Modification éléments déclaration de 2 ans

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2020
-
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2020
-
Bonjour à toutes et à tous, merci d'avance pour vos éclaircissements

Je fais une déclaration de mes revenus immobiliers en LMNP

Durant 2 ans, je m'appuyais sur un comptable
Aujourd'hui, un autre a repris la main et a décelé des erreurs par le précédent, la plus importante : comptabiliser en coûts et non en amortissement les frais de notaires

Ceci peut avoir une influence dans plusieurs années (car jusqu'à ce jour, mon imposition était nulle grâce aux amortissements encore élevés et pris en compte)

Ma question est simple, en sachant que le résultat des deux dernières années était nul, est-il possible de faire la déclaration 2019 "comme si" celles des deux dernières années tenait compte des frais de notaires en amortissement ? (le résultat fiscal restant nul)

Merci pour votre retour
Une belle journée

4 réponses

Messages postés
25620
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 mai 2020
12 658
Bonjour

Ma question est simple, en sachant que le résultat des deux dernières années était nul, est-il possible de faire la déclaration 2019 "comme si" celles des deux dernières années tenait compte des frais de notaires en amortissement ?


Non puisque la base amortissable n'est pas la meme.


D'ailleurs, votre 1er comptable n'a pas fait d'erreur puisque ces frais sont soit deductibles soit amortissable.
Le choix effectué est definitif et valable pour tout les biens actuels ou futurs (si vous en achetez d'autres).

1ere solution : valeur du bien + frais de notaires + frais d'agence et les amortir comme le bien donc les immobilisations sont plus importantes.

2eme solution :en cout
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2020

Merci pour votre point de vue

Alors si, je parlerai d'erreur stratégique par le comptable, si, car les déficits générés disparaissent dans 10 ans, ce n'est pas le cas de la base amortissable...

Quand vous parlez de choix définitif, ne confondez-vous pas "frais réel" et "déduction forfaitaire" ?
Messages postés
25620
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 mai 2020
12 658
Je confond rien du tout .
C'est le BA-ba de la comptabilité

Un changement de la sorte vous conduirait à un controle fisca (puisque vous ne respecteriez pas les regles comptables et fiscales) et le controle ne serait pas que celui du lmnp
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2020
>
Messages postés
25620
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 mai 2020

Bonjour.

Merci pour votre retour

A voir ce que m'a dit le 2ème, il y en aurait aucun intérêt à faire ce "changement" de mode de prise en compte en effet :)

Par contre, il s'avère que le 1er aurait fait deux autres imprécisions : erreurs d'emplacement des amortissements (ventilés uniquement sur "construction" et "terrain" et rien dans "aménagements", "équipements", etc..) ou des durées légèrement supérieures aux textes (55 ans à la place de 50 ans pour le gros œuvre par exemple) ainsi qu'une erreur dans le report du capital restant dû

La prise en compte de valeurs passées plus correctes n'influençant pas 2019 et la suite, ainsi que la philosophie comptable de base, je vais voir s'il va faire ces correctifs
Messages postés
25620
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 mai 2020
12 658
erreurs d'emplacement des amortissements (ventilés uniquement sur "construction" et "terrain" 

Un terrain ne s'amorti pas mais est évalué à 15 % de la construction.
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 11 avril 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2020

(pour répondre à cette parenthèse que vous ouvrez, vous avez raison, le terrain n'est pas amorti, je me suis mal exprimé, ce que je voulais dire c'est que la première ventilation de la base amortissable et qui avait été faite était seulement les X% du terrain et (1-X%) pour la construction, ce qui faisait qu'il n'y avait rien de ventilé dans les autres composantes et ce qui posait soucis au nouveau comptable, au même titre que des ventilations différentes des règles de l'art (typiquement c'était 22% pour le terrain d'après ce qu'on m'a dit à la place de justement les 15% que vous évoquez)
Dossier à la une