Droit chomage - Rupture période essai et licenciement inap

SEB8791 Messages postés 24 Date d'inscription lundi 5 décembre 2016 Statut Membre Dernière intervention 6 avril 2024 - 6 avril 2024 à 19:31
Milousky Messages postés 718 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 19 juin 2024 - 15 avril 2024 à 08:22

Bonjour,

J'ai été licencié pour inaptitude.

J'ai repris le lendemain un poste avec une rupture de période d'essai à mon initiative du fait de l'incompatibilité avec mon état de santé.

Suis je éligible à Pôle emploi, j'ai deux versions différentes.

Merci par avance 

Cordialement 

A voir également:

1 réponse

Bonjour

Déjà, c'est mieux si tu as exprimé par écrit à l'employeur, le motif de la rupture de la période d'essai : cause santé.

Là je pense que tout comme un abandon de poste, ça protègera, en étant pas un motif illégitime de rupture, des éventuelles pénalités "démissions illégitimes".

Tiens nous au courant, si jamais tu penses être pénalisé à tort, tu pourras toujours écrire au directeur de France Travail, pour défendre ta cause.

Ils ne sont pas là pour enfoncer les gens hein, et là franchement, ça serait un comble, de te pénaliser, alors que tu es "presque dans l'irraisonnable" dans le sens "vouloir travailler, en mettant ta santé en second plan" ...

-2
Milousky Messages postés 718 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 19 juin 2024 155
7 avril 2024 à 09:16

Bonjour

Si votre licenciement permettait d'ouvrir des droits au chomage indemnisé, vous pouviez très bien mettre fin volontairement à un emploi repris à la suite sans perdre vos droits au chomage  à condition de quitter un emploi repris avant d'avoir retravaillé 65 jours en tout ( 3 mois - tous emplois repris confondus) depuis le licenciement 

0
caroledu92 Messages postés 14648 Date d'inscription vendredi 28 janvier 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 20 juin 2024 4 576
Modifié le 7 avril 2024 à 10:10

 Bonjour De-passage

Ici on n'invente pas des règles on donne des solutions issues de lois, décrets, règlements etc

Cela ne change rien de donner le motif de la  rupture de la période d'essai.... La rupture de la période d'essai par un salarié qui a repris un emploi suite à son licenciement,  lui ouvre  des  droits au chômage s'il a travaillé moins de 65 jours 

1
BmV Messages postés 90802 Date d'inscription samedi 24 août 2002 Statut Modérateur Dernière intervention 20 juin 2024 18 179 > caroledu92 Messages postés 14648 Date d'inscription vendredi 28 janvier 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 20 juin 2024
7 avril 2024 à 10:53

Et si le salarié à rompu la période d'essai sans avoir été licencié et repris un emploi avant la date de cette rupture ?

 

-1
Milousky Messages postés 718 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 19 juin 2024 155 > BmV Messages postés 90802 Date d'inscription samedi 24 août 2002 Statut Modérateur Dernière intervention 20 juin 2024
7 avril 2024 à 12:01

Pas très compréhensible ce cas de figure 

Il faudrait + d'explications

0
Milousky Messages postés 718 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 19 juin 2024 155 > Milousky Messages postés 718 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 19 juin 2024
15 avril 2024 à 08:22

je formulerais autrement : Si le salarié reprend un autre emploi avant d'être licencié d'un 1er emploi et met fin à la période d'essai de celui-ci , Il ne pourra bénéficier du chomage indemnisé lors du licenciement que si les 2 emplois ont été occupés en même temps pendant au moins 65 jours de travail 

0