Réduction impôts paiement ravalement par un héritier

33moon33 2 Messages postés vendredi 3 novembre 2017Date d'inscription 3 novembre 2017 Dernière intervention - 3 nov. 2017 à 13:24 - Dernière réponse :  bunio
- 13 févr. 2018 à 13:17
Bonjour,
bonjour, à la site d un décès, je suis obligé en tant qu'Héritier de payer le ravalement initialement dû par la personne décédée cela ayant été voté lors de l'Assemblée des Copropriétaires.

Pouvez-vous m indiquer si je peux obtenir de ce fait un baisse de mes impôts sachant que le montant alloué à cela s élève à 16500 euros.

Merci de votre réponse
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
Poisson92100 23760 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 17 juillet 2018 Dernière intervention - 3 nov. 2017 à 14:07
1
Merci
Bonjour
non
Cette sommes est une dette au passif de la sucession

Merci Poisson92100 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14188 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Poisson92100
Meilleure réponse
flocroisic 18369 Messages postés samedi 29 mars 2008Date d'inscription 18 juillet 2018 Dernière intervention - 7 févr. 2018 à 21:12
1
Merci
Bonjour

Le ravalement n'ouvre plus droit à reduction depuis plus de 20 ans.et ca ne concernait que la residence principale.

Merci flocroisic 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14188 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de flocroisic
roudoudou22 10218 Messages postés vendredi 11 janvier 2013Date d'inscription 18 juillet 2018 Dernière intervention - 3 nov. 2017 à 14:08
0
Merci
je suis obligé en tant qu'Héritier de payer le ravalement initialement dû par la personne décédée

No, vous n'y êtes pas obligé. Renoncez à la succession, vous n'aurez pas à en régler le passif.
Je voulais simplement connaître, si la somme que j ai payé pour le ravalement peut être en déduction d impots
Commenter la réponse de roudoudou22
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une