Plus value bien commun?

Signaler
Messages postés
23
Date d'inscription
jeudi 22 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
12 février 2020
-
 gitane2229 -
Bonjour,

Divorcé depuis 2018 après un mariage sans contrat, nous en sommes à la liquidation du régime matrimonial.

Nous avons une maison commune construite en 2010 avec de l'argent commun, que madame occupe et désire racheter.

La maison est estimée par les agents immobiliers à 230 000 euros,
Elle a coûté à notre communauté 235 000 euros, (factures à l'appui),
Madame m'en a proposé 150 000 euros en septembre dernier, via une assignation en partage.

Elle justifie le prix bas de la maison en mettant en avant tous les défauts du bien, et en joignant des devis correspondant pour pallier auxdits défauts:
=> l'enduit comporte une fissure sur une façade de moins 1/2mm sur 2m! => refaire l'enduit complet => devis 5000 euros
=> le portail est vétuste et non motorisé => remplacer le portail par un portail neuf motorisé => devis 4000 euros
=> Une partie du grillage de cloture est vétuste => Construire un mur de cloture => devis 4000 euros
etc...

Je n'ai pas encore répondu à cette assignation, (grèves des avocats oblige…), mais depuis janvier, madame fait exécuter tous les travaux décrits ci-avant sans mon consentement.

J'avoue avoir du mal à comprendre sa stratégie: car le bien étant toujours commun en indivision, je paye toujours le demi crédit immo, si elle fait des travaux sur le bien, ce dernier devra donc réévaluer et donnera lieu à plus value.

D'un autre côté, l'argent qu'elle mise dans le bien, je ne le mise pas, elle pourra en justifier.

Que pensez-vous?

Merci d'avance pour vos éclairements.

Salutations

Alain

1 réponse

Bonjour.

235 000€ construction de 2010 ; Evaluation par madame à 150 000€ en 2020 !
Voir avec votre avocat les démarches à entreprendre pour contrer votre ex-épouse.

De plus, lorsque vous aurez trouvé un accord, voir auprès du banquier qui a financé ce bien à vous désolidariser en tant que co-emprunteur. Sachant qu'il sera tenu compte du capital restant dû sur l'emprunt (1/2 à votre charge) au moment de la liquidation du régime matrimonial.

Cdt
Dossier à la une