Je n'y comprends rien...

Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 28 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
28 novembre 2019
- - Dernière réponse :  Papypanther - 12 déc. 2019 à 12:16
Bonsoir,
Assuré depuis 39 ans à la Macif, je viens d'être grêlé (15 juin 19 dans la Drôme). Et là on croit réver:
Je dispose de 3 contrats habitation:
1 pour la résidence principale
2 autres en propriétaire non occupant PNO (maisons en location)
Je ne parlerai pas de la résidence principale mais des deux autres.

Après mes déclarations, sur l'une des maisons, IMH l'expert Macif rembourse les frais pour la toiture, le volet et refuse une applique d'éclairage. Il avait besoin d'un "OS" je laisse passer.

Sur la seconde maison, l'expert externe, m'accorde la toiture et refuse les portes. Motif je n'ai que le toit d'assuré.

J'envoie une réclamation à la Macif qui me répond que je ne suis assuré que pour la toiture, que pour le premier dossier, il m'ont fait un cadeau et que pour le second vu mon ancienneté, il me font cadeau de 300 euros dur 2000.

Je découvre avec stupéfaction que je suis mal assuré. En effet la couverture grêle de ma résidence principale couvre tout.

J'ai 6 contrats à la Macif, les adjonctions ou modifications se font par téléphone. Je ne suis pas prêt à laisser passer ce ^problème car pour moi, je ne sais plus si je dois encore faire confiance à un assureur qui ne conseille pas ou qui occulte de tels chapitres.

Pouvez vous me conseiller?

Très cordialement

Papy panther
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
Bonjour,
Les modifications des contrats d'assurance ne sont valables que si elles ont été acceptées (acceptation manifestée par votre signature).
Aussi, si vous avez conservé vos conditions générales initiales, et que le garanties étaient plus étendues, il faut vous défendre pour les faire appliquer.
sinon, pour l'applique d'éclairage, le refus de prise en charge ne m'étonne pas.
Par contre, pour ce qui est des portes et volets, dans la mesure où cela participe du "clos et du couvert", à la charge du propriétaire, votre contrat d'assurance PNO devrait les couvrir.
Je vous conseillerais de bien relire les clauses de votre contrat, voire de les montrer à un juriste (pourquoi pas une association de défense des consommateurs) afin de vérifier qu'elles ne contiennent pas une ambiguïté dont vous pourriez profiter.
Cordialement

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24274 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Priss
1
Merci
Bonjour
Je découvre avec stupéfaction que je suis mal assuré. En effet la couverture grêle de ma résidence principale couvre tout. 

Ce qui est stupéfiant, c'est que vous decouvriez votre contrat après un sinistre.
Encore qu'à vous lire il n'est pas certain que vous ayez seulement ouvert le document en question.

Je ne suis pas prêt à laisser passer ce ^problème car pour moi, je ne sais plus si je dois encore faire confiance à un assureur qui ne conseille pas ou qui occulte de tels chapitres. 

Si macif vous répond toiture seulement, c'est que le contrat que vous avez souscrit le précise (en général par une phrase dans le chapitre concerné mentionant comme dommage garanti "la grêle sur les toitures").
C'est probablement un contrat un peu ancien, car les cg relatives aux RS font état aujourd'hui (sur ce qui est dispo sur le net) de "dommages aux biens assurés", ce qui est nettement moins restrictif.
Dès lors, 2 possibilités:
- votre contrat précise bien "dommages aux toitures" et vous ne pouvez contractuellement rien reclamer et ne vous en prendre qu'à vous même de vous être contenté de coups de téléphone pour mettre à jour vos contrats;
- votre contrat reprend les termes "dommages à vos biens" et macif vous bourre le mou. Cette hypothèse étant à mon avis peu probable, mais seul un effort de lecture de votre part peut la valider. Auquel cas, une réclamation est évidemment justifiée.

Une autre possibilité est que votre contrat limite bien aux toitures mais que, les primes n'étant calculées par les actuaires que pour les contrats "recents" et pas pour les antiquités, vous payez sans le savoir la prime correspondant au nouveau contrat. À ma connaissance, dans ce cas de figure, l'assureur accepte de garantir sous reserve de mise à jour de vos contrats.
Et pas en se contenfant d'un coup de téléphone.
Cette hypothèse n'etant bien évidemment pas prouvable (et pour autant que ce soit réellement le cas).

Vous n'avez donc que peu d'options et celle de trépigner n'est envisageable que si votre situation contractuelle le permet.

Et si rien ne vous convient, vous êtes libre de résilier.
Ça fait quelquefois revenir à d'autres sentiments...
Je pense que vous faite partie de la même bande, car même ceux qui ont vendu le contrat à la macif on été sidérés. Il me semble que vous mettez de côté la notion de conseil que doit assumer un assureur. Votre réponse est celle d'un donneur de leçon qui ne sait pas lire entre les lignes, en gros: "circulez y rien à voir", je vous met donc dans les SPAM.
Meme pas cordialement
Commenter la réponse de Diverker
Dossier à la une