Refus du CRA d'emmener mon epoux à l'audience de conciliation du divorce

Signaler
-
 Fabdelie -
Bonjour, convoqué pour conciliation (divorce) par le jaf lundi prochain, mon mari ne peut se présenter car le CRA où il est détenu refuse de l y amener, proposant un report de date pour une audience en visio alors qu'il risque d'être expulsé d'un jour à l'autre. Nous ne voulons plus divorcer, je me suis désistée de mon enrolement. Mon avocate dit que la présence d'aucun des 2 époux n'est alors nécessaire .Nous n'avons pas confiance car la préfecturefait tout pour nous séparer. Je serai donc à l'audience. Le CRA a-t-il le droit de refuser de l y emmener alors qu'il est emmené au TA et au TJ sans problème sous escorte pour une autre affaire ? Merci d'avance

2 réponses

Bonjour,

Nous n'avons pas confiance car la préfecturefait tout pour nous séparer.

La préfecture applique la loi, tout simplement.
Si votre avocate n'a pas de solution, alors nous ici encore bien moins.
Justement. Quelle loi permet à la préfecture de refuser l'accès au tribunal à un détenu convoqué pour son divorce ? Quelle loi lui interdit d'avoir une assistance juridique ? Ça s'appelle un divorce forcé. Le mariage forcé est interdit et puni par la loi. Mais le divorce forcé est-il autorisé, sans que les Conjoints aient eu le droit de se rendre à la conciliation. Une convocation n'est-elle pas un motif impérieux que la préfecture se doit d'accorder ? Mon époux est détenu pour le simple motif de visa expiré. Et notre juridiction est clairement la pire et la plus cruelle en ce domaine. Je n ose même pas vous dire les actions insidieuses et officieuses exercées par cette préfecture. Je croyais en une justice juste, je suis française. Mais vraiment dégoutée. Merci de me dire quelle loi permet aux autorités de contrevenir aux droits de l'homme.
> Fabdelie
Les droits s'arrêtent aux devoirs
Et surtout de respecter les lois du pays ou vous prétendez vivre
Sa carte est expirée il n'a rien a faire en France
C'était a lui de faire le nécessaire pour y rester..
Messages postés
20505
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 février 2021
8 346
Ça s'appelle un divorce forcé.
Non, ça va s’appeler une annulation de mariage blanc.

Oui, je sais, vous l'aimez, ce n'est pas ça, je connais rien à la vie, blablabla.

La solution à votre problème, elle est ultra simple.
Vous allez tout les deux vivre dans son pays, et vous vous mariez là bas, dans ce pays où la juridiction est plus gentille et humaine qu'en France.
Même si la France estime que votre mariage est illégal, ou vous force à divorcer, vous serez toujours mariés, et toujours ensemble, et la justice française ne pourra absolument rien contre vous.

Et là, malgré le fait que vous vous aimez plus fort que tout, vous ne l'aimez pas suffisamment pour aller vivre avec lui dans son pays.
Et si. Nous sommes mariés dans les 2 pays et j'ai fait la preuve par mémoire déposé que je ne pouvais quitter la France. Requête en cours. Mais voilà. Si la France considère que tous les mariages mixtes sont blancs, je ne peux qu'être dégoutée par une démocratie raciste qui osé encore parler d'égalité, de liberté et de fraternité. Merci pour votre réponse très claire. La France, mon pays, est déjà d'extrême droite et n'a plus rien d'une démocratie qui se respecte et n'a plus rien d'humain.
Messages postés
20505
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 février 2021
8 346 > Fabdelie
Si la France considère que tous les mariages mixtes sont blancs
Non, la France considère que tous les mariages entre un français et une personne en situation irrégulière, dans lequel le français demande le divorce dans un moment de lucidité avant de retomber sur l'emprise de l'autre sont des mariages blancs.
La justice Française n'étant pas parfaite, dans 0.0001% des cas, elle se trompe. C'est triste pour le couple dans ce cas là. Mais moins que pour le mec condamné pour meurtre par erreur.

Et puis bon, comme vous allez quitter la France pour aller vivre avec lui dans son pays qui est une démocratie qui respecte l'humain (tellement qu'il préfère vivre en France), vous vous en foutez de l'état de votre mariage en France. Vous dites êtes mariés dans son pays, c'est suffisant si vous vivez dans son pays. Du coup, je ne comprends même pas votre question en fait.
>
Messages postés
20505
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 février 2021

Pas grave. Vous avez raison. Notre projet est simplement d'être en règle ici pendant 5 ans parce que j'ai des obligations dans mon pays et de partir vivre chez lui après définitivement ensemble. Mon mari est arrivé en règle ici mais à cause du confinement, il a perdu son travail et son visa n'a pas été renouvelé. Ni crime, ni délit. Rétention administrative. Divorce demandé sous pression de la justice qui oui, a voulu me convaincre du bien fondé de cet acte dans son intérêt . J'ai fait confiance, sous emprise de la justice et non de mon mari, et quand j'ai compris le but,expulsion, je me suis désistée du divorce. Mais voilà, c'est bien. L'emprise n'est pas toujours celle qu'on croit. Je mets court à cette discussion car vous même réagissez comme l'état. Stérile.
> Fabdelie
Je résume vous avez un problème avec :

Le CRA, la préfecture, l'état Français, maintenant avec les intervenants du forum.
Et pas confiance en votre avocate.

ça fait beaucoup, non ?

Vous voulez aussi faire un procès contrat l'état ?
> 127
Le CRA obéit à la préfecture qui execute pour l'état. Je n'attaque personne et je souhaitais obtenir une réponse simple à une question sur un forum qui semblait pouvoir répondre sérieusement. Je n'y ai trouvé que mépris et jugement arbitraire. A-t-on encore le droit de chercher des réponses sur ses droits? Y a t'il encore des gens bienveillants ? Il semble que je me suis trompée de site. Le défenseur des droits vient de me répondre clairement et ne s'est pas permis de remarques désobligeantes. Vous remerciant pour toutes vos réponses très enrichissantes, je conseille à vos lecteurs de s'adresser au défenseur des droits de votre juridiction si vous avez des questions. Bien à vous.