Déclarer un don tardivement et délais [Résolu]

Question - 7 juin 2016 à 08:48 - Dernière réponse :  Question
- 7 juin 2016 à 09:29
Bonjour,

Un étudiant rattaché au foyer fiscal de ses parents peut-il faire un don à une association agréée et en déclarer la réduction fiscale plusieurs années après, lorsqu'il fait sa première déclaration d'impôts sur le revenu à son nom ? Puis l'échelonner sur le nombre d'années autorisé si le montant de la réduction dépasse le seuil annuel autorisé ?

Merci d'avance pour la réponse.
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

doris33 39893 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 7 juin 2016 à 08:57
0
Merci
Bonjour,

si cela fait vraiment plusieurs années, au-delà de 2 à 3 ans, il est de toute façon trop tard, il y a prescription.
Commenter la réponse de doris33
0
Merci
Merci pour la réponse.

Le délais de prescription est de combien d'années exactement ?
Commenter la réponse de Question
doris33 39893 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 7 juin 2016 à 09:01
Commenter la réponse de doris33
flocroisic 18340 Messages postés samedi 29 mars 2008Date d'inscription 14 juillet 2018 Dernière intervention - 7 juin 2016 à 09:27
0
Merci
Bonjour

Cela doit etre déclaré sur la declaration relative à l'année de la depense et non pas sur une année ulterieure.
ainsi un don aux oeuvres payé en 2015 doit apparaître sur la declaration relative à l'année 2015 et non pas sur celle de 2016, 2017 ou autres.
En cas d'omission, la declaration 2015 peut etre modifiée jusqu'au 31/12/2018.
Si c'est l'enfant rattaché qui fait le don, c'est le foyer fiscal sur lequel il est donc de ses parents qui en beneficiera
Commenter la réponse de flocroisic
0
Merci
Merci doris33. Et merci flocroisic d'avoir confirmé ce que j'avais cru comprendre avec les réponses précédentes.
Commenter la réponse de Question
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une