Valeur juridique d'une l.r a/r non retirée

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 1 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juin 2015
-
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
-
Bonjour

Je n'ai pas trouvé la réponse à cette question: à quoi suis-je tenu légalement de respecter le contenu d'une L.R A/R que je n'ai pas reçu, quelque soit le motif de non réception. L'expéditeur avisé de cette non réception peut-il exigé le respect de ses demandes dans ce cas?

Cordialement
A voir également:

5 réponses

Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 240
Tu as raison

Alors, Nicoro84 :

Quel est le souci rencontré pour que vous ne souhaitiez pas prendre ce recommandé ?
A vous lire
Je voulais savoir si je peux être poursuivi par mon ex- épouse qui m'a adressée une LR/AR que je n'ai pas pu retirer, ne connaissant pas le contenu de cette lettre? En d'autre termes comment répondre à une supplique quelle qu'elle soit si je connais pas la nature de celle-ci? Comment je sais que c'est d'elle que provient cette lettre? Simplement sur l'avis de la poste indiquant le nom du destinataire il s'agissait de l'écriture de ma ex-épouse, confirmée par ailleurs oralement par un tiers.
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 240
Non, aucun risque, vous pouvez la refuser
Messages postés
81842
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
13 644
Erreur !
Fausse bonne idée.

Un recommandé non réclamé ou refusé emporte ses effets juridiques malgré tout, tout comme s'il avait été réellement remis.
Sauf qu'en plus on ne sait même pas ce qu'il y a dedans et on ne peut donc même pas réagir.


Lire > http://www.ufc-quechoisir-metz.org/la-lettre-recommandee

Messages postés
81842
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
13 644 >
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020

?

Quel "cadre" ?
Et c'est son ex-épouse ....

Donc "comment répondre à une supplique quelle qu'elle soit si je connais pas la nature de celle-ci?" : fallait pas refuser la lettre ou alors faire en sorte d'aller la retirer à temps.

Donc, rappelons là que maintenant cette lettre a obtenu l'effet juridique prévu au bénéfice de son expéditeur, principe confirmé notamment par un arrêt du CE de 2012
> https://www.weka.fr/actualite/droits-et-obligations/breve_juridique/consequence-du-non-retrait-dun-courrier-recommande-19480/

Il ne reste plus que lui demander de refaire un recommandé avec AR et d'aller le chercher vraiment ou alors de négocier différemment selon le contenu inconnu de la lettre.
Mais en Droit elle est tout à fait en mesure de refuser tout arrangement en-dehors de la procédure ...
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 240
Sauf que dans le cadre familiale, peu importe les suppliques qu'elle pourrait avoir , le fait de ne pas retirer le recommandé n'a aucune incidence sur une quelconque procédure (à moins que quelque chose m'échappe) , mais quelque soit le cas de figure :

Convocation à une audience chez le JAF
Demande de consentement pour x ou y raison
Contrôle de son adresse

Qu'il la prenne ou pas, cela ne prouvera rien et ne permettra aucune action en justice pour démontrer l'absence ou la preuve de l'action qu'on recherche.

Par ex, pour une convocation chez le JAF, tu ne retires pas ton LAR, le JAF te demande de lui envoyer un Huissier de justice.
Adresse

Idem, plainte à déposer si non confirmation ou communication

En fait, sauf erreur de ma part, cela n'a aucune valeur

Cependant, comme toi, je déconseillerais aussi de ne pas prendre un recommandé.
Mais la question était " que risque juridiquement " ?
Dans un cas général, ta réponse est juste BmV, mais pas dans le cas ou il sait que cela provient de son ex épouse (sauf si il est trop sur de lui).
Messages postés
81842
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
13 644 >
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020

"cela n'a aucune valeur" : si, en cas de litige sérieux, c'est considéré comme ayant été remis.
Point.
Et cela indépendamment du contenu ; on ne connaît absolument pas la situation entre ces deux personnes.

Donc les "cas de figure" sont peut-être bien plus nombreux que les trois listés ci-dessus.

Et puisque c'est son "ex", on n'est pas dans le cadre familial.
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 240
Disons qu'avec l'habitude des histoires familiales, en ayant envoyer des tas de courriers au ex, si ils ne les prenaient pas, cela n'avait aucune valeur pour le JAF.
Poubelle
Ce qu'on fait, c'est qu'on lui envoi en lettre LAR , simple et mail, voir meme en plus le SMS.
Ainsi, on est sur qu'il l'a lu
Messages postés
81842
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
13 644 >
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020

Certes, un juge peut tout à fait décider autrement et ignorer la jurisprudence à ce sujet, voire "adapter" les modalités de communication selon chaque cas.

Mais, à l'extrême, si quelqu'un dans une procédure veut réellement prendre le dessus et/ou obtenir un avantage ou une condamnation ou une astreinte quelconque, cette jurisprudence, d'ailleurs multiple, du recommandé non retiré ou refusé pourra être très aisément invoquée avec toutes les chances de réussite.

Encore une fois, on ne connaît pas le rapport entre les deux personnes, on ne connaît pas du tout le contexte, on ne sait pas du tout de quelle procédure ou situation il s'agit, il est donc risqué en Droit de conseiller Nicorob84 comme s'il s'agit tout simplement d'une procédure de divorce.
C'est une possibilité, voire une probabilité, mais pour l'instant rien ne nous l'indique.
Il faut donc parler du cas général, et même du cas extrême.
Messages postés
9544
Date d'inscription
vendredi 16 novembre 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 janvier 2016
3 087
Bonjour,

En prenant le problème du coté de l'ex femme. Je rejoins tout à fait l'avis de Bmv car elle a adressé le courrier en recommandé pour apporter une information X ou Y, sur une nouvelle situation (adresse par exemple, ...), sur un souci médical de l'enfant, Bref.
Elle aura adressé une lettre recommandée pour informer et il lui suffit de conserver ce courrier qu'elle aura en retour pour prouver de sa bonne foi.

Il y a les généralités c'est certain, mais force est de constater que chaque cas s'avère être diffèrent de part ses détails et qu'il est important de rester dans le domaine du Droit.



Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
8 240
Bonjour
Soyez plus précis car tout dépend de qui provient cette LAR