pour le même logement.
Visiblement l'étudiant et moi même ne sommes pas imposables sur la taxe d'habitation, vu les informations que je trouve. La taxe serait donc calculée uniquement selon les revenus fiscaux de la seule qui avait un salaire?
Je trouverai aussi normal que le propriétaire paye la part de la chambre vacante.

J'ai vérifié auprès de mes parents ne je ne suis plus rattachée à leur foyer fiscal.
Je n'ai pas fait de déclaration de revenus en 2020, je ne savais pas que je devais le faire n'ayant rien touché ni jamais vécu en France autrement que sous la tutelle de mes parents.

J'essaye de joindre les impôts pour avoir un détail du calcul, puisque je pense ne rien avoir à payer, ainsi que mon ancien coloc étudiant qui est un peu perdu dans tout ça.
Cependant impossible d'appeler les bureaux de Montpellier (ça sonne indéfiniment dans le vide, aucune réponse), je suis à Strasbourg maintenant et les bureaux sont fermés aux horaires d'ouvertures. Plus de possibilités de rdv téléphoniques pour 2020. J'ai essayé d'appeler plusieurs bureaux de différentes villes essayant juste de parler à une seule personne pour m'aider, soit ça raccroche après avoir navigué dans leurs menus automatiques et appuyé sur les numéros correspondants, soit il y a déjà trop de personnes au téléphone et nous invitent à rappeler. Certains numéros d'informations/contacts (dont celui sur l'avis d'imposition) n'ont pas l'air d'être attribués ou de correspondre à un service...

Que dois-je faire pour obtenir de l'aide?
Le montant à payer est du pour le 15 décembre et je ne veux pas avoir de majoration sur ce montant si jamais ils ne veulent rien savoir et veulent être payés après mes démarches.

Merci pour quelconque conseil/idée!!

7 réponses

Messages postés
26724
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 janvier 2021
13 726
Bonjour

La taxe est due au nom de l'ensemble des cohabitants sans quote part.
Il n'y a pas de prorata en fonction des revenus.
Messages postés
26724
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 janvier 2021
13 726
Pour le 1er paragraphe : le fiscal se base sur le fiscal point final.

2eme paragraphe : c'est donc bien une residencz secondaire.

3zmz paragraphe : faire une declaration seul est toujours possible mais ce qui coincera toujours votre coloc en residence secondaire.

Dernier paragraphe : vos propos etaient plus que incoherents.
Je comprends bien que le fiscal se base sur les règles fiscales en place. Cela dit ça peut évoluer et s'adapter au mieux. Dans quel cas le fiscal sera également encore du fiscal. Et j'espère bien que le fiscal ne reste pas comme un système archaïque qui se veut rester comme en 50. Sinon ça fait peur.

Oui c'est bien une résidence secondaire comme je l'ai mentionné et comme c'est écrit sur mon avis d'imposition.

OK pour la déclaration! Quant à "coincer" la coloc en résidence secondaire, vu que c'est bien sa résidence secondaire, si on se rapporte au "fiscal qui se base sur le fiscal", elle doit bien payer une taxe de résidence secondaire, c'est en accord avec la situation. Par contre la question est : resterons nous coincés avec elle?!

Mes propos ne sont pas plus qu'incohérents puisqu'ils sont vrais... Je n'ai juste pas fait les choses selon vos critères/visions de la vie je suppose.

En tout cas merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Merci d'avoir pris le temps de répondre.

Je croyais que le montant était calculé en fonction de l'appartement ET des revenus fiscaux.
Et qu'il est possible de se faire exonérer/alléger en tant qu'étudiant ou faible revenu.

Et pourquoi donc dans ce cas le montant est PLUS DU DOUBLE par rapport au même logement un an avant?

Je viens aussi de remarquer que c'est un avis d'imposition pour un logement secondaire, mon ancienne colocataire salariée ayant cette colocation comme logement secondaire.
Est-ce que ça pourrait expliquer la somme?

Dans ce cas, mon ancien colocataire et moi étant étudiants pour lui et sans revenu pour moi, peut-on faire des démarches pour justifier notre condition (pas de revenus + le fait que c'est notre logement principal) et donc ajuster le montant? Que ça soit le montant total ou juste nos parts respectives?

ça me dérange pas de payer ma part si elle est juste, mais je n'ai pas les fonds et de plus, il semble que je me retrouve à payer à cause du statut de cette autre personne, ce qui n'a rien à voir avec ma situation de logement et financière.

Merci merci
Messages postés
13177
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
8 janvier 2021
4 017
En Janvier 2020 j'ai pris un bail non solidaire dans une colocation à Montpellier.

A quelle date êtes vous devenue locataire de ce logement ? l'étiez vous déjà au 1er janvier 2020.
Au 1er Janvier justement...
Messages postés
26724
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 janvier 2021
13 726
Toujours eviter les colocations dans la mesure du possible , ce sont des nids à problemes dans 90 %des cas.

Pour repondre a vos propos.
Les residences secondaires n'ont aucun abattement et sont donc effectivement plus cheres.
La résidence principale correspond à l'adresse que l'on indique sur la déclaration de revenu.
Pas de déclaration ou de preuve de rattachement au foyer fiscal des parents, l'habitation est considérée comme residence secondaire

Je croyais que le montant était calculé en fonction de l'appartement ET des revenus fiscaux

La taxe brute est calculee sur la nature du bien.
Ce n'est qu'apres qu'eventuellent des allégements s'appliquent s'il s'agit d'une residence principale.

Il n'y a pas de part respectives : l'entité fonciere est une maison et donc un seul bien.
Consequence une taxe d'habitation pour la maison au noms des occupants.

Pourquoi est ce une residence secondaire ?

Votre coloc qui travaillait a déposé sa declaration ailleurs (pourquoi) ou a fraudé en ne deposant pas sa declaration de revenu ?
Si 2eme cas, vous avez intérêt de vous mefier


Vous dites ne pas avoir de revenus, comment avez vous payé la location avant de travailler ?


plus du double que ce que la cohorte précédente a du payer pour le même logement.

Elles deposaient toutes/tous une declaration peut etre avec peu de revenu.

Je trouverai aussi normal que le propriétaire paye la part de la chambre vacante

Ca c'est votre opinion et non l'application du droit fiscal

J'ai essayé d'appeler plusieurs bureaux de différentes villes essayant juste de parler à une seule personne pour m'aider, 

Ca ne sert à rien :
1/ n'auront pas acces à votre dossier avec precision
2/ deontologiquement ne peuvent accéder à un dossier qui n'est pas de leur competence territoriale (blame possible)
Je ne comprends pas bien comment les colocations étant un type de bail existant et formalisé, peuvent avoir un tel manque administratif fiscal. Visiblement chaque administration y va à sa sauce.

"Votre coloc qui travaillait a déposé sa declaration ailleurs (pourquoi) ou a fraudé en ne deposant pas sa declaration de revenu ?
Si 2eme cas, vous avez intérêt de vous mefier "


Elle travaillait dans deux villes différentes il me semble, et visiblement étant plus présente dans l'autre, elle a déclaré ses revenus dans son premier logement, de plus elle l'occupait depuis plus longtemps. Et a pris cette chambre en colocation comme second logement en attendant d'être plus stable.

"Pas de déclaration ou de preuve de rattachement au foyer fiscal des parents, l'habitation est considérée comme residence secondaire "

Est-ce qu'il est trop tard pour faire ces déclarations ou attester que nous n'avions pas de revenus et que c'était notre résidence principale? (pour deux des locataires en tout cas)

"Vous dites ne pas avoir de revenus, comment avez vous payé la location avant de travailler ? "
qu'est ce que cela change? Probablement avec de l'argent.
Messages postés
26724
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 janvier 2021
13 726
Et j'espère bien que le fiscal ne reste pas comme un système archaïque qui se veut rester comme en 50. Sinon ça fait peur.

La loi de finances est votée chaque année et donc beaucoup de changement chaque année.
Mais pas pour votre cas.
Ça ca reste.
Ne pas oublier que les collectivités territoriales percoivent les taxes avant degrevement.
Tous les degrevemenrs payes a posteeiori sont donc payes par l'Etat donc les contribuables.

Par contre la question est : resterons nous coincés avec elle?!
Un seul bien ne peut etre qu'imposé de la meme façon: il.n'y a pas un bout en principale et un bout en secondaire.
Dossier à la une