Mère alcoolique

Aie...mal 3 Messages postés vendredi 20 octobre 2017Date d'inscription 20 octobre 2017 Dernière intervention - 20 oct. 2017 à 15:49 - Dernière réponse : puydedome63 2 Messages postés mardi 3 avril 2018Date d'inscription 4 avril 2018 Dernière intervention
- 3 avril 2018 à 16:58
Bonjour,

J'étais en couple avec une femme Lituanienne pendant 6 ans, et j'ai eu une fille avec elle. La petite a maintenant 6 ans et fait sa scolarité dans un village ou mes parents vivent, et ils la prennent alors en charge lorsque je travaille (travail en équipe 3x8).

Nous sommes séparés depuis presque 2 ans car je ne pouvais plus supporter ses problèmes d'alcool., et sa violence lié à ça.

Nous n'avons jamais défini de mode de garde devant un Jaf, ce que je regrette maintenant, et elle voyait la petite de temps en temps sachant qu'elle vivait chez sa mère la plus part du temps, et qui a, elle aussi, des problèmes d'alcool.

Lorsque nous étions ensemble, elle a été hospitalisé 4-5 fois en addictologie, a fait une cure de désintox sans succès, et a même écopé de 3 mois de prison avec sursis pour conduite en état d'ivresse sans permis avec la voiture d'une de ses fréquentation.

Depuis notre séparation, mon ex compagne a également fini 4-5 fois aux urgences, et une fois en hôpital psychiatrique, ou elle avait d'ailleurs rencontré un homme tout aussi fou qu'elle, et avec qui elle a vécu 2-3 mois.
Ensuite elle avait rencontré un chouette type, qui l'a foutu dehors au bout de 4 mois, car il n'en pouvait plus.

Longtemps après notre rencontre, j'ai appris, par le bais de son oncle, que dans son pays, vers l'age de 18-19 ans, la justice lui avait déjà saisi un premier enfant qu'elle avait eu..


Depuis maintenant 3 semaines, elle vit dans un logement social au milieu d'un quartier un peu mal fréquenté, rempli de zonard et d'alcoolique. Et sachant qu'elle ne fait rien de ses journées, cela ne peut pas aller en s'améliorant.

J'ai toujours pensé, au fond de moi, qu'elle allait peut être s'en sortir, mais un événement récent a fait changer mon point de vue.

En effet, ce weekend, alors qu'elle paraissait normal, je lui ai ramené la petite pour passer la nuit de samedi à dimanche. Lorsque je suis allé la récupérer dimanche après midi, sur les coups de 17h, elle dormait sur le canapé, complètement alcoolisé, et la petite était toute seule à coté. Ma fille m'a dit qu'elle n'a pas joué avec sa mère, car celle-ci a dormi toute l'après midi, et qu'elle n'avait rien mangé de la journée.
A cela, sa mère commence à m'agresser, et a ne voulait pas me laisser repartir avec, et elle a commencé a faire chanter la petite : "Si tu ne viens plus chez maman, alors maman elle ne t'aime plus".

Travaillant à 6h le lendemain, le soir je suis allé ramener la petite chez mes parents afin qu'ils la ramènent à l'école le lundi.
Plus tard, de retour chez moi, mon ex m'appelle encore plus alcoolisé, et me menace au téléphone :
" Je te casse la gueule si tu ne me ramène plus la petite", "Tu ne me connais pas", "Tu ne sais pas de quoi je suis capable", "Je vais venir te tuer" :-s etc... Bref des insultes pleuvent et je me dis que des paroles en l'air. Et ben non, 30 min plus tard elle est la, devant ma porte un couteau à la main.

N'ouvrant pas la porte, celle-ci y donne un coup de pied, et casse la vitre de la porte. A ce moment la je sors, lui saute dessus, la désarme, la maintient à terre et appelle les gendarmes et avec comme témoin la voisine de la maison d'en face. Les gendarmes arrivent, constatent de la scène, l'emmènent pour la déposer chez elle sans passer par le dégrisement.

Le lendemain, je me rend à la gendarmerie pour y déposer plainte, mais le gendarme me rétorque que cela ne sert à rien, car cela ne va rien changer pour le préjudice qu'est la vitre de la porte.

Je contacte de suite un avocat, que je vois mercredi 25 novembre, afin de lancer une procédure de demande de garde exclusive de ma fille.

Entre temps, mon ex m'a de nouveau appelé, pour me menacer, et pour me réclamer la petite pour le weekend qui arrive.


Aujourd'hui, j'ai peur qu'elle aille chez mes parents ou à l'école récupérer la petite,
mais aussi qu'elle vienne chez moi et que je fasse un geste de trop en voulant me défendre, et ensuite d'en payer les pots cassés.

Donc mes questions après toute cette longue lecture :

- Est ce que je peux facilement lui refuser de lui donner la petite, sachant qu'il n'y a pas de garde défini, et qu'elle est sous un état d'alcoolisme constant ? (en attendant le jugement)

- Quelles procédures je peux lancer en plus d'aller voir un avocat et d'attendre un jugement ? Risque t-elle de la prison si je dépose plainte alors qu'elle est en surcis ?
Possibilité de la faire expulser du pays ?

- Malgré les bons nombres de témoignages sur son état, aussi bien dans mon entourages que dans le sien (son oncle et sa sœur son de mon coté), a t elle des chances d'obtenir une quelconque garde, droit de visite ou d'hébergement ?

- Est ce que je peux demander un interdiction d'approcher pour moi, la petite et mes parents ?

Je suis avare de conseils, car je suis complètement stressé et pommé, et je ne sais pas quoi faire...
Cela m'a fait du bien de tout déballer, et je vous remercie d'avance pour votre réponse.
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

Meilleure réponse
Ysabe_l 8414 Messages postés vendredi 12 avril 2013Date d'inscription 17 septembre 2018 Dernière intervention - 20 oct. 2017 à 20:05
3
Merci
Bonjour

Tant qu'il n'y a pas de jugement vous n'avez aucune obligation de lui confier l'enfant donc refusez, vous ne risquez rien.

Si elle vient faire un scandale chez vous ou vos parents portez plainte.

Récoltez des attestations de son état et des preuves de ses passages en cure qui n'ont servi à rien.

Votre avocat saura vous conseiller pour le reste.

Merci Ysabe_l 3

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13644 internautes ce mois-ci

Aie...mal 3 Messages postés vendredi 20 octobre 2017Date d'inscription 20 octobre 2017 Dernière intervention - 20 oct. 2017 à 20:54
Merci pour votre réponse.

Vous me rassurez en me disant qu'elle ne peut pas réclamer la petite.

De toute façon, si elle se représente à ma porte, ou à celle de mes parents, je n'hésiterai pas à porter plainte. Mais qu'est ce qu'elle risquerait ?

Au niveau des preuves, lorsqu'elle m'appelle par téléphone, j'enregistre tout le temps la conversation, est ce que je peux m'en servir ?
ShanSharon 15 Messages postés lundi 23 octobre 2017Date d'inscription 24 octobre 2017 Dernière intervention - 23 oct. 2017 à 13:25
Bonjour, ayant un ex conjoint drogué et violent je vous conseille tout ce qui est écrit par docteur, et mieux les les enregistrement vocaux les vidéos ( bien que les vidéos ne sont pas reconnus comme preuve la plupart du temps ) il faut un max de preuves pour un bon dossier mais attention elles sont difficiles a trouver.
Pour la garde je confirme, pour etre cash sans jugement même elle peut partir avec sans problème ....
Commenter la réponse de Ysabe_l
celestedu35 5863 Messages postés mardi 6 juin 2017Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - Modifié par celestedu35 le 20/10/2017 à 16:03
1
Merci
bonsoir , une seule question me vient en priorité :comment va cette puce ? il faut rapidement que vous contactiez un avocat et passer par le juge des affaires familiales , vous le constatez votre fille est en danger , vous avez malgré tout maintenu le contact mais dans le contexte là entouré de gens alcoolisé elle est en danger il faut agir VITE
Aie...mal 3 Messages postés vendredi 20 octobre 2017Date d'inscription 20 octobre 2017 Dernière intervention - 20 oct. 2017 à 18:03
La petite ça peut aller, elle est bien entourer avec ma famille, mais bon elle comprend un peu ce qu'il se passe. Elle a dit à sa grand-mère : "Je ne vais pas beaucoup chez maman, parce qu'elle boit de trop".

J'ai rendez-vous avec mon avocate, le mercredi 25 octobre et non pas novembre comme je l'ai écrit plus haut, donc la semaine prochaine. Mais d'ici la, je ne sais pas quoi faire si mon ex me réclame la petite.
puydedome63 2 Messages postés mardi 3 avril 2018Date d'inscription 4 avril 2018 Dernière intervention - 3 avril 2018 à 16:58
bonjour
le père de mes enfants est alcoolique, a été emprisonné en 2016 durant 2 mois, pour conduite en état d'ivresse et roulait sans permis qui lui avait été retiré quelques semaines avant puisque conduite sous l'emprise de l'alcool
il fume aussi du cannabis mais il a pu avoir des attestations de soins à ses addictions et a pu démontrer qu'il était irréprochable à son boulot
j'ai demandé au JAF à ce que ses droits soient restreints afin de protéger mes enfants
mais je n'ai pas eu raison.
Il voit les enfants 1 week end sur 2 et la moitié des vacances scolaires. Il venait chercher les enfants à mon domicile sans permis, avec une voiture que l'un de ses collègues lui prêtait gracieusement
il est de nouveau incarcéré pour conduite en état d'ivresse
je saisie de nouveau le juge en espérant qu'il comprendra que les enfants sont en danger avec lui!

comme j'ai pu vous le décrire plus haut, même avec l'alcool, les droits ne sont pas restreints.
courage à vous
Commenter la réponse de celestedu35

Dossier à la une