Droit de décision géographique

gantier 2 Messages postés mardi 8 août 2017Date d'inscription 8 août 2017 Dernière intervention - 8 août 2017 à 19:46 - Dernière réponse : Le-Passant 1166 Messages postés mardi 11 septembre 2012Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention
- 9 août 2017 à 09:52
Bonjour,

Je voulais savoir si de passer simplement devant un jaf était suffisant pour que je puisse avoir un droit de décision au cas où mon ex femme voudrais partir avec les enfants dans une autre région?

En vous remerciant.
Cordialement.
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

relou 5154 Messages postés samedi 22 décembre 2012Date d'inscription 20 mai 2018 Dernière intervention - 8 août 2017 à 19:50
0
Utile
bonjour
Celui qui décide c'est le juge et lui seul .Vous vous pouvez donner votre point de vue et défendre votre cause .
gantier 2 Messages postés mardi 8 août 2017Date d'inscription 8 août 2017 Dernière intervention - 8 août 2017 à 20:09
On rencontre le juge où cela s'effectue par courrier?
relou 5154 Messages postés samedi 22 décembre 2012Date d'inscription 20 mai 2018 Dernière intervention > gantier 2 Messages postés mardi 8 août 2017Date d'inscription 8 août 2017 Dernière intervention - 9 août 2017 à 09:48
vous déposez une requête et le juge vous convoque .
Commenter la réponse de relou
Le-Passant 1166 Messages postés mardi 11 septembre 2012Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention - 9 août 2017 à 09:52
0
Utile
Bonjour,

Pour vous répondre précisément il nous faut plus de précision sur votre situation actuelle.
Séparés ok avec plusieurs enfants d'accord, y a t'il eu déjà un jugement ? quels ages ont les enfants ?

Dans les faits, il ne vous est pas possible et heureusement, d'interdire à vote ex de déménager, voir de changer de région, il est par contre de votre ressort de protéger votre lien avec vos enfants et si necessaire de demander la garde des enfants.

Si conflit avec l'autre parent c'est effectivement le juge qui tranche.
Commenter la réponse de Le-Passant
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une