Retraite et minimum contributif

Signaler
-
 WalkingFred -
Bonjour, mon mari touche une retraite de 334€ « Puis-je demander le contributif il est en retraite depuis 5ans en attendant votre réponse recevez mes sincères salutations

2 réponses

Messages postés
29123
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 juillet 2020
2 463
Bonjour,

Normalement le minimum contributif est attribué automatiquement lors du départ en retraite si on y a droit. Cela dépend aussi du régime de retraite, le minimum contributif n'existe pas dans tous. Mais cela existe bien au regime général de retraite du privé (Cnav/Carsat).

Les condition principales sont : partir à la retraite avec le taux plein, avoir liquidé toutes ses retraites et ne pas dépasser un plafond de ressources (en 2020 ,1191,57 € par mois). Après même au taux plein, le calcul dépend du nombre de trimestres acquis et du nombre de trimestres cotisés.

ref : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15522

Quelle est la situation exacte de votre mari par rapport à ces critères ?

Cdlt
Mon mari est Retraité depuis 1,04,2013 il touche 334€ nous étions séparés il ne sais pas écrire et la personne qu’il a eu dans les bureaux lui a dis que même si il attendait c est 65 ans qu’il aurait 50€ de plus par mois donc ce s entend un peu perdu financièrement il a accepté sa retraite comment peux t on faire car il a travaillé avec moi dans notre commerce juste avant notre séparation du 01,02,2013 je peux le faire prouver par des personnes qui ont connus notre situation en attendant votre réponse je vous remercie à l avance Madame ***Nom supprimé par la modération***
Messages postés
29123
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 juillet 2020
2 463 > Babeth
Retraite RSI ? nombre de trimestres acquis ? Année naissance ?

Il est probable qu'attendre les 65 ans permettait d'avoir le taux plein. Sans le taux plein pas de minimum contributif.

Je ne connais pas le fonctionnement du RSI, et s'il est possible de rouvrir le dossier en apportant de nouveaux éléments à la carrière 7 ans après. Il reste que pour avoir le minimum contributif, il faudrait que le nombre de trimestres acquis, après prise en compte de nouveaux éléments, soit au moins égal au nombre de trimestres requis pour l'année de naissance.
Vous dites qu'il a travaillé dans votre commerce et vous pouvez le faire prouver par des personnes. S'il a travaillé, il fallait le déclarer, et il y aurait des salaires. Ou le faire cotiser au minimum pour valider des trimestres de conjoint collaborateur. La retraite étant prise, c'est juste trop tard pour y changer quoi que ce soit à présent. Je pense qu'il n'a pas de retraite du RSI, il faudrait y avoir cotisé personnellement pour cela. A moins de payer vous-même les cotisations en retard au titre de conjoint collaborateur ou les cotisations salariales qui auraient dû être versées (déconseillé : vous allez vous ruiner et y passer une éternité), ce qui ne donnera pas forcément assez de trimestres pour obtenir le taux plein. Si votre mari a pris une retraite avec décote, alors la décote est définitive, et il n'aura jamais le complément du minimum contributif. Cependant, a ses 65 ans, il peut prétendre à l'ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Agées), pour que ses ressources soient portées au minimum vieillesse (total : 903 euros pour une personne seule) mais il n'aura jamais le complément du minimum contributif.
"Se sentant perdu financièrement" : pourquoi à l'époque choisir une retraite avec décote alors qu'il pouvait sans doute bénéficier du RSA (qui fait plus du double de sa retraite !) jusqu'à ses 65 ans ? Il ne sait pas lire, c'est une chose, mais personne ne peut l'accompagner dans ses démarches, aller dans les bons bureaux (CAF notamment, assistante sociale de la mairie ou du Conseil Général...) et poser les bonnes questions ? A 'heure actuelle, j'imagine qu'il a déjà 65 ans ? Pourquoi n'a-t-il pas encore demandé l'ASPA ? Laissez tomber les témoignages de gens qui l'auraient vu travailler... ça n'a aucune valeur, et aucune conséquence.
Dossier à la une