Déduction des frais de péage [Résolu]

nico974_64 - 6 juin 2017 à 16:34 - Dernière réponse : Poisson92100 23267 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 19 avril 2018 Dernière intervention
- 8 juin 2017 à 10:51
Bonjour,

Je viens d'être embauché dans une boite qui se situe à 70 km de mon domicile (contre 33 km chez mon précédent employeur). Je vais donc faire 140 km par jour.

Bien entendu je compte utiliser le barème kilométrique de l'administration.

Je lis partout sur le net que les agents des impôts utilisent mappy ou viamichelin et choisissent le trajet le "plus court" pour vérifier nos infos. Or, le trajet le plus court dans mon cas ne me fait pas prendre l'autoroute !
Dès lors, comment me faire rembourser mes frais de péage ?

Car entre 1h30 de trajet sans autoroute et 50 min avec autoroute pour aller bosser, moi j'ai vite choisi !

Comment faire dans mon cas ?

Merci pour votre aide
Afficher la suite 

12 réponses

Répondre au sujet
Poisson92100 23267 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 19 avril 2018 Dernière intervention - 6 juin 2017 à 16:41
+1
Utile
bonjour

rien ne vous sera "remboursé" mais vous pouvez "déduire"

la notion de gain de temps significatif est défendable en cas de contrôle

de toute facon cela se résumera à pas de contrôle si cela reste raisonnable (aller max 15%) et risque si vous dépassez 20%


Attention vous ne pouvez déduire plus de 2*40=80/jour travaillé que si vous justifié de circonstance particulières-> Avez vous une raison autre que convenance personnelle à mettre en avant pour justifier vos 140 km ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Poisson92100
Poisson92100 23267 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 19 avril 2018 Dernière intervention - 7 juin 2017 à 18:37
0
Utile
le fisc prend la distance la plus courte si vous n'avez pas de preuve d'un itinéraire particulier...dans votre cas les ticket (ou relevés CB) d'autoroute son la preuve de votre passage par ce chemin donc prouvent vos km


Si vous habitez entre votre nouveau boulot et celui de votre compagne le fisc acceptera vos 140 km par contre si elle aussi travaille du même coté le fisc en cas de contrôle considèrera qu'il n'a pas à vous permettre de déduire au dela de 2 fois 40km/jour car ne pas déménager est votre décision
Commenter la réponse de Poisson92100
nico974_64 - 8 juin 2017 à 09:21
0
Utile
Merci encore Poisson pour votre aide.
Commenter la réponse de nico974_64
nico974_64 - 8 juin 2017 à 10:21
0
Utile
1
Alors j'ai contacté par téléphone le centre des impôts de Pau et voici la réponse qui m'a été donnée :

"Il n'y a pas de notion de trajet le plus court ou le plus rapide, vous déclarez le kilométrage réel effectif que vous effectuez. Les factures de péage si vous prenez l'autoroute feront office de justificatif. Concernant l'éloignement, le fait d'être propriétaire de votre logement et que votre conjointe travaille effectivement à moins de 40km de votre domicile sont des motifs recevables. On ne vas pas demander aux personnes de vendre leur maison à chaque fois qu'ils changent d'emploi..."

Voilà, en espérant que ces infos pourront éclairer d'autres personnes.

Cordialement,

Nico
Poisson92100 23267 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 19 avril 2018 Dernière intervention - 8 juin 2017 à 10:51
il répondent comme moi !
Commenter la réponse de nico974_64
nico974_64 - 6 juin 2017 à 17:33
-1
Utile
6
En effet, ma concubine travaille à moins de 40 km de notre domicile.

Il me semble que cette raison est suffisante d'après ce que j'ai lu sur le site impots.gouv

D'ailleurs, j'ouvre une parenthèse à ce sujet : d'après le système tel qu'il est fait cela signifie qu'à chaque changement d'employeur, je dois déménager !?
Ce système est absurde... Mais bon cela n'engage que moi.

Concernant votre précédente réponse, que me conseillez vous ? déclarer le kilométrage réel que je fais et les frais de péage associés ? Ou bien me baser sur le trajet le plus court indiqué par Mappy et ne pas déclarer de péage du coup ?

Je ne sais pas trop mais dans tous les cas je souhaite éviter le redressement fiscal avec une demande de remboursement 5 ans après sous prétexte que j'ai déduit trop de frais...
Bonjour,

"D'ailleurs, j'ouvre une parenthèse à ce sujet : d'après le système tel qu'il est fait cela signifie qu'à chaque changement d'employeur, je dois déménager !? "

Non, cela signifie que vous ne pouvez attendre des autres contribuables qu'ils financent l'ensemble de vos trajets pour vous rendre sur votre lieu de travail.
Poisson92100 23267 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 19 avril 2018 Dernière intervention > Dalma - 7 juin 2017 à 11:54
bien dit
nico974_64 > Dalma - 7 juin 2017 à 12:15
Bonjour Dalma,
Je n'attends pas que les autres contribuables paient mes frais de route. Cela dit, il est prévu un remboursement des frais kilométriques qui dans mon cas sont bien plus intéressants que les 10% d'abattement. Maintenant, nous n'avons pas toujours le choix et dans mon cas j'accepte une offre d'emploi bien plus intéressante (contenu de travail, salaire, évolution, etc.). Le bassin de l'emploi n'est pas évident dans ma région (Pau) et je ne suis pas d'accord pour déménager à chaque changement d'employeur, à moins qu'il s'agisse de quitter le sud pour rejoindre le nord par exemple... Le gouvernement ne va quand même pas m'en vouloir d'avoir un boulot et de contribuer à réduire les chiffres du chômage !
"Maintenant, nous n'avons pas toujours le choix et dans mon cas j'accepte une offre d'emploi bien plus intéressante (contenu de travail, salaire, évolution, etc.)."

Vous nous en voyez ravis.
nico974_64 > Dalma - 7 juin 2017 à 13:16
Je sens un peu d'amertume dans vos propos. De toute façon c'est toujours la même chose sur les forums, vous venez réclamer des conseils et il y a toujours une personne qui vient vous dégoûter et vous faire regretter d'avoir posé une question...
Bref, sujet clos et merci (sincèrement) à Poisson92100 pour son intervention constructive.
Commenter la réponse de nico974_64
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une