Retraite italienne/résidente en France [Résolu]

Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 5 février 2014
Dernière intervention
9 février 2014
- 5 févr. 2014 à 11:59 - Dernière réponse :  BOFBOF
- 25 juil. 2015 à 14:18
Bonjour,
ma maman retraitée italienne est résidente en France depuis 2000. Elle a toujours déclaré sa pension de retraite italienne et a toujours eu un avis de non imposition puisque il existe des accords bi latéraux entre la France et l'Italie. De plus les revenus en Italie sont imposés à la source.
Depuis la déclaration de l'année 2012, le service des impôts réclame une impôts sur ces revenus en indiquant qu'une nouvelle législation est entré en vigueur depuis janvier 2012 et ils calculent cet impôt sur le montant brut.
Quelqu'un pourrais me confirmer cette loi ?
Merci de votre réponse
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
1558
Date d'inscription
dimanche 13 décembre 2009
Dernière intervention
16 juin 2014
- 6 févr. 2014 à 09:05
2
Merci
Montant brut ???

Il faudrait savoir ce qu'on entend par là exactement.

Vu que la déclaration est traitée en fonction des éléments que vous indiquez, je ne vois pas en quoi le montant des pensions déclarées peut être différent d'une année sur l'autre.

La pension de votre mère dépend de quel régime en Italie ?
Seules les pensions d'ancien fonctionnaire ou celles du régime de sécurité sociale (je ne connais pas le nom en italie) restent imposables en italie.
Par exemple, les pensions touchées suite à des cotisations à des régimes complémentaires facultatifs (prévoyance par exemple), sont imposables en France.

Votre mère dispose-t-elle d'autres revenus que sa pension ?

Si non, il est impossible d'avoir un impôt sur le revenu à payer en France, à la condition que toutes ces pensions sont imposables en italie.

Pour faire simple, pouvez-vous m'indiquer les cases complétées sur les déclarations 2011 et 2012 ?

Normalement, avec uniquement des pensions imposables en italie, ça devrait être ça :
1AS et 8TK, avec en plus le cadre VI au dos du formulaire rose n°2047, sachant que l'impôt déjà payé en italie ne doit jamais être déduit ou indiqué quelque part.

Merci elricjean2 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14047 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de elricjean2
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 5 février 2014
Dernière intervention
9 février 2014
- 7 févr. 2014 à 16:23
0
Merci
Bonjour, merci de votre réponse.
Je vais essayer d'être plus claire.
Les 3 dernières années (2009-2010-2011) j'ai fait la déclaration pour maman sur le formulaire 2047. Pour ces 3 années j'ai reçu un avis d'imposition à 0€ - crédit d'impôt sur revenu étrangers (13).
Pour l'année 2012, j'ai rempli le même document 2047, mais ils m'informent par courrier :
" de remplir le formulaire 2042 (je précise que maman n'a pas d'autres revenus en France ni de biens immobiliers) et m'informent que percevant une pension d'origine italienne et étant à la charge d'un régime obligatoire français d'assurance maladie, elle est assujettie à la CSG et CRDS en France. Les pensions de retraite sont ainsi imposables au taux réduit de 3,8%. Par conséquent, le montant des revenus doit être indiqué que la ligne 1AS de la déclaration de revenus 2042 et sur la ligne 8TX de la déclaration des revenus encaissés à l'étranger 2047."
A la suite de ce courrier, j'ai demandé des explications par écrit, aucune réponse, mais j'ai reçu l'avis d'imposition majoré de 10%.
Entre temps, maman est décédée, j'ai envoyé un courrier avec l'acte de décès. Ils ont renvoyé une relance majorée à nouveau de 10% (à l'ancienne adresse de la maison de retraite) et il y a une semaine le 1er tiers pour l'année 2013.
J'ai été les voir, pour essayer de comprendre, la personne que j'ai rencontré m'a expliqué qu'il y a une nouvelle législation depuis 2012 sur les cotisations sociales.
De ce fait, maman est imposées de 0,50% sur les revenus et 3,80% pour les prélèvement sociaux.
La personne n'a pas été capable de m'indiquer la loi dont elle faisait état en me disant qu'elle allait vérifier et m'en informer par courrier.
J'attends toujours son courrier.
Quelqu'un aurait connaissance de cette loi?
Merci de vos retours
Commenter la réponse de Vittods
Messages postés
1558
Date d'inscription
dimanche 13 décembre 2009
Dernière intervention
16 juin 2014
- 7 févr. 2014 à 21:29
0
Merci
C'est un peu compliqué à expliquer :)

Vous avez du remplir les cases 8TK et 1As du formulaire n°2042 et le cadre VI au dos du formulaire n° 2047.
Si vous n'avez pas complété la case 8TX, les impôts n'avaient normalement pas le droit de le faire à votre place mais bon ...

Voici, en gros, la théorie mais ça va être long :
Toutes les personnes domiciliées fiscalement en France payent la CSG/CRDS, sur tous les revenus.

Dans certains cas c'est à payer aux impôts dans d'autres c'est prélevé par les organismes payeurs.

Donc, pour les retraités "français", c'est la caisse de retraite qui prélève la CSG/CRDS.
Le taux du prélèvement dépend du montant du revenu et de l'impôt : 0 ou 3,8% ou 6,6%.

Le problème est que ces taxes ne peuvent bien sûr pas être prélevées par les organismes de retraite étrangers dans le cas où la retraite étrangère est imposable en France.
C'est pourquoi c'est à la personne de payer elle même.
Ce n'est pas nouveau mais avant la CSG était à payer à l'URSSAF si je ne dis pas de bêtise mais ma mémoire défaille peut-être.
Vu que peu de personnes faisaient la démarche, le paiement se fait depuis 2012 directement aux impôts avec l'impôt sur le revenu.
Pour la CRDS, c'est à payer aux impôts depuis beaucoup plus longtemps.

Mais ceci n'est valable qu'avec une retraite étrangère imposable en France.

Dans le cas de votre mère, sa pension reste imposable en Italie vu la convention fiscale signée entre la France et l'Italie.

Mais la France a aussi le droit de l'imposer en appliquant un crédit d'impôt égal à l'impôt français venant de cette retraite.

Exemple pour un célibataire avec 30000 euros de retraite italienne :
Impôt sur le revenu français : 2500 euros.
CSG/CRDS : 2130 euros.

Le crédit d'impôt est égal à l'impôt français venant des 30000 euros italiens.
Vu qu'ici tout l'impôt français vient des 30000 euros, le crédit d'impôt est de 2500 euros à l'impôt sur le revenu.

La subtilité est que la CSG/CRDS est aussi incluse dans les impôts concernés par le crédit d'impôt.
Par suite, vu que toute la CSG/CRDS vient aussi des 30000 euros italiens, il faut aussi appliquer un crédit d'impôt sur la CSG/CRDS d'un montant de 2130 euros.

Mais attention, la question du paiement de la CSG/CRDS ne se pose que si votre mère est à la charge de la sécurité sociale française.

En résumé, les revenus déclarés en case 8TK de la déclaration de revenus bleue n° 2042 ne doivent JAMAIS engendrer de paiement de CSG/CRDS.

Vous avez confirmation dans la notice du formulaire N°2047 que le crédit d'impôt englobe l'impôt sur le revenu et les contributions sociales (CSG/CRDS, etc ...) :

http://www.impots.gouv.fr/portal/deploiement/p1/fichedescriptiveformulaire_8296/fichedescriptiveformulaire_8296.pdf


Extrait de la page 2
A -MODALITÉS D'IMPOSITION EN FRANCE DES REVENUS DE SOURCE ÉTRANGÈRE.

- soit la France peut réimposer les revenus (conventions éliminant la double imposition par un système d'imputation). Dans ce cas, un crédit d'impôt égal à l'impôt français calculé sur ces revenus est accordé. L'impôt français s'entend ici de l'impôt sur le revenu augmenté le cas échéant des contributions sociales.

Donc vous n'avez pas à payer ces taxes vu que vous payer déjà en Italie.

Mais il est aussi certain qu'il y a un grand manque d'information donnée aux agents des impôts sur ce genre de question.

Faites donc une réclamation en recommandé en expliquant que la CSG/CRDS n'a pas à être payé car vous avez le droit à un crédit d'impôt, n'hésitez pas à citer la notice.
En cas de refus, il faudra contacter le conciliateur.
Commenter la réponse de elricjean2
0
Merci
bonjour , insistez pour prendre connaissance de cette nouvelle loi .
Vous n'avez pas répondu à elricjean s'il s'agit de retraite publique ou privée .
il eut été possible de percevoir la retraite de l'inps en France , et payer les impôts en France , moins cher qu'en Italie .
Votre mère était résidente en France mais fiscalement domiciliée en Italie , et de ce fait ne devrait pas payer la csg et crds , même si elle a reçu des soins de la secu ( accord bilatéraux ).
Messages postés
1558
Date d'inscription
dimanche 13 décembre 2009
Dernière intervention
16 juin 2014
- 8 févr. 2014 à 10:58
Plusieurs erreurs ici :)

Vous confondez le pays où on paye des impôts et le domicile fiscal.

L'article 4 de la convention avec l'italie précise qu'une personne est domiciliée dans le pays où elle dispose d'une habitation permanente, donc ici la France (sauf plusieurs habitations ce qui ne semble pas le cas ici).
Mme est donc domiciliée fiscalement en France et devrait normalement être imposée sur tous ses revenus en France.

Mais l'article 18 précise que les retraite publiques et de la sécurité sociale restent imposables en Italie.
On a donc une personne domiciliée en France percevant des revenus imposables à l'étranger.

De plus, pour ce que j'en sais, l'INPS est l'organisme de retraite "de base" italien, donc assimilable à une retraite de "sécurité sociale".
Par suite, elle reste imposable en Italie comme les pensions publiques.

Le lieu d'encaissement de la pension n'y change rien, compte en banque français ou italien, ça serait trop simple :)

Seul compte l'organisme payeur.
BOFBOF >
Messages postés
1558
Date d'inscription
dimanche 13 décembre 2009
Dernière intervention
16 juin 2014
- 25 juil. 2015 à 14:18
Retraitée Française installée en Italie depuis 2013 , je perçois toujours ma retraite en France ,2 retraites 1 vieillesse et 1 complémentaire de la sécurité sociale, je paie mes impôts en France, je voudrai me mettre en règle vis à vis des l'impôts en Italie afin de ne pas être pénalisée par la double imposition et cela n'est pas clair du tout , je voudrai savoir quoi déclaré en Italie
Merci beaucoup , si quelqu'un peu me donner une réponse
bonjour ericjean ,
je ne parle pas du lieu d'encaissement .

Le pensioni pubbliche, cioè quelle pagate dallo Stato italiano, da una sua articolazione politica o amministrativa o da un suo ente locale, sono imponibili soltanto in Italia.

Le pensioni private, cioè quelle erogate da enti, organismi o istituti previdenziali italiani come l'Inps, sono soggette a tassazione solo nel paese di residenza del beneficiario
je ne prétends pas avoir raison , et la question porte surtout sur la csg et crds et cela m'intrigue.
Cordialement .
Commenter la réponse de tiziano
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 5 février 2014
Dernière intervention
9 février 2014
- 9 févr. 2014 à 14:30
0
Merci
Bonjour à tous, merci de vos conseils.
Je mesure combien c'est compliqué l'interprétation des lois. Je suis perdue.
Commenter la réponse de Vittods
Dossier à la une