Madame veuve, pension de reversion

Signaler
-
 farina51 -
Bonjour, je me heurte à un problème. Mon ex mari, donc j'étais divorcée depuis 2017. Mon ex mari est décédé en septembre 2019. Il a travaillé en Algérie, un peu plus de 7 à 8 ans. Nous sommes revenus en France en 1976. J'ai fait ma demande de pension de reversion, mais la CNAV me demande expréssement une attestation officielle, stipulant que la CNR d'alger ne me verse rien - sachant que de toutes les façons selon la réglementation algérienne quand une femme divorce elle n'a droit à rien. La Cnav le sait parce qu'elle me l'a dit mais insiste que je dois justifier que je ne touche rien. J'ai fait un courrier, bien sûr je savais qu'il ne me répondrait pas parce qu'il faut que je me déplace et que je prenne un billet d'avion, mon courrier date du 9 mars 2020, j'ai fait aussi des courriers recommandés ainsi qu'au médiateur de la sécurité sociale. Pouvez vous m'aider. Je vous en remercie d'avance, salutations Mme H*****

6 réponses

Messages postés
1570
Date d'inscription
mardi 1 mai 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
15 mai 2020
349
Et en les contactant par mail sur leur site ?
http://cnr.dz/contacts/
bonjour,
si j'ai envoyé cette question en espérant que quelqu'un pourrait me donner un tuyau pour avoir cette fameuse attestation certifiant que je n'ai jamais eu de réponse à mes courriers français comme algériens et en l'occurence ce site je l'ai déjà rempli - et aucune réponse - rien de rien donc de puis mars 2020, j'ai tout essayé sauf de me rendre en Algérie physiquement sur pieds quoi. Merci de m'avoir répondu. salutations
je voulais dire, fameuse attestation officielle, certifiant que je ne reçois aucune indemnité de la CNR algérienne .....
> farina51
Parfois il faut faire l'inverse, déposer le dossier de demande de la pension algérienne, pour qu'ils vous la refusent puisque que vous n'y avez pas droit.
bonsoir, je vous remercie pour votre réponse pertinente. Mais je pense, que ma démarche n'a pas été comprise. Je ne demande rien à la caisse algérienne. la CNAV sait que - ('parce que je le suis aussi - divorcée) - dans la réglementation algérienne, les femmes divorcées n'ont pas le droit de prétendre à une pension de reversion. Mais la CNAV, me demande une attestation de la caisse algérienne - avec ce document j'aurai les 54 % à laquelle j'ai droit, si je ne fournis pas ce papier, la CNAV ne me donne pas les 54 % mais je suis amputée de 20%.

C'est nouveau c'est encore une réglementation qui a été votée, avant on ne la demandait, mon mari a travaillé là-bas il y a plus 40 ans - et n'a jamais demandé quoique ce soit non plus.

Sam a raison : il faut déposer une demande pour qu'elle soit refusée officiellement.
C'est pareil en France. Pour certaines prestations, il faut prouver que vous n'avez pas droit à telle ou telle chose, et le seul moyen est de le demander pour se le voir refuser. C'est souvent plus rapide que d'obtenir des documents qui ne sont pas officiellement prévus pales organismes. Il n'y a qu'en étudiant un dossier que l'on peut en connaître le résultat définitif.
bonjour WalkingFred, merci de m'avoir lue et d'avoir essayé de comprendre ma demande. Justement, j'ai fait tout ça je le répète, mais je n'ai pas de réponses - l'administration ou les autres bureaux comme la CNAV suivent un cheminement automatique, qui est écrit noir sur blanc, avec des réponses, écrites noir sur blanc, vous dépassez la case, vous ne rentrez pas dans la case, ils n'ont pas de réponses à vous donner - L 'employée de la cnav , dit sans arrêt et vous raccroche au nez - envoyéz moi l'attestation officielle - sachant des fois que vous êtes dans des pays qui ne sont pas encore matérialisés - je ne crois pas, que vous visualisez, un instant comment cela se passe en dehors de la France. Les autorités françaises savent très bien que ce sera difficile de satisfaire ma demande, et s'obstine quand même à répéter la même chose. Je suis française, j'ai le droit à ma pension de reversion. En plus la CNAV sait très bien, que la réglementation algérienne n'accorde pas de pension de réversion à une femme divorcée - un acte de naissance avec émargement divorcée suffit à prouver que je ne touche rien, mais non, il faut ce papier pour mettre dans le dossier point barre.

Je pensais que certaines personnes qui auraient eu le même problème que moi aurait pu m'aider, mais tant pis je trouverais ma propre solution. Dommage, en ayant des réponses, j'aurai pu aider d'autres personnes, il y en a beaucoup, d'ailleurs, des pauvres femmes qui ne touchent rien pour vivre et qui essaient de se démener pour avoir de quoi vivre ?

Je vous remercie de l'interêt que vous avez eu pour ma demande.
Salutations
Messages postés
77057
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 mai 2020
10 045
" Je ne demande rien à la caisse algérienne" : bien sûr, mais vous demandez "quelque chose" à la CNAV.

Et pour que ce "quelque chose" vous soit octroyé, il faut que la CNAV soit informée officiellement et par écrit que vous ne touchez pas "autre chose" de la part d'un autre organisme.

Donc il lui faut cette attestation ou quelque chose d'officiel de la CNR algérienne qui dit qu'elle ne verse rien.

C'est la règle, c'est le système.
On est d'accord ou pas, on aime ou pas, mais il faut en passer par là.
bonjour BMV, merci de votre réponse, et je vois que le sujet vous passionne, mais cela ne me donne pas de solutions, à ma demande. vrai, tout ce que vous dites et je ne le sais que trop - dans ma démarche - j'attendais une réponse de personnes qui ont été dans le même cas que moi mais non j'ai l'impression d'être une ovni.
Merci encore et toutes mes salutations.
Dossier à la une