Cancers

lolotte1313
Messages postés
85
Date d'inscription
mardi 19 mai 2015
Dernière intervention
29 octobre 2018
- 23 oct. 2018 à 19:33 - Dernière réponse : lolotte1313
Messages postés
85
Date d'inscription
mardi 19 mai 2015
Dernière intervention
29 octobre 2018
- 29 oct. 2018 à 16:35
Bonjour,

Je voudrais savoir qui interpeller de la sécurité sociale ou des médecins du travail.
Mon mari est décédé d un cancer du rein reconnu en maladie professionnelle.
2 autres ouvriers viennent de mourir , un d un cancer du sang et un d une tumeur au cerveau
Travaillant tous dans une usine qui utilise des solvants qui on le sait sont cancérigènes.
Qui peut me renseigner?

Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

10 réponses

0
Merci
Bonjour,

Quel objectif cherchez vous à atteindre ?
Autrement dit interpeller pour quoi faire ?

Bonne soirée.
lolotte1313
Messages postés
85
Date d'inscription
mardi 19 mai 2015
Dernière intervention
29 octobre 2018
- 29 oct. 2018 à 13:53
Non mon mari a été opéré en avril 2001 et a repris son travail en décembre 2001 jusque a son décès....
Le décès a bien été imputé a la MP
donc, la MP pourrait (attention j'utilise le conditionnel car je n'ai pas l'ensemble des éléments à disposition) être consolidée la veille de la reprise du travail, bien sur à condition qu'il n'y ait pas d'autres arrêts en rapport plus postérieurs. le problème est alors la prise en charge des soins en post consolidation, je ne sais pas si la CPAM peut accepter une demande de soins post consolidation avec autant de rétro-activité mais pourquoi pas ! Autre problème c'est la rétroactivité. Je ne suis pas sur que si les arrêts ont été prescrits initialement en régime maladie, la CPAM puisse fournir les dates pour une période remontant à 17 ans.

Si votre dossier reste bloqué c'est qu'il y a peut être aussi d'autres éléments à prendre en compte.

en désespoir de cause, tentez un courrier au médecin conseil chef de l'échelon du service médical dont vous dépendez en demandant simplement à être reçue pour faire le point sur le dossier médical de votre conjoint. Le médecin n'est pas tenu de vous recevoir (votre interlocuteur c'est la CPAM) mais si le courrier est correct, non menaçant, vous pouvez tenter.

La seconde solution serait que le médecin traitant de votre conjoint accepte de prendre contact avec le médecin conseil, à titre d’information. tous ne le souhaitent ou font pas.

voilà les seules idées qui me viennent à l'esprit..

bonne fin de journée
lolotte1313
Messages postés
85
Date d'inscription
mardi 19 mai 2015
Dernière intervention
29 octobre 2018
- 29 oct. 2018 à 15:08
Comme il a repris son travail en décembre 2001 , j ai demandé que la date soit fixée puisque il n avait plus d indemnités journalières et qu il n y avait pas d arrêt en rapport avec sa maladie..
Comme je vous l ai dis j ai contacté le médecin du travail avec l appui du conciliateur qui pour "éviter" de fixer une date et un taux s appui sur le fait qu apres sa maladie, il avait des examens (scanners etc de contrôle) tous les 6 mois et ensuite tous les ans ou tous les 3 ans....

Donc, il ne me reste plus que le TCI d après mon avocate.
Comme il a repris son travail en décembre 2001 , j ai demandé que la date soit fixée puisque il n avait plus d indemnités journalières et qu il n y avait pas d arrêt en rapport avec sa maladie..

La CPAM à t'elle retrouvé "officiellement "ces dates ? Je ne suis pas sur qu'en maladie ils aient une trcacabilité sur 17 ans.

Comme je vous l ai dis j ai contacté le médecin du travail avec l appui du conciliateur qui pour "éviter" de fixer une date et un taux s appui sur le fait qu apres sa maladie, il avait des examens (scanners etc de contrôle) tous les 6 mois et ensuite tous les ans ou tous les 3 ans....

je pense que vous voulez parler du médecin conseil et non pas du médecin du travail. Ce que je ne comprends pas c'est que le médecin conseil sait parfaitement gérer la consolidation et l'IP d'un cancer reconnu en MP pour peu que la CPAM lui donne les bonnes dates (fin de l'arret de travail, arrets postérieurs en rapport etc...) et accepte les soins post consolidation rétroactifs pour résoudre le problème du suivi qui dure toujours de nombreuses années pour ces maladies.

Donc, il ne me reste plus que le TCI d après mon avocate.
et elle veut contester quoi au TCI, puisque l'IPP ne vous a pas été notifié ?
lolotte1313
Messages postés
85
Date d'inscription
mardi 19 mai 2015
Dernière intervention
29 octobre 2018
- 29 oct. 2018 à 16:35
Ils ont mis plusieurs mois mais, ils ont retrouves les dates d arrêt en rapport avec sa maladie et ils ont payés en MP .
En effet, je parle du médecin conseil, j ai pensé la même chose que vous et l ai dis par l intermédiaire du conciliateur....peine perdue

il continue de répéter la même chose " cette surveillance a des dates rapprochées, la nécessité de faire des prélèvements lors de l fibroscopie en 2007 ( soit 6 ans après son cancer !!) sont autant d éléments qui ne permettent pas de fixer la consolidation: je ne parviens pas a identifier de période ou la maladie a pris un caractère permanent voire définitif chez votre mari."

On marche sur la tete!!! j ai beau lui dire avec preuve a l appui ( compte rendu de l oncologue) qui dit que son état était stabilisé rien n y fait!!
La maladie a pris un caractère définitif lors de son opération.

J ai même contacté Mme Bour médiateur de la direction de la sécurité sociale qui dit avoir demandé en avril dernier une expertise donc je n ai aucune nouvelles! malgré mes relances elle ne réponds plus; j ai l impression d être face a une omerta!

En ce qui concerne le TCI, elle veut demander la fixation d une date de consolidation et d un taux.

Ci dessous le mail reçu de la part du médiateur




Bonjour Madame,



Votre dossier est parti à la caisse nationale pour expertise. Dès que des informations me parviendront, je vous les communiquerai.



Simple curiosité de ma part : pourriez-vous m’indiquer qui vous a communiqué le nom de François Meurisse ?



Bien cordialement




Christine Bour
Médiatrice de la DSS
Commenter la réponse de Xler42
Dossier à la une