Congé pour vente frauduleux ?

Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 6 février 2019
Dernière intervention
6 février 2019
- - Dernière réponse : sleepy00
Messages postés
13568
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Dernière intervention
15 février 2019
- 6 févr. 2019 à 19:33
Bonjour,

Nous avons reçu par huissier un congé pour vente de la maison que nous louons, les propriétaires demandent 360 000 €.

Nous avons demandé un avis de valeur à trois agences immobilières de la région, après visite ils estiment par écrit la maison entre 118 000€ et 129 000€ net vendeur.

Nous avons un droit de préemption de 2 mois mais le prix demandé est tellement exorbitant que nous ne pouvons pas acheter.

Question:
- Pensez-vous que les propriétaires n'ont vraiment pas l'intention de vendre et qu'ils veulent tous simplement récupérer la maison ?
- Le but de ce congé pour vente à ce prix est de nous évincer de notre droit de préemption ?
- Devons-nous porter cette affaire devant le tribunal, pour congé pour vente frauduleux afin de l'annuler ?
merci d'avance
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
13568
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Dernière intervention
15 février 2019
3222
0
Merci
Bonjour,

Au cas ou, êtes vous sur qu'il ne vend que ce que vous louez ?
dans certain cas d'indivisibilité, la vente d'un lot est possible, même si il y a plusieurs locataires.
mais vu que vous parlez d'une maison, cela me parait peu probable.


Le bailleur demeure libre de la détermination du prix de vente de son bien.

Après rien ne prouve, qu'il ne tente pas à ce prix, pensant pouvoir vendre, et compte ensuite baisser ensuite (dans ce cas il a l'obligation de vous prévenir de toute baisse de prix, pour que vous puissiez préempter au nouveau prix)

Toutefois 3 fois plus que le prix normal, ça parait clairement abusif.


Au vu des agissement du bailleur, il est quand même conseillé de ne pas rester dans le logement
vous risquez d'etre ennuyé, même si vous seriez dans vos droits.


Vous pouvez tenter une négociation :

En lui indiquant
Qu'au vu de l'estimation (dont vous pouvez lui joindre une copie)
il a du manifestement se tromper dans la proposition de prix,
ou alors qu'il risque de rentrer d'une infraction défini à
l' article 15 de la loi du 6 juillet 89.
"IV. ― Le fait pour un bailleur de délivrer un congé justifié frauduleusement par sa décision de reprendre ou de vendre le logement est puni d'une amende pénale dont le montant ne peut être supérieur à 6 000 € pour une personne physique et à 30 000 € pour une personne morale.

Vous lui proposez donc de refaire une offre raisonnable.

Ou si c'est votre départ pure et simple qu'il souhaite, que vous êtes prêt à quitter le logement volontairement
moyennant une remise de x loyers, ou de la prise en charge des frais de déménagement.
Commenter la réponse de sleepy00
Dossier à la une