Divorcée + enfants : trouver un logement social

Signaler
-
 Hawwa -
Bonjour,
Je suis divorcée et j’ai mes six enfants à ma charge, ils sont pour la plupart inscrits aux écoles depuis septembre, nous étions hébergés chez ma sœur, depuis que je suis partie pour venir en aide à mes parents qui sont très âgés, malades et à mobilité très réduite et ma mère ayant été atteinte par le COVID, j’ai finis par tomber malade moi-même une semaine après.
J’ai dû rester confiné durant ma maladie pour ne pas être contagieuse pour mes enfants et pour ma sœur et sa fille.
À mon grand choc, un matin très tôt je trouve un très long message provenant de ma sœur, ce dernier était une demande faisant objet de quitter les lieux à partir des vacances d’octobre.
Pour certains qui me lisent croient que c’est des paroles en l’air mais en fait pas du tout car au moment même où je vous écris j’ai déjà quitté les lieux parce qu’elle a aussitôt demandé à ce que je vienne chercher toutes nos affaires, ce que nous avons fait.
Au-delà du chagrin immense que nous éprouvons mes enfants et moi, il y a aussi que le lycée de deux de mes filles m’a menacé d’appeler les services sociaux pour négligence.....
Beaucoup trop longue notre histoire, nous souhaiterions louer un Mobilhome pour la rentrée afin que les enfants reprennent l’école tranquillement sans perturbation jusqu’à ce que nous trouvions un logement social ou privé.
Veuillez nous aider s’il vous plaît, merci cordialement.
Mme X (*)

(*)Identité supprimée par la modération par sécurité et respect de l'anonymat

2 réponses

Louer..
Vous avez des revenus??
Ou est le pere? Il vous paie une pension ?
Un mobil home ne se loue qu'en terrain de camping
Et avec 6 gamins...aucun propriétaire ne prendra de risques
Non, je ne bénéficie pas de pension car la juge a vu qu’il n’avait pas les moyens suffisant.
Par ailleurs concernant le piratage j’ai adressé une lettre au procureur qui a finit par prendre en compte cette dernière.
Mais au final pour être classé sans suite.
De plus, j’ai déjà fait appel à l’assistante sociale qui me demande de faire appel à une association, ce que j’ai fait mais en vain, chacun me renvoie.
De plus on finit par vous dire qu’on ne peut faire les choses à votre place.
Pourtant je me débrouille par mes propres moyens.
Je m’étais également inscrite à la chambre des commerces en tant que auto entrepreneur dans la vente en ligne dans le prêt à porter mais comme mon activité est spécifique à la vente en ligne, je vous laisse deviner
Piratage et vente en ligne ne font pas bon ménage.
J’ai dû mettre entre parenthèses mon activité qui n’a pas pu débuter.
À mon grand regret car ça nous aurait aidé pour la location d’une maison pour ma petite tribus.
Bonjour,

Ce n'était pas a vous de quitté le domicile conjugale, de plus avec 6 enfants.
Je vous conseil de voir l'assistante sociale, prendre rdv en précisant l'urgence.

Vous avez des ressources, une pension alimentaire ......?
Nous manquons de précisions importantes pour vous venir en aide.
Messages postés
40178
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2020
12 809
Bonjour 127,

L internaute était hébergée chez sa sœur ou chez ses parents, ce n'est pas clair mais de toute façon, il ne s'agissait donc pas du domicile conjugal.

Cordialement
>
Messages postés
40178
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 novembre 2020

Nous étions hébergés chez ma sœur mais lorsque j’ai su que ma mère était touchée par la maladie de COVID alors qu’elle est à mobilité réduite et qu’elle n’a personne pour l’aider, j’y suis allée avec l’accord de ma sœur qui m’a dit qu’il ne faut pas hésiter et qu’ils se débrouilleront.
Mais pendant que je m’occupais de mes parents je suis tombée malade de la COVID moi-même.
Voilà ce qui explique ma sœur et mes parents.
Non, mais c’est un choix de vie pour changer absolument tout.
Pour un nouveau départ,
Beaucoup trop de problèmes
Nous avons vécu des multiples harcèlements psychologiques, piratage, sur tous mes appareils, ordinateur, téléphones et n’ayant pas de permis ni véhiculée et étant dans un village, isolée de tout.
Dépendant systématiquement du père des enfants, je suis tombée gravement malade et n’ayant ni famille ni ami(e)s
Je ne cherche pas à en parler pour m’en plaindre
Nous souhaitons de toute urgence trouver un logement pour mes enfants et moi.
Afin de pouvoir enfin respirer et m’occuper pleinement d’eux et de moi.
Cordialement
Dossier à la une