Quels sont mes droits

melomanne - 11 mai 2009 à 04:53
sophiag
Messages postés
38399
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
- 13 mai 2009 à 05:30
Bonjour,
je suis grand mére depuis 10 jours d'une petite fille
pour differentes raisons j'ai perdu mon fils de vue(le pére) et l'ai revu il y a 3 semaines chez lui et fais connaissance de la maman
peu de temps apres ma visite la petite née et mon fils refuse que je la vois!
pour des raisons completement stupide,(des commerages que j'aurais laisser courrir),de plus ils ont un appartement insalubre,la petite ne dort pas dans son lit,ils sont tous les 2 au RMI,et j'ai bien peur que la petite manque de produits de 1ere neccessité(lait,couches etc)
ils sont tout le temps à quémander a moi ou a son arriere grand mére,et nous contact par interet,je vous passe les insultes injustifiées qu'il me fait et me font tres mal
je voudrais savoir ce que je peux faire sans faire de dégats,je ne veux pas que la petite se retrouve à la DDASS,
mais une AS débarque dans leur appartement,la petite est placée d'office
j'avoue aussi que mon fils a des impulsions violentes,que j'en ai un peu peur
je ne trouve pas l'issus de ce conflit,et j'ai essayer d'arranger les choses,rien n'y fait
je suis fatiguée moralement mais prete à me battre pour voir ma petite fille
qui aurais la gentillesse de m'aiguiller?

3 réponses

sophiag
Messages postés
38399
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 976
11 mai 2009 à 07:38
bonjour

je ne vois pas d'autres solutions que de demander a votre fils de bien vouloir vous permettre de vous assurez de son confort, sinon, vous saissirez la loi pour avoir ce droit la

vous pouvez leur suggerez de demandez de l'aide aupres d'une assistante sociale

vous pouvez aussi la declenchez en proposant de garder votre fille, au cas ou un placement serait envisagé

si vous avez peur de lui, il est sure que cela rend les choses compliqués, mais a vous de voir ce dont vous pouvez etre capable d'assumer

faites vous conseillez par une association, qui aura les tenants et les aboutissants de votre situation globale et saura mieux vous diriger

bon courage
1
merci de vos encouragements. Je ne souhaite absolument un placement de ma petite fille(on n'enléve pas un enfant à sa mére) mais demande un droit de visite,de ce fait je pense saisir le juge aux affaires familiales
lui demander de me prouver m'est impossible n'habitant pas sur place ni dans la méme ville,mais je suis prete a soulever des montagnes pour arriver à mes fins!
0
Théo89
Messages postés
1426
Date d'inscription
dimanche 12 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2009
801 > melomanne
11 mai 2009 à 20:43
En tant que grand parent vous avez de toute facon des droits, ce qui n'oblige pas a dire ou faire certaines choses poUr arriver a ces fins là.Cdlmt
0
Théo89
Messages postés
1426
Date d'inscription
dimanche 12 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
9 août 2009
801
11 mai 2009 à 08:41
Sans vouloir, dire, il peut etre compréhensible qu'un bébé de 10 jours ne dorme pas encore seul dans son lit(de plus qui est là pour le voir?), beaucoup de mamans aiment a prendre leur bébé vers elle, de plus votre fils ne veut peut etre pas vous laisser voir la petite justement a cause des jugements que vous pourriez porter contre eux et leur facon de faire(commérages!), le fait qu'ils soient tous deux au RMI n'estpas une tare non plus, et je pense que vous devriez comprendre que de jeunes parents et tout simplement votre petit fils puisse se tourner parfois vers sa famille, ce que beaucoups de gens font.Vous considérez que votre petit fils a des impulsions violentes, mais envers qui ou quoi?Bref pour etre honnete je me pose la question de savoir si votre facon de voir les choses et les démarches(a leur encontre visiblement) est du au fait que vous vous inquiétez réellemtn ou au fait qu'il refuse d'acceder a vos attentes
1
je m'inquiéte vraiment de l'avenir et du confort de ma petite fille
quand à la mére,ce n'ai pas son premier enfant,et je suis sure que la petite dort avec son demi frere dans le meme lit
la petite n'a pas de lit pour elle et dort souvent dans sa poussette
etre au rmi n'est pas une "tare" comme vous dites,mais je sais ce qu'ils font de leur argent et je crains qu'ils n'aient ps le neccessaire pour la petite
bien sur si besoin j'enverrais des boites de lait,pas assez confiance pour envoyer de l'argent
je ne veux pas leur mettre les "batons dans les roues",je veux avoir un droit de visite et suis prete a soulever des montagnes
0
sophiag
Messages postés
38399
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juillet 2021
8 976
13 mai 2009 à 05:30
bonjour

peut etre que mon conseil ne servira a rien, mais je vais vous le donner quand meme

souvent , des quipropos provoquent des situations ou aucun dialogue n'est plus possible entre enfant et parents

la meilleure solution est de retablir le dialogue, car chacun pense avoir raison et chacun campe sur sa position, mais en realité, chacun souffre en silence de son coté

essayez de vous expliquez avec votre belle fille et votre fils , avec le coeur et non la rancoeur, chacun de votre coté

puisque c'est vous qui etes la plus stable, a vous de presenter la situation de facon a ce que chacun se sente a l'aise

mettez donc les bonnes conditions dans un dialogue , du genre" ecoutez, on s'est tous mal compris, je souhaite etre la mere et la belle mere et la grand mere qui prend soin de vous et qui vous comprend, je m'excuse de vous avoir blesser , je souhaiterais repartir sur de bonne base !!!!

en commencant de cette facon, souvent , quand on s'accuse soi meme d'etre a l'origine des troubles (on s'en fiche que ce soit vrai ou pas, l'important, c'est le resultat )

et bien, on obtient de la part de l'autre une envie de faire pareil, car vous avez donner l'exemple et ce qui devrait se passer, si les choses sont faite de facon sinceres , ce serait " oui, nous aussi Maman, on a exagerer, on a des tords on s'excuse aussi et tatati tatata, ca repars avec de bonne bases , l'important est la

a force de nourir les griefs, on ne trouve jamais de porte de sorties, c'est le vrai probleme du manque de dialogue

chacun a de bonnes raisons , si on ecoute les deux parties , donc, il faut toujours ne pas banaliser le partie de l'autre et etre a l'ecoute

croyez moi, Madame, si vous optez pour la solution constructif qui decante une situtation de blocage ?

vous avez tout a y gagner, en plus de retrouver une famille

bien a vous et croyez sincerement qu'il ne s'agit guere d'un jugement de ma part, mais d'une approche diferente de la problematique

cordialement
1