Loi du 31/12/1971

Messages postés
12
Date d'inscription
dimanche 9 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
12 juin 2019
-
Bonjour,



Je souhaite avoir une définition du "caractère urgent" figurant dans l'article 10 de la loi du 31/12/1971.
Pouvez-vous donner une explication ou une définition du "caractère urgent" ?



Vous remerciant pour votre réponse
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
9894
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
15 juin 2019
3322
0
Merci
Bonjour,

Il y a eu plusieurs lois ce jour-là. De laquelle s'agit-il ?

CB
nadmo
Messages postés
12
Date d'inscription
dimanche 9 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
12 juin 2019
-
Bonjour, et merci de vous intéresser à ma question. Il s'agit de l'article 10 de la loi du 31/12/1971 qui dit :
« Les honoraires de postulation, de consultation, d’assistance, de conseil, de rédaction d’actes juridiques sous seing privé et de plaidoirie sont fixés en accord avec le client.

Sauf en cas d’urgence ou de force majeure ou lorsqu’il intervient au titre de l’aide juridictionnelle totale ou de la troisième partie de la loi n° 91-647 du 10 juillet 1991 relative à l’aide juridique, l’avocat conclut par écrit avec son client une convention d’honoraires, qui précise, notamment, le montant ou le mode de détermination des honoraires couvrant les diligences prévisibles, ainsi que les divers frais et débours envisagés. Les honoraires tiennent compte, selon les usages, de la situation de fortune du client, de la difficulté de l’affaire, des frais exposés par l’avocat, de sa notoriété et des diligences de celui-ci. Toute fixation d’honoraires qui ne le serait qu’en fonction du résultat judiciaire est interdite. Est licite la convention qui, outre la rémunération des prestations effectuées, prévoit la fixation d’un honoraire complémentaire en fonction du résultat obtenu ou du service rendu. »
hoquei44
Messages postés
9894
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
15 juin 2019
3322 -
Il n'existe pas de définition, c'est à la libre appréciation des magistrats. C'est volontairement vague, afin de pouvoir inclure ou non selon les situations, des cas qui n'auraient pas été prévus sans avoir à réécrire la loi.

CB
Commenter la réponse de hoquei44
Dossier à la une